La Sure 1643 m, depuis le Fournel (Engins) par Sornin

En partant du Fournel, monter par l'ancien chemin permet d'atteindre les quelques maisons de Sornin avant de poursuivre jusqu'à la Cabane du berger. Ensuite, c'est un parcours aventureux qui descend jusqu'en haut de la Draye des Communaux traverser au bord des falaise Nord du Vercors.De là, le versant Sud Est de la Sure se gravir par de vieilles sentes pas toujours évidentes. Le retour facile, se fait par le GR9, Malatra, la Cote 1545m, et une descente astucieuse jusqu'au point de départ qui économise en grande partie la longue piste fastidieuse.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

Cherchant des informations sur les environs sauvages du Gouffre Berger et de la Draye des Communaux, j'ai découvert le topo La Sure depuis le Fournel (Engins) d'Antoine Salvi qui traverse l'endroit. Antoine a immédiatement accepté de reprendre cet itinéraire magnifique et original au premier jour de beau temps. Au Fournel, sur le parking de quelques places [ 31T 0705774 5007741 ], je retrouve Antoine. Simone et Victor, un ami de longue date, l'accompagnent.

Sur la D531 à 12,5 km de Sassenage, prendre à droite la route montant à Engins. Dans le virage en épingle, prendre à droite la route pour le Fournel. Stationner à l'entrée du hameau, derrière la première maison à droite (930 m).

Les maisons de Sornin

Herbe verte fleurie en abondance… Le Plateau de Sornin est un havre de tranquillité sereine qui invite à la nonchalance (Vercors Nord, Engins, Isère - 07/05/09) (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Une route goudronnée grimpe à gauche (Ouest). Au-dessus d'une vieille fontaine elle se prolonge d'un chemin. Devant une bifurcation, le garder à droite. Pavé de roches inégales, il s'élève doucement au Nord entre les prairies puis dans la forêt. Il emprunte un bout de route forestière ouverte en 1992 et poursuit. Lui rester fidèle en demeurant à droite jusqu'à son débouché dans les alpages. Il amène au hameau du Sornin où il retrouve la route pastorale venant d'Engins.

Peu de choses à ajouter à la description d'Antoine, si ce n'est que ce matin, le vieux chemin semble bien raide… Au débouché dans l'alpage, nous empruntons la crête d'une croupe herbeuse et fleurie un peu vers l'Est qui nous dépose à la croix qui domine les quelques maisons du hameau – une belle variante.

Le cerisier du Plateau de Sornin

Extrait du topo […] la quitter quelques deux cents mètres plus loin (après un cerisier) pour une piste herbeuse qui s'élève en écharpe (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Partant à flanc à l'horizontale, la quitter quelques deux cents mètres plus loin (après un cerisier) pour une piste herbeuse qui s'élève en écharpe. Entrant dans le bois, elle grimpe légèrement. Tirer à droite pour atteindre la bergerie sur le plateau.

Au bord de la piste pastorale, le cerisier est en fleur – impossible de manquer le vieux chemin de la cabane du berger qui, de là, part pour monter en écharpe.

Au loin, le Moucherotte

En montant l'alpage du plateau de Sornin (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Éloigné de l'itinéraire classique, les passages empruntés sont magnifiques, paradisiaques.

Sous la Cabane du Plateau de Sornin

Antoine gravit d'un bon pas les dernières pentes fleuries sous la Cabane du Berger (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Dans la forêt, le cheminement est évident à travers le sous bois et les clairières, pour rejoindre les pentes herbeuses éclairées d'innombrables renoncules sous l'ancienne bergerie.

Plateau de Sornin au printemps

La Cabane du Berger du Plateau de Sornin (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Antoine parait pressé de rejoindre la descente vers la Draye des Communaux qui s'annonce aventureux. La pause est courte…

Le sentier file derrière, à l'Ouest. Quelque trois cents mètres après, dans le bois, le quitter pour filer à droite au-delà des arbres. Sur la ligne des premières roches, trouver le départ de la sente, balisé par des traits rouges. Les suivre fidèlement. Ils entraînent à descendre la pente jusque dans les lapiaz d'un plateau. Là, retrouver quelques mètres à droite la sente s'engageant dans le début d'un vallonnet rocheux.

Pour ne pas manquer le départ de la sente, Antoine conduit la petite troupe plus au Nord pour suivre toute la ligne des premières roches en revenant vers le Sud. Et effectivement, près de l'endroit où je m'étais arrêter il y a quelques jours, une vieille marque de couleur rouge, ternies par les années et les intempéries, se devine peinte sur un rocher [ 31T 0704964 5010549 ].

C'est là que commence la descente… Première marque rouge du topo (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

La randonnée se transforme en jeu de piste, chacun partant d'un côté ou de l'autre, à la recherche des restes de marques quand le reste d'une vague sente difficile à suivre disparaît. Parfois, nous suivons le relief de ce qui a dû être un chemin.

En descendant vers la Draye des Communaux

Dans la descente vers la Draye des Communaux… Sur le relief d'un vieux chemin (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Parcourant les lapiaz d'un plateau, suivant un vallonnet rocheux, arrivés dans une pente plutôt raide, terreuse, encombrée de rochers, d'arbres déracinés, de branches mortes, nous nous engageons dans sa traversée. Arrivés au dessus du petit couloir raide descendu l'autre jour, je reconnais l'endroit où j'ai perdu la sente. Même erreur, nous descendons la pente. C'est le passage clé, il aurait fallu poursuivre la traversée de la pente – à vérifier une prochaine fois. Nous ne sommes plus dans la description.

Le balisage amène au bord de la falaise dominant la Draye des Communaux. Il la suit en descente sous bois, coupant lapiaz et prairies.

Plutôt que de poursuivre la descente comme lors de la reconnaissance, je suis une vague trace en courbe de niveau qui me dépose sur un lapiaz toujours au bord de la dépression du point coté 1428m. Mais un air plus frais qui rafraîchit le visage vient du Nord… Traversant le lapiaz à droite, descendre en direction du Nord est possible. Il y a même une sente. Je la suis, monte un semblant de crête à droite au dessus d'un arbre mort couché dans le passage et me retrouve au bord de la Draye des Communaux. La liaison avec la description d'Antoine est établie, mais en aval de l'extrémité de la draye [ 31T 0704880 5010971 ].

Falaise, la Draye des Communaux

Au bord de la Draye des Communaux (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Je reviens sur mes pas pour retrouver Simone, Victor et Antoine qui explorait le lapiaz où je m'étais arrêté. Ensemble nous partons dans la descente sous bois vers le Nord-Ouest quittant le bord de la profonde entaille dans le plateau.

Au bord de la Draye des Communaux

Un point de vue saisissant se cache derrière l'arbre couché (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

L'arbre couché peut servir de repère pour quitter le bord de la Draye des Communaux. Poursuivre la descente vers le Nord amène seulement dans le parcours d'un lapiaz plus difficile quand il faudra revenir vers l'Ouest.

Falaise calcaire en rive droite de la Draye des Communaux

Roche compacte de la falaise en rive droite de la Draye des Communaux (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Au-delà d'un planeau herbeux, il reprend sa montée en louvoyant entre les roches. Tirant à droite il retrouve à nouveau la falaise.

Témoignage d'un activité de charbonnage forestier très certainement, les restes métalliques de l'ancrage d'un ancien télébennes peuvent servir de repère à travers le planeau herbeux [ 31T 0704678 5011148 ]. Le cheminement plus facile à suivre, amène sur une terrasse au pied du ressaut rocheux.

Vieux sentier et falaise de la Draye des Communaux

Sur les restes d'un vieux sentier au début de la remontée vers la Sure (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Un vieux sentier tracé en lacet franchissait la pente raide. Souvent visible, il est pourtant difficile de conserver son cheminement dans la montée, jusqu'à ce qu'il retrouve à nouveau la falaise.

Sur l'arête Sud de la Sure

Sur l'arête Sud de la Sure vers 1520m. Les falaises qui soutiennent le Plateau de Sornin et la Dent du Loup dominent le Sud Grésivaudan (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Parvenant sous une ceinture rocheuse, il croise un sentier (trait vert). Il s'enfile à flanc sur la droite pour suivre son large contour. Puis il remonte longuement (les prairies où son cheminement se perd). En tirant légèrement à droite vers la falaise, on va tomber sur le GR9, qui conduit rapidement à la cime.

Cette fois nous ne retrouverons pas la marque verte… Fidèles à la description, au moins jusqu'à 1520m, nous laissons l'itinéraire du topo descendre quelques mètres à droite [ 31T 0704182 5011356 ] et filer vers la Sure presque plein Nord – Antoine marquant une hésitation à cet endroit.

Grenoble et le Néron

Sous le sommet de la Sure, Grenoble dans la brume et le Néron se devinent (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

À proximité d'un profond et vaste scialet garni de vieille neige, des stalactites tombent du porche de la balme qu'il forme dans le lapiaz [ 31T 0703994 5011333 ], nous tournons vers l'Ouest retrouver un chemin [ 31T 0703903 5011381 ]. Cinq ou six lourds galets de roulement finissent de rouiller, alors que suivant l'ancien passage, nous ne tardons pas à trouver le GR9 que nous suivons jusqu'au sommet.

Sur le plateau sommital de la Sure

Descendre le bord du plateau sommital de la Sure vers le Sud, offre une vue exceptionnelle sur les falaises Nord du Vercors (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Un arbre foudroyé abrite le pique nique, repas frugal mais arrosé, accompagné des farces et de la joie contagieuse d'Antoine. Antoine et Simone descendent rapidement vers le haut du télésiège de la Quoi pour cueillir une belle salade de jeunes pissenlits qui à 1600m sont encore bien tendres. Avec Victor, nous descendons le bord de la falaise qui offre des points de vue exceptionnels un peu dans toutes les directions.

La Cuche et la vallée de l'Isère

Regard vers la Cuche dominée par la formidable muraille de la Sure (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Nous regroupant à la gare d'arrivée de la remontée, nous descendons gaiement le large sentier.

Revenir sur le GR. Il parcourt le plateau herbeux et boisé. Aux abords d'une piste de ski, il remonte à proximité de sa rive droite. Arrivant près d'un télésiège, trouver une piste filant à gauche. Après un bon parcours, avant que cette piste remonte, au poteau précisant Malatra et la direction de Plénouze, la quitter pour un sentier à gauche.

Celui-ci descend dans la forêt, puis dans une clairière herbeuse, attaque une remontée (alors qu'en descente un autre sentier mène au gouffre Berger). Terminant son ascension, il laisse à gauche l'arrivée de l'itinéraire de la Bergerie, descend paisiblement, côtoie une roche originale évoquant un dolmen.

Retrouvant à Malatra un terrain connu, la suite semble maintenant facile. Laissant à gauche la sente d'accès au Gouffre Berger, nous traversons bientôt les lieux baptisés les Lapiaz puis la Cote 1545, avant de passer par cette curieuse pierre en lévitation posée sur des roches sédimentaire.

Naine coiffée : Pierre posée sur une courte épaisseur de sédiments

Tourne t'elle ? Pierre posée sur des roches sédimentaires friables dans la descente du Plateau de Sornin sous la Cote 1545m (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Antoine propose dans sa description une descente astucieuse jusqu'au Fournel qui évite la remontée de la piste pastorale d'Engins depuis le hameau de Sornin, parcours long et fastidieux, sans surprise.

150 mètres après avoir franchi un ressaut escarpé, alors que la forêt à droite laisse place à la prairie, la descendre pour retrouver le bois. Une sente se dessine à proximité d'une falaise qui se dresse à droite. Elle ramène sur la route pastorale. Achevant sa montée, elle dévale ensuite en direction Sud.

Quittant le GR au point [ 31T 0705014 5009417 ], une bonne trace descend effectivement tranquillement dans le sous bois à proximité d'une falaise.

Les trois tours de Grenoble et Belledonne

Les trois tours et Grenoble, dominés par Belledonne… Descente du Plateau de Sornin (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Sur un planeau-carrefour, un sentier à gauche plonge dans une éclaircie. Il conduit jusqu'au hameau du Fournel.

Les Trois Pucelles de Saint Nizier et le Moucherotte

Les Trois Pucelles de Saint-Nizier et le Moucherotte… Descente du Plateau de Sornin (Vercors Nord, Engins, Isère - 13/05/09)

Après 1,3 km de piste, monte à droite le sentier du Tracollet et à gauche, la terrasse herbeuse [ 31T 0705105 5007626 ] se prolonge par un sentier peu usité qui conduit rapidement au Fournel passant par le point coté 996m. Il restera à préciser le passage à proximité de la Draye des Communaux et la descente du Plateau de Sornin… Rendez-vous est pris avec Antoine le prochain jour de beau temps.

Documentation et topos

Ce carnet de randonnée inclut le texte de la description originale d'Antoine Salvi revue et corrigée pour tenir compte des changements imposés par le temps depuis les années 1980. Des balisages ont disparu, d'autres ont été renforcés, voire surchargés. Des chemins ont été créés ou des tracés existants améliorés, d'autres ont disparu. La végétation s'est aussi développée envahissant parfois certaines prairies qu'il était alors facile de traverser. Pour faciliter la lecture, une police de caractère et une couleur différente sont attribuées aux textes d'Antoine Salvi. Pour compléter cette documentation, la description de l'itinéraire d'Antoine Salvi mise à jour peut être téléchargée au format PDF d'Adobe.

L'itinéraire [LA SURE (1643 m) d'Engins Le Fournel (930 m)] est disponible au format de fichier PDF.
Pour l'ouvrir, l'enregistrer sur votre disque dur et l'imprimer, le logiciel gratuit Adobe™ Reader® doit être installé sur votre machine. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez le télécharger gratuitement.

Randonnées dans le Vercors Nord, Itinéraire n°16 par Antoine Salvi.

La vidéo d'Antoine

La Sure 1643 m d'Engins - Le Fournel - Vercors (13/05/09)
Une vidéo réalisée par Antoine Salvi

Avertissement !

Pour ne pas s'égarer sur cet itinéraire entre le Plateau de Sornin et la jonction avec le GR9 sous la Sure, carte 1/25000e, boussole et altimètre sont très utiles, surtout par temps de brouillard – encore plus de sécurité avec un GPS de randonnée.

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Il apparaît souhaitable de réaliser cette course par temps sec.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons