La Pointe Feuillette 1881 m, par la Montagne de Paille depuis la Jarjatte - Lus-la-Croix-Haute

Entre le village de la Jarjatte et celui des Amayères se développe un groupe de montagnes dont les crêtes culminent à la Pointe Feuillette. Sa situation géographique, isolée à l'écart d'une ligne qui relie la Montagne de France à la Montagne de Paille, en fait un point de vue au panorama circulaire exceptionnel sur la barrière Ouest du Dévoluy et les massifs environnants. En partant des Granges des Forêts, la randonnée décrite ici, traverse le Col de la Croix, la Roche, le Col Lachaup pour emprunter la vire de la Montagne de Paille et poursuivre la crête jusqu'au point 1859, avant d'atteindre la Pointe Feuillette. Du sommet, le retour dévale l'arête Sud-Ouest, pour déboucher au Col de Chausseyras et traverser vers le Col de Priau par un vieux sentier, malheureusement à l'abandon. La descente par le sentier du Ravin de l'Aiglaire ramène vers le point de départ.

Le Grand Ferrand

Au Col de la Croix, les premiers rayons du soleil éclairent le Grand Ferrand (Dévoluy, Tréminis, Isère – 29/09/16)

De la D1075 au Sud du Col de la Croix-Haute, au carrefour du Grand Logis – gare SNCF –, prendre la D505 en direction de Lus-la-Croix-Haute. À la sortie du village, hameau des Corréardes, prendre la direction du Vallon de la Jarjatte. Poursuivre la route du vallon, traverser le Torrent du Buëch pour dépasser le hameau des Granges des Forêts. Stationner au départ d'un chemin d'exploitation, au point 1214m – . panneau du PDIPR – [ 31T 0719894 4952332 ].

Alpage de la Roche

Devant le Vercors au loin, le Ménil et le Col de Mens, des vaches traversent l'alpage de la Roche (Dévoluy, Tréminis, Isère – 29/09/16)

L'itinéraire commence entre prés et bois pour aller chercher le pied du vallon issu du Col de la Croix. Le bon chemin monte régulièrement pour devenir rocailleux. Au point 1384, laissant à droite la direction de la Cabane du Fleyrard, il traverse le fond du vallon encombré par un arbre déraciné, couché en travers. Un détour par l'amont ramène sur le chemin. Un lacet pour grimper en rive droite, et il franchit une clôture pour déboucher dans l'alpage du Col de la Croix. Les premières vaches de la journée finissent de tondre la montagne.

Tête de Vachère, Roc et Tête de Garnesier

Rencontre bucolique, des vaches devant la Tête de Vachère, Le Roc et la Tête de Garnesier (Dévoluy, Tréminis, Isère – 29/09/16)

Ce matin, une économie de passages de clôture était possible en restant au Sud de celle qui court le long de la limite de département. La ligne administrative est à peu près le fil rouge de l'itinéraire jusqu'à l'antécime de la Pointe Feuillette, le point 1859. Le GR93 suit aussi cette même ligne, mais ne pas compter, ni sur son balisage, ni sur les traces de passage. La crête rejointe, est un bon fil conducteur. Chacun tracera des lacets à sa guise pour limiter la raideur de la pente.

Crêtes de la Montagne de Paille

L'enfilade de la barre rocheuse du plateau jusqu'à la Montagne de Paille, les deux rochers isolés caractéristiques sont bien visibles (Dévoluy, Tréminis, Isère – 29/09/16)

La croix de l'alpage atteinte, la randonnée se poursuit jusqu'à la Roche. Un troupeau plus important s'ébroue près de la crête. Un détour évite de déranger les vaches et de les affoler près du bord du plateau sans clôture. Le sentier de grande randonnée va chercher une faiblesse de la crête rocheuse de la Roche vers 1640 mètres. La traversée du sommet est plus intéressante. La crête rejointe, une clôture protège du versant Sud-Ouest, plus raide. Elle se franchit sans difficulté au premier piquet. Quelques passages faciles sur les rochers de la crête permettent d'atteindre la borne qui marque le sommet.

Vire de la Montagne de Paille

Début de la vire de la Montagne de Paille, la sente au pied de la falaise en encorbellement (Dévoluy, Tréminis, Isère – 29/09/16)

Le plateau sommital, lapiaz et herbe haute, demande de l'attention pour ne pas se tordre le pied. La clôture est retrouvée pour la traversée du Col Lachaup. En observant le versant de la Montagne de Paille, on remarque deux gros rochers isolés dans l'alpage au pied du rang rocheux qui soutient les pentes sommitales. Ils servent de repères pour trouver l'accès à la vire, l'itinéraire à suivre est donc tracé.

Vire de la Montagne de Paille

Regard sur le contournement du rocher, passage exposé mais facile (Dévoluy, Tréminis, Isère – 29/09/16)

Le plus bas des deux rochers portent des marques du GR, qui part à droite [ 31T 0718722 4952901 ]. Il reste à rejoindre la crête au pied de la falaise. Un rocher détaché marque le départ de la vire à 1690 mètres [ 31T 0718710 4952892 ]. Le point atteint domine une terrasse caillouteuse, accessible aussi en contrebas.

Le Grand Ferrand

Vaches suitées de jeunes veaux face au Grand Ferrand, la Tête de Vallon Pierra et la Tête du Lauzon (Dévoluy, Tréminis, Isère – 29/09/16)

L'angle de la montagne franchi, la sente de la vire se dessine. Elle va courir au pied des falaises sur 300 mètres à vol d'oiseau, pour sortir sur la crête dans la dépression du point 1784, au pied d'un rognon rocheux. Le sentier de grande randonnée est retrouvé pour franchir le ressaut. Des vaches sont là, tranquilles. Trois sont suitées de jeunes veaux.

Le Rocher Rond

L'itinéraire vue depuis la Pointe Feuillette : la Montagne de Paille, la Roche derrière, le tout face au Rocher Rond (Dévoluy, Lus-la-Croix-Haute, Drôme – 29/09/16)

Revenons un instant à la vire de la Montagne de Paille, elle ne présente pas de difficultés techniques. Cependant, le sol gravillonné par endroit exige un pied sûr, quand la sente court au bord d'un vide qui pourrait impressionner. Exposée quand, elle contourne un gros bloc, le passage est cependant facile. Les traversées en encorbellement sous de larges toits sont saisissants, mais dérangent sérieusement la bonne réception du signal GPS. En conséquence pour la vire, la trace GPS des données topographiques est pour le moins fantaisiste. Par choix, elle est proposée en l'état après la suppression de points trop aberrants.

Le Grand Ferrand

Dans la barrière Ouest du Dévoluy, le groupe : Grand Ferrand, Tête de Vallon Pierra et Tête du Lauzon (Dévoluy, Lus-la-Croix-Haute, Drôme – 29/09/16)

La marche tranquille reprend le long de la clôture pour traverser la dépression du point 1766, appelée Collet de Pointe Feuillette sur les panneaux PDIPR. Mais le toponyme absent d'IGN, je ne saurais l'affirmer. Une petite centaine de mètres de dénivelé dépose au point 1859. Une chicane aide à passer la clôture.

Traversée Chausseyras - Priau

Le passage du ravin dans la traversée Col de Chausseyras - Col de Priau (Dévoluy, Lus-la-Croix-Haute, Drôme – 29/09/16)

Le sommet est atteint, marqué d'une borne et d'un poteau du PDIPR. Deux randonneurs entament leur descente avant mon arrivée. La contemplation, complétée d'un inventaire du paysage précède le pique-nique. Et le regard, a de quoi se perdre du Dévoluy jusqu'au lointain Vercors, à la cuvette grenobloise dominée par la Chartreuse. Et puis le Vercors Sud, le Diois, etc.

Traversée Chausseyras - Priau

Relief dans l'herbe haute du vieux chemin abandonné de la traversée Col de Chausseyras - Col de Priau (Dévoluy, Lus-la-Croix-Haute, Drôme – 29/09/16)

La descente commence par la pente raide et pierreuse de l'arête Sud-Ouest de la montagne. La pelouse de l'alpage présente plusieurs traces. À vue, en allant descendre la rive gauche de la dépression devant le point 1699. Vers 1650 mètres, on trouve bientôt un sentier qui descend à droite jusqu'au Col de Chausseyras

Le Col de Priau devant la Tête de Vachère

La dépression du Col de Priau devant la Tête de Vachère (Dévoluy, Lus-la-Croix-Haute, Drôme – 29/09/16)

Dessiné sur les éditions plus anciennes, absent des 1/25000e récentes et du Geoportail, un sentier traverse le versant de la Pointe Feuillette en courbe de niveau jusqu'au Col de Priau. Une vague trace quitte la dépression du col pour prendre le versant. Couvert d'herbe haute, le relief du vieux chemin se devine plus qu'il ne se voit dans la pente. Meilleur par endroit, coupé plus loin par un arbre qui a pris le temps de pousser ou par des buis, la traversée se passe d'abord, plutôt bien. Bientôt, il franchit un ravin du style marches dévoluardes érodées et gravillonnées. La raide pente des rives engage à la prudence pour assurer ses pas [ 31T 0717290 4952746 ].

Le Grand Ferrand

En haut et à gauche de l'image, la vire de la Montagne de Paille depuis le Col de Priau. Encore un regard sur le Grand Ferrand (Dévoluy, Lus-la-Croix-Haute, Drôme – 29/09/16)

La suite nécessite seulement de l'attention pour ne pas perdre le sentier à l'abandon, ce qui est regrettable. Débouchant enfin dans le large Col de Priau, clairsemé de beaux arbres, on profitera en contre-plongée de la vue sur le vire de la Montagne de Paille et encore du majestueux Grand Ferrand. Quittant le col au Sud-Est, ne pas se laisser tenter par une piste d'exploitation plutôt récente, mais traverser la dépression quelques mètres vers l'Est, pour trouver le chemin qui ne tarde pas à dérouler des lacets agréables et descendre le Ravin de l'Aiglaire. Une longue épingle à cheveux passe par le point 1354 pour éviter une raide piste de débardage délaissée à main gauche. La route du Vallon de la Jarjatte est rejointe au niveau des Granges de la Forêt. Moins de 300 mètres de goudron ramène à la cote 1214, le point de départ.

Documentation et topos

Données topographiques
Données pour le massif

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons