Le Plateau de Sornin et la Molière, par Plénouze

Au départ des Ronins, hameau d'Autrans voisin des Prudhommes, de raides pistes forestières donnent accès à la douceur printanière des alpages de Plénouze. La randonnée se poursuit dans l'ambiance sauvage, typique des lapiaz du Vercors, pour atteindre le Plateau de Sornin. Cette section offre l'opportunité d'aller visiter le site exceptionnel du Gouffre Berger et d'explorer les alentours d'une autre curiosité géologique : la Draye des Communaux. Le retour pittoresque jusqu'au Sentier des Génisses permet un retour aéré et magnifique par la Molière au pied de Charande.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

La route forestière des Feneys n'est pas encore ouverte à la circulation, c'est l'occasion de partir des Ronins – point coté 1127m [ 31T 0702068 5008521 ] – hameau d'Autans voisin des Prudhommes sur la route du Tunnel du Mortier. Le sentier, dit de Plénouze, est maintenant une piste forestière souvent raide qui traverse la Combe d'Huisse.

Sentier sous Font Chaude

Après des pistes forestière rapides, c'est un sentier agréable qui monte à Font Chaude (Vercors Nord, Autrans, Isère - 11/05/09)

Vers 1480m [ 31T 0702902 5009516 ], le vieux sentier d'alpage monte à droite retrouver plus loin, par une raide combe, la route des Feneys à Font Chaude.

La ruine de Plénouze

Douceur des alpages du Nord du Vercors. De la ruine de Plénouze, Autrans sous un rayon de soleil et la crête des Rochers de Pertuson ferme l'horizon (Vercors Nord, Autrans, Isère - 11/05/09)

Sortant de la forêt, marcher dans les alpages fleuris de Plénouze – premières pensées du printemps – est un plaisir.

Alpages de Plénouze

À travers l'alpage au Nord de Plénouze (Vercors Nord, Autrans, Isère - 11/05/09)

Le squelette magnifique d'un arbre mort couché dans la prairie retient mon attention. Le dessin des branches grises contrastent sur le fond sombre des pins. Une courte descente permet d'atteindre le carrefour de Malatra [ 31T 0703692 5010353 ] – le lieu-dit ne figure pas sur mon édition IGN.

Arbre mort

Arbre squelettique en lisière de l'alpage de Plénouze (Vercors Nord, Engins, Isère - 11/05/09)

Les directions précisées sur les nombreux poteaux qui appartiennent au réseau du PDIPR facilitent le suivi de la randonnée et paraissent préférables au balisage surchargé de marques de peinture. Prenant vers l'Est la direction des Lapiaz et de la Cote 1545m, le parcours à travers les lapiaz typiques de cette région du Vercors est intéressant – le gris de la roche se confond avec celui du ciel de ce matin.

Lapiaz du Vercors

Traversée d'une zone de lapiaz entre Plénouze et le Plateau de Sornin (Vercors Nord, Engins, Isère - 11/05/09)

La falaise qui soutient le plateau de Sornin au dessus de la Draye des Communaux se dessine bientôt au delà de la large combe du Gouffre Berger.

Combe du Gouffre Berger

La combe du Gouffre Berger se dessine dans le paysage. Au loin la falaise qui borde la rive droite de la Draye des Communaux sous le Plateau de Sornin (Vercors Nord, Engins, Isère - 11/05/09)

Un poteau est planté là, où part à gauche le sentier plus sauvage du Gouffre Berger [ 31T 0704502 5010033 ]. Plus loin, il se poursuit par une sente qui conduit au point le plus haut de la Draye des Communaux – nous reparlerons de ce coin aventureux…

Gouffre Berger

Puits de descente du Gouffre Berger. Des cordes fixes semblent installées en permanence (Vercors Nord, Engins, Isère - 11/05/09)

Découvert en 1953 par Joseph Berger, le gouffre a été considéré comme le plus profond du monde jusqu'en 1963 – la cote 1122m sous la surface du sol a pu être atteinte – cédant en 1964 le titre à celui de la Pierre-Saint-Martin. Cela impose le respect pour les nombreux explorateurs du réseau souterrain.

À la recherche de la Draye des Communaux

Petit couloir raide descendu en tentant de suivre la sente de la Draye des Communaux – sauvage ! (Vercors Nord, Engins, Isère - 11/05/09)

De retour du gouffre, la sente conduit dans la direction de la Draye des Communaux. Cette entaille dans les falaises est bien visible depuis Noyaret dans la vallée. Deux coups de sabre fendent la falaise, à gauche le passage de Seblou sous la Dent du Loup, à droite la Draye des Communaux entre le Plateau de Sornin et la Sure. Ils permettent de franchir la barrière rocheuse, mais sont à déconseiller aux randonneurs qui n'ont pas l'expérience de ce terrain escarpé qui nécessite de l'engagement, dans des passages particulièrement exposés.

Scialet découvert en explorant le lapiaz du bord de la falaise qui domine la dépression du point coté 1428m – autour de l'arbre, une vieille cordelette témoigne de son exploration [ 31T 0704732 5010886 ] (Vercors Nord, Autrans, Isère - 11/05/09)

Perdant la sente, un raide couloir entre des rochers me conduit sur un vaste lapiaz qui borde au Sud-Ouest, la dépression du point coté 1428m. Je ne comprends pas le terrain dans lequel je divague suite à une mauvaise interprétation de la carte. Sur ce terrain complexe, le GPS n'est plus d'aucune utilité – la cartographie embarquée est insuffisamment détaillée. Je découvre un profond scialet qui a fait l'objet d'explorations spéléologiques anciennes. L'ambiance sauvage m'oppresse… Rageur, j'abandonne et retrouve bientôt le bon sentier du Plateau de Sornin.

La Sure

Le plateau sommital de la Sure vu depuis l'Ouest du Plateau de Sornin (Vercors Nord, Engins, Isère - 11/05/09)

Pensant à la descente décrite par Antoine Salvi depuis la Cabane du Berger pour son itinéraire original qui relie Engins à la Sure, je pose le sac à dos et sort le casse croûte dans la belle prairie garnie de blocs rocheux au Nord-Ouest du Plateau de Sornin. La météo ensoleille, et le ciel me gratifie d'un coin de ciel bleu.

Lapiaz

Lapiaz compact sur le sentier qui rattrape le Sentier des Génisses depuis Sornin – l'érosion n'a pas terminée son œuvre (Vercors Nord, Engins, Isère - 11/05/09)

Pour un retour en boucle, je descends traverser le Nord-Est des Clapiers et rattraper le Sentier des Génisses qui permettra d'atteindre la Molière. Une descente rapide me ramènera vers le point de départ. Voilà écrit comme un raccourci, un long parcours à travers des paysages riches à parcourir et à découvrir.

Chamrousse et le Taillefer

Chamrousse et le Taillefer depuis l'alpage fleuri de la Molière (Vercors Nord, Engins, Isère - 11/05/09)

Le Plateau de la Molière par delà son alpage fleuri, permet un long regard panoramique sur les massifs de Belledonne et du Taillefer.

Charande et l'alpage de la Molière

L'alpage de la Molière et Charande à droite (Vercors Nord, Engins, Isère - 11/05/09)

La cime de Charande ravive la Molière, traversée de Charande en raquettes… Un bon sentier descend traverser la piste forestière des Feneys et en son contrebas, les Pichières. De là, part au Nord, une piste qui bientôt dévale vers la Combe d'Huisse jusqu'à rejoindre l'itinéraire du départ.

Documentation et topos

Avertissement !

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons