Entre Roc Rouge et Louche Percée 2320 m, depuis le Col de la Madeleine 1896 – Montgellafrey

Le collet entre le Roc Rouge et la Louche Percée a permis une courte randonnée dont le but était la reconnaissance des possibilités d'itinéraires en direction des sommets voisins. Du parking du Télésiège de la Lauzière, le sentier du Col de Montjoie commun avec celui du Col de Sarvatan est une bonne approche pour une randonnée particulièrement sauvage et aventureuse. La température enfin plus fraîche a permis d'atteindre le collet en même temps qu'un fort vent en rafales chargées de grésil se levait. La prudence pour éviter la pluie qui menaçait et risquait de rendre glissante les raides pentes herbeuses à descendre, recommandait de ne pas s'attarder. Les possibilités de cheminement découvertes, n'ont pas été visitées… Il faudra revenir.

Le Roc Rouge et la Louche Percée

Le collet, dépression entre les deux cimes – le Roc Rouge à gauche, la Louche Percée à droite – est l'objet de la reconnaissance (Lauzière, Montgellafrey, Savoie – 09/08/18)

De la Chambre dans la vallée de la Maurienne, prendre la D213 en direction du Col de la Madeleine. Après avoir traversé Saint-François-Longchamp 1650, se garer dans un lacet de la route au niveau du Télésiège de la Lauzière au point 1893 [ 32T 293666 5034191 – N 45.43078° E 6.36221° ]. Après une trop longue période, tenu éloigné des sentiers, profiter de l'après canicule au dessus de 2000 mètres se ressent comme une renaissance… Et contrairement à la sortie de 2015, le plaisir à parcourir le sentier d'approche est grand. Le parcours agréable se déroule face au paysage qui va, de gauche à droite, du Roc Rouge au Rocher de Sarvatan en passant par la Louche Percée.

Le Collet de la Louche Percée

La sente repérée sur les photos aériennes passe au dessus des pierriers, dans la pente herbeuse au pied des rochers (Lauzière, Montgellafrey, Savoie – 09/08/18)

L'approche jusqu'à la biffurcation qui laisse filer à gauche le sentier du Col de Montjoie est suffisamment longue pour mûrir le choix de suivre le sentier du Col de Sarvatan jusque vers 2050 mètre. Préparant l'itinéraire, je pensais suivre la direction du Col de Montjoie jusqu'au faux plat qui culmine à la Crête de Maxet, 2121 m, pour monter jusqu'au point où commence l'image d'un sentier sur les photos aériennes [ 32 T 292340 5034825 ]. Bien lisible, il monte jusqu'au collet.

La Louche Percée

Du collet une sente traverse les raides pentes herbeuses pour atteindre la brèche de l'arête Ouest de la Louche Percée (Lauzière, Montgellafrey, Savoie – 09/08/18)

Traverser les pentes herbeuses sous les barres rocheuses du point 2275, était tentant. L'idée d'y trouver le relief d'un vieux sentier, cheminement plutôt logique, emportait la décision. La pente est soutenue, mais le chemin du Col de Sarvatan facile à suivre, ne présente pas de difficulté. Un passage en courbe de niveau sous 2150 mètres précède un lacet à droite. Une sente se dessine là, descendant un peu la pente herbeuse [ 32 T 292961 5034765 ]. Mon intuition était-elle bonne ?

Le Roc Rouge

Les pentes de l'arête Ouest du Roc Rouge sont rayée de drayes animales depuis le collet (Lauzière, Montgellafrey, Savoie – 09/08/18)

Érodé pour disparaître dans l'herbe, la plupart du temps, le relief d'une sente a pourtant par endroit, résisté au temps. La progression d'un équilibriste qui va de motte d'herbe en motte d'herbe, est fatigante et peu véloce. Arrivé au niveau des barres rocheuses peu lisibles sur IGN, leur à-pic soutient la pente herbeuse à prendre en écharpe. Dessiner un raidillon dans la raide pente permet d'atteindre le point relevé sur les images satellites et enregistré sur le GPS [ 32 T 292340 5034825 ]. Le sentier est là, bien marqué et taillé dans la pente. Pour éviter les grands éboulis, il garde l'herbe au pied des rochers, contourne un ressaut, pour prendre en écharpe sous le collet et enfin, débouche dans la dépression. Un fort vent en rafales chargées de grésil surprend, puis se calme laissant place à quelques gouttes de pluie.

Arête Nord du Roc Rouge

Du collet, l'arête Nord du Roc Rouge paraît praticable, mais jusqu'où ? Une sente descend dans le versant Est au pied du ressaut rocheux… (Lauzière, Montgellafrey, Savoie – 09/08/18)

Sans m'attarder, je prends le temps d'observer soigneusement les alentours. Une bosse qui se contourne par l'Est coupe la dépression en deux. Du côté de la Louche Percée, une sente visiblement parcourue, s'engage dans une traversée du très raide versant Ouest pour monter dans une brèche en contrebas du sommet. Se poursuit t'elle au delà ? Pour aller où ? D'abord herbeuse la pente de l'arête de la Louche Percée est barrée d'un ressaut rocheux. Du côté du Roc Rouge, l'arête très rocailleuse semble d'un accès difficile. Une belle sente parmi des drayes animales en courbe de niveau, traverse vers l'arête Ouest. La traversée facile semble coupée par un passage rocailleux certainement exposé. Enfin, une bonne sente descend dans le versant Est pour disparaître derrière un ressaut – pour descendre ou pour contourner le Roc Rouge vers le Sud ?

La combe de la Louche Percée

Au pied des escarpements de la combe de la Louche Percée la bonne sente monte jusqu'au collet (Lauzière, Montgellafrey, Savoie – 09/08/18)

Toutes ses questions aujourd'hui sans réponses occupent l'esprit pour un retour par le même itinéraire – ou presque. En effet, descendant en direction du replat de la Crête Maxet, il me semble descendre les courts lacets d'un vieux sentier qui traverse sous les rochers pour trouver cette fois le relief d'un chemin d'autrefois qui passe par les murets effondrés de la ruine de ce qui fut certainement une cabane [ 32 T 292391 5034701 ]. La sécurité du chemin du Col de Montjoie n'est plus qu'à quelques mètres. Le retour essuiera quelques averses…

Documentation et topos

Données topographiques
Données pour le massif

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2018 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons