« J'avais la croix » de Dominique Chappey

« Mise en scène macabre au Grand Som, l'un des points culminant de la Chartreuse. Mercredi dernier, un groupe de randonneur a découvert, attaché à la croix qui signale le sommet, le corps sans vie d'un jeune marginal. Des tracts portant une inscription latine "Stat Crux" jonchaient les environs.»

Il ne faut pas beaucoup plus que ces quelques lignes lues dans Le Parisien pour que Le Poulpe se décide à sauter dans le premier train en partance pour Chambéry, plus précisément Saint-Pierre-d'Entremont, petit village en hibernation à cette époque de l'année.

J'avais la croix de Dominique Chappey

J'avais la croix de Dominique Chappey. Éditeur : La Baleine (28 août 2014) Collection : Le Poulpe. Format : 17,5 x 1,5 x 10,5 cm, 188 pages.

C'est depuis l'auberge de la charmante Mme Boule, où il a établi ses quartiers, que le Poulpe va mener son enquête. Il apprend que depuis plusieurs décennies, une discipline sportive non homologuée est pratiquée dans la région : les croix qui signalent les sommets du massif sont régulièrement mises à bas. Par qui ? Pourquoi ? Nul ne l'a jamais su, nul ne l'a jamais revendiqué, le mystère est entier. Ici, on avait fini par s'habituer à ce ballet de croix, mais un meurtre ! On n'y comprend plus rien. Au cœur du massif, tous y vont de leur interprétation. Gabriel a du pain sur la planche, car il va vite se rendre compte que ce ne sont pas les suspects qui manquent par ici... La guerre des croix viendrait-elle de commencer ?

Tous les randonneurs, grimpeurs et trailers, qui parcourent la Chartreuse, le Vercors et les autres massifs de la région le savent ; les croix de bois ou de fer érigées sur les sommets, ont à une époque pas si lointaine été vandalisées, sciées ou tronçonnées, avant d'être poussées dans les pentes sommitales, souvent raides ou à-pic. Quelques soient les convictions religieuses de chacun, habitué des massifs, ces constructions qui ornaient les sommets nous étaient familières. Qui ? Quelle motivation ? Quel individu ou quelle bande ? La question a alimenté bien des bavardages en dévalant les sentiers, au retour d'une ascension.

Alors, J'avais la croix avec la silhouette du Grand Som en couverture, m'a convaincu de lire le nouvel opus du Poulpe, à la recherche d'une explication pour mettre à jour le mystère des croix. Bien sûr, le récit appartient à la fiction et l'énigme réelle n'est pas résolue. Mais il y a un grand plaisir à retrouver les paysages de Chartreuse. Quant aux personnages, je ne crois pas les avoir croisé à Saint-Pierre-d'Entremont…

Le weekend dernier, à l'occasion d'un salon sur le roman policier, l'opportunité de croiser Dominique Chappey, l'auteur a permis un échange sympathique autour de son oeuvre et du Massif de la Chartreuse qu'il pratique assidûment.

À découvrir sur Internet : la biographie croustillante de Dominique Chappey.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons