L'Alpe, la marche - dossier du n°80, printemps 2018

La marche, un style de vie ? Hier purement utilitaire, la marche est devenue un loisir qui compte des millions d'adeptes. Des chaussures d'Ötzi aux baliseurs bénévoles qui entretiennent aujourd'hui les chemins de randonnée, retour sur la longue histoire de la marche dans les Alpes.

  • L'Alpe est une revue trimestrielle dont le fil conducteur est l'arc alpin et son patrimoine. Fondé en 1998 par Jean Guibal, conservateur du Musée Dauphinois, la revue est éditée par les Éditions Glénat en partenariat avec le Musée Dauphinois de Grenoble.

L'Alpe - La marche : utile, forcée, joyeuse

L'Alpe, dossier la marche. Glénat Livres (7 mars 2018) Collection : L'Alpe - Broché: 96 pages 30,1 x 23 cm.

Au sommaire du dossier : Paysans, bergers transhumants, bûcherons, colporteurs, ramoneurs, chasseurs, soldats : combien de métiers avaient pour principal mode de locomotion la marche ? Avec la naissance de la société du tourisme, la marche devient un sport bon pour la santé et les « buveurs d'air ». Une histoire de la marche utile et joyeuse. Bourdons ou makhilas basques, cannes de marche autant qu’armes de défense, les bâtons ferrés forment l’équipement de base de ceux qui s’aventurent sur les chemins. De Conrad Gesner à George Sand, en passant par Goethe, la randonnée a donné naissance à quelques-unes des plus belles pages de la littérature. Martine Segalen, anthropologue de la famille, sociologue de la course à pied, revient sur sa propre expérience de la randonnée en montagne dans les années 1970, quand celle-ci commençait à devenir un loisir de masse. Les artistes aiment nous chahuter les sens. Depuis les années 1950, l’art contemporain s’est emparé de la marche comme sujet de questionnement, de Yoko Ono à Hamish Fulton. Edmond Baudoin a passé une partie de son enfance dans la vallée de la Roya. L’été dernier, le dessinateur y a réalisé une série de portraits et de carnets de croquis, reportage vivant sur la situation des migrants. Marcher pour apprendre. Marcher sur des milliers de kilomètres. Marcher parfois pieds nus… Ils ont entre quatorze et seize ans et ils ont vécu l’enfer avant de traverser la montagne pour arriver à Villar-d’Arêne, petit village des Hautes-Alpes.

Et aussi : Il faut sauver le musée alpin suisse. À Berne, une grande institution culturelle est dans la tourmente. Chamonix a détruit, mi-octobre 2017, un élément unique de patrimoine industriel, technique et humain : la ligne de service du col du Midi. Le musée de l’Élysée, à Lausanne, présente La vie en couleurs, une série d’images inattendues du grand photographe Jacques Henri Lartigue que chacun connaît surtout pour son noir et blanc. Un hymne à la joie. Dans Ailefroide, Jean-Marc Rochette nous conte son adolescence entre Grenoble et haute montagne. Une aventure initiatique qui va transformer l’amateur d’alpinisme en futur grand nom de la bande dessinée.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2018 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons