Les Rochers du Parquet 2024 m, traversée depuis Richardière – Chichiliane

La traversée des Rochers du Parquet est une superbe randonnée typique des Hauts Plateaux du Vercors. Le parcours se déroule dans un paysage où s'impose en permanence le Mont Aiguille. En partant de Richardière, hameau de Chichilianne, par le Col de l'Aupet, l'itinéraire gagne le Pas de la Selle pour grimper, par de belles pelouses fleuries jusqu'au sommet des Rochers du Parquet. Suit une longue traversée aventureuse où le sens de l'orientation sera mis à l'épreuve pour rejoindre le refuge de Chaumailloux avant de descendre le Pas de l'Aiguille jusqu'au point de départ. La recherche du Pas de l'Ours complète ce long parcours.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

Après l'ascension matinale de l'Aupet, beau col vert entre la molaire bleutée de l'Aiguille et les tours étincelantes du Parquet, les pierriers du vallon de la Selle nous introduisent sur les hauts plateaux aux délicates pelouses cassées de lapiaz blanchâtres. La descente s'opère dans un dédale de vallonnets et de collines. Cheminer au mieux, en conservant l'orientation grâce aux falaises à gauche que l'on retrouve de temps à autre.

Tout est dit ! Sur la D7 montant au Col de Menée, prendre à droite la route de Richardière. Le hameau traversé, la voiture pourra être stationnée avant un carrefour de piste – pancarte PDIPR indiquant le Col de l'Aupet [ 31T 0701224 4966395 ]. L'air est encore frais au matin de cette belle journée, pour permettre une montée agréable à travers la belle forêt du versant Sud du col. La pente régulière et raisonnable du sentier présente de nombreux lacets et ainsi, s'avale régulièrement jusqu'au Col de l'Aupet. Seuls des passages boueux de terre bien grasse, gâchent à peine la belle grimpée.

(Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

Un sentier part au-dessus de la bifurcation. Après un lacet, il retrouve la piste. La suivre jusqu'à son entrée dans le bois. Une pancarte et un balisage bleu-jaune-bleu indiquent à droite le départ du sentier. 1l déroule ses lacets paisibles dans la forêt. Alors qu'il revient longuement au Nord, laisser à droite un autre sentier (gros cairn).

Après une grimpée en serpentant, il surgit hors du bois près du ruisseau de la Faurie. Il le coupe bientôt pour remonter sa rive droite. Devant une bifurcation, rester à gauche sur l'itinéraire bis du l'Aupet (pancartes). Coupant en légère descente le flanc abrupt, se présente une nouvelle bifurcation. S'élever à droite. En quelques lacets, le sentier arrive au verdoyant Col de l'Aupet.

Entre le Col de l'Aupet et le Pas de la Selle

En direction du vallon du Pas de la Selle, à travers les vertes prairies. Le Grand Veymont à l'horizon (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

En direction du Pas de la Selle, parcourir la crête verdoyante du col et les prairies qui lui succèdent, confortent le plaisir de la marche. Ces passages rappellent à ma mémoire, le souvenir d'une longue randonnée équestre. Après un bivouac au Col de l'Aupet, j'avais franchi le Pas de la Selle seul avec deux chevaux avant de poursuivre vers le Sud, une traversée du Vercors.

Sous le Pas de la Selle

Les pierriers du vallon du Pas de la Selle (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

Suivre sa croupe à gauche en direction des Rochers du Parquet. Bientôt, il file à droite dans le flanc herbeux, puis dans des pentes raides quelque peu boisées. Il laisse à droite l'arrivée du sentier de Font Rousse, surmonte un pierrier par un large lacet. Attaquant la rive droite du large vallon, il revient à flanc déboucher au Pas de la Selle.

Le Mont Aiguille

Le bord de la falaise donne une ampleur vertigineuse au paysage occupé par le Mont Aiguille (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

Partir de bon matin, garantit la tranquillité mais aussi, le franchissement des pierriers orientés à l'Est alors que le soleil encore bas sur l'horizon n'a pas encore chauffé la caillasse. Quelques heures de sommeil valent bien ce privilège. Les fleurs alpines ont coloré la montée, et dès le Pas de la Selle de nombreuses Pulsatilles de Haller décorent la pelouse en montant en direction de la crête sous le Rocher de Chamoux.

Rocher de Chamoux

En montant en direction des Rochers du Parquet, le Rocher de Chamoux et au loin le Grand Veymont et son aiguillette (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

Au-delà d'un cairn, s'engager à gauche dans un vallonnet pour grimper à l'Est. On longe la base du Rocher de Chamoux jusqu'à la falaise dont on suit le bord pour atteindre rapidement le sommet.

Pelouse des Rochers du Parquet

Arbres isolés sur les pelouses des Rochers du Parquet (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

Suivre le bord de la falaise donne une ampleur vertigineuse au paysage occupé par le Mont Aiguille. Au delà, le Dévoluy, le Taillefer, Belledonne sont chargés de nuages qui cachent le détail des crêtes mais laissent voir l'enneigement encore très important de leurs pentes.

Le Mont Aiguille

Le Mont Aiguille vu par l'échancrure d'un profond couloir qui sépare deux tours des Rochers du Parquet (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

Dévaler la pente en écharpe au Sud vers un pin isolé. En dessous, rejoindre un vallonnet pour arriver plus loin à une échancrure de la falaise. Une courte remontée amène sur un planeau. A son extrémité, descendre en tirant à droite jusque dans un petit vallon où l'on trouve une trace de sente filant au Sud.

L'échancrure profonde de la falaise sépare les tours du Rochers du Parquet du reste de la longue falaise qui file vers le Pas de l'Aiguille. Ensuite, il n'était pas facile de se retrouver au travers des mots précis du topo d'Antoine Salvi. Le Vercors présente cette caractéristique de présenter de nombreux passages possibles, talwegs, crêtes, combes et cuvettes, sans particularité évidente pour faciliter la description d'un itinéraire – pas de cairns non plus sur le début de la traversée. Mais une idée générale de l'itinéraire sans perdre de vue le bord des falaises, permet de rejoindre sans encombre des fragments de sente ici, ou là. Puis après être descendu dans une large combe, un cairn rassure en manifestant un passage humain [ 31 T 699527 4966845 ]. La trace relevée au GPS proposée dans les données topographiques peut certainement être améliorée, mais le parcours est toujours apparu logique, sans allée et venue. Attention cependant, dans le brouillard, l'orientation pourrait poser de grosses difficultés dans cette traversée – ainsi est le Vercors.

Sente au fond d'un talweg

Fragments de sente au fond d'un talweg caractéristique des Hauts-Plateaux du Vercors (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

À l'approche des falaises, tirer toujours à droite, pour les contourner. Parvenu au fond d'une grande cuvette herbeuse, rejoindre à gauche le bord dégagé de la falaise. Couper à flanc une côte couverte de sapins. Lorsque le sentier tombe dans une petite cuvette dont il sort en obliquant à droite, le lâcher pour s'élever à gauche dans les herbes et les roches. On trouve une dépression au bord de la falaise, d'où l'on aperçoit, deux cents mètres à droite, dans le vallon, le Mémorial de la Résistance.

Hauts-Plateaux du Vercors

Un cairn marque ce passage face aux Hauts-Plateaux du Vercors, fermés à l'horizon par la Montagne du Glandasse (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

L'intention de descendre par le méconnu Pas de l'Ours me motive, efface la fatigue, mais l'observation du terrain ne révèle pas de traces très précises de passage. Ayant relevé sur la carte les coordonnées du point coté 1656 [ 31T 0698634 4964965 ], une jolie combe semble s'y diriger, alors que la sente descend un passage plus rocheux marqué de deux cairns [ 31 T 698577 4964924 ]. Un entonnoir terreux descend au fond d'un couloir étroit.

Pas de l'Ours

Le raide couloir encaissé du Pas de l'Ours - 1656m (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

Aucun panneau du Parc Naturel du Vercors, comme pour les passages importants, mais celui-ci ne l'est pas. Sans plus de précisions, j'hésite. Aucune marque de pas dans la terre meuble. Suis-je au bon endroit ? Ce couloir se finit peut-être par une barre rocheuse dangereuse. Pourtant je m'engage dans une descente prudente. Les pieds crispés dans les chaussures, cramponnés aux bâtons, je cherche parfois à main gauche une prise dans le rocher compact, en perdant de l'altitude jusqu'à une sente étroite en rive droite qui me dépose sur une minuscule plateforme à côté d'une écaille rocheuse – le poste d'observation de bouquetins ou de chamois, certainement. La suite ne m'inspire pas… Demi-tour ! Et remonter le couloir raide sera bien pénible. Une longue pause sur la pelouse de la jolie combe permet de récupérer.

Avant le Pas de l'Ours

La jolie combe du Pas de l'Ours invite au repos… (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

Le Pas de l'Ours dévale à gauche. Un peu escarpé, mais facile, il passe devant deux grottes et rejoint le sentier conduisant, à gauche, à la troisième qui fut un nid de la Résistance.

Le texte d'Antoine Salvi semble décrire un autre passage plus au Sud, qui permettrait de descendre du plateau sur le sentier de la grotte des maquisards, à proximité de celle-ci.

Les Chaumailloux

La mare des Chaumailloux, le plateau des Rochers du Parquet et au loin, le Col de l'Aupet dominé par le Mont Aiguille (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

Le détour par les Chaumailloux appartient à ceux que l'on ne regrette pas. Le paysage, le calme qui règne là, sont incomparables. Les souvenirs de bivouacs avec les chevaux se bousculent dans ma tête – nuit d'orage où le vent avait arraché le double toit de ma tente igloo et autres nuits paisibles sous les nuits étoilées du mois d'août.

Rejoindre le sentier du Pas de l'Aiguille. Très caillouteux, il dégringole les raides escarpements de la rive gauche du vallon.

Capra ibex ibex, Linné 1758. Bouquetins des Alpes

Sous le Pas de l'Aiguille, j'en compterai jusqu'à neuf. À peine dérangés par la présence humaine, ils continuent leurs jeux. Capra ibex ibex, Linné 1758, animal de rochers et de falaises semble se plaire dans ce coin sauvage du Vercors (Vercors Sud, Chichilianne, Isère - 05/06/10)

Dans le bois, plus paisible, il se prolonge d'une piste qu'il double agréablement à gauche, à l'intérieur de la forêt. Retrouvant l'extrémité de la route, la suivre jusqu'à la bifurcation de départ.

Pas de difficulté pour descendre le Pas de l'Aiguille par le vieux sentier en lacets que je m'efforce de suivre, avant d'atteindre le monument des Fourchaux, parking le plus éloigné de Chichilianne. Plus que deux kilomètres de piste pour rejoindre le point de départ. Soleil et chaleur ne réussissent même pas à gâcher le retour. À la terrasse du Gai Soleil du Mont Aiguille, une bière locale brassée à Chichilianne , finira de me désaltérer avant un retour qui semblera bien long.

Documentation et topos

Ce carnet de randonnée inclut le texte de la description originale d'Antoine Salvi revue et corrigée pour tenir compte des changements imposés par le temps depuis les années 1980. Des balisages ont disparu, d'autres ont été renforcés, voire surchargés. Des chemins ont été créés ou des tracés existants améliorés, d'autres ont disparu. La végétation s'est aussi développée envahissant parfois certaines prairies qu'il était alors facile de traverser. Pour faciliter la lecture, une police de caractère et une couleur différente sont attribué aux textes d'Antoine Salvi. Pour compléter cette documentation, la description de l'itinéraire d'Antoine Salvi mise à jour peut être téléchargée au format PDF d'Adobe.

L'itinéraire [Rochers du Parquet 2024m] est disponible au format de fichier PDF.
Pour l'ouvrir, l'enregistrer sur votre disque dur et l'imprimer, le logiciel gratuit Adobe™ Reader® doit être installé sur votre machine. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez le télécharger gratuitement.

Randonnées dans le Vercors Sud , Itinéraire n°36 par Antoine Salvi.

La vidéo d'Antoine

Rochers du Parquet 2004 m (14/06/07)
Une vidéo réalisée par Antoine Salvi

Discussions sur Bivouak.net : Prospection au Pas de l'Arche, Pas de l'Ours et Couloir de l'Ours, un billet magnifiquement illustré par Guillaume Laget.

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Par temps de brouillard, l'orientation peut se révéler difficile.

Cet itinéraire ce déroule tout ou partie dans la Réserve Naturelle des Hauts Plateaux du Vercors qui a pour mission d'étudier et de gérer ce territoire afin que les diverses activités qui s'y exercent (élevage, exploitation forestière, randonnée, etc.) soient compatibles avec la préservation de la faune, de la flore et du paysage. Participez à la protection de cet espace en respectant la réglementation.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons