La Petite Vache, 1735m

L'extrémité Nord de la longue barrière rocheuse face à la Grande Sure, est un sommet modeste qui offre un tour d'horizon dégagé sur la Chartreuse et les massifs plus lointains, Belledonne, Mont Blanc, etc. Au départ de la Chartreuse de Currière, la Petite Vache est atteinte en empruntant le Passage des Agneaux, le Col des Charmilles et celui de la Petite Vache. Un long retour permet de visiter le Cul de Lampe, les pentes raides de la Terrasse qui conduisent au Belvédère de None avant de retrouver le point de départ par le long Chemin Forestier de None.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

[Exposition 1/3]

Parti pour suivre l'itinéraire proposé par Antoine Salvi, la voiture est stationnée au Parking des Agneaux sur l'ancienne route du Col de la Charmette [ 31T 0714945 5026350 ].

Sous le Passage des Agneaux

Une dernière rampe bien tracée donne accès au Passage des Agneaux (Chartreuse occidentale, Saint-Laurent-du-Pont, Isère - 05/11/2010)

Quelques dizaines de mètres au-delà de la barrière de la route du col de la Charmette saisir à droite le sentier des Agneaux. Il s’élève en lacets dans la pente raide jusqu’à la falaise pour filer tranquillement au-delà jusqu’à rejoindre la piste de la Petite Vache. La remonter.

Une simple balise du PDIPR marque le départ discret du sentier [ 31T 0715040 5026312 ]. Heureux de retrouver les pentes raides et boisée de la Chartreuse, l'humidité bien présente, rend glissants les affleurements rocheux et boueuse la terre du sentier couvert de feuilles mortes. Bien tracé, le Passage des Agneaux est vite atteint, sans fatigue excessive. Quelques pas sur la crête boisée, permettent de découvrir le paysage des environs de la Chartreuse de Currière encore à l'ombre. La traversée conduit à la Salle à Manger où le sentier rattrape la piste de la Petite Vache [ 31T 0714524 5025215 ].

Ruisseau de la Petite Vache

Le lit du Ruisseau de la Petite Vache est fait de belles dalles et marmites sur une centaine de mètres (Chartreuse occidentale, Saint-Laurent-du-Pont, Isère - 05/11/2010)

Elle traverse le ruisseau. Son lit sur une centaine de mètres est fait de belles dalles et marmites. Au-dessus, elle croise un chemin à droite, puis un second à gauche traversant le ruisseau. Bien après un lacet elle laisse une troisième piste horizontale à droite. Quelque cent vingt mètres plus haut découvrir à gauche le départ du sentier de la Biche.

Dans son lacet vers 1330m, je dérange quelques chevreuils. Leur fuite subite ne laissera que l'image furtive de quelques bonds légers avant leur disparition et le retour du silence. Retirant la polaire légère portée depuis le départ, c'est en t-shirt que la montée se poursuit dans l'air doux de ce début de mois de novembre. La bifurcation du Pas de la Biche est bien marquée [ 31T 0713748 5025841 ] et indiquée sur un arbre. Un point bleu confirme la direction du passage. C'est d'abord une piste qui conduit à un ancien chantier de coupe. Au delà, le sentier est invisible sous l'épais tapis de feuilles mortes. Le terrain boueux ne m'a jamais motivé et la pente à traverser s'accentue. Suivre ma position sur la carte du récepteur GPS, devrait permettre de ne pas trop m'écarter du tracé comme je l'ai souvent pratiqué. Mais cette fois, je renonce. La crainte des glissades est la plus forte. Le Pas de la Biche sera pour une autre fois et je poursuis par le Col des Charmilles.

Au Col de la Charmille

Au débouché de la forêt, le Col des Charmilles s'ouvre sur la fin de l'arête Nord Est de la Grande Sure (Chartreuse occidentale, Saint-Laurent-du-Pont, Isère - 05/11/2010)

Un cheval est passé par là, il n'y a pas plus d'un jour ou deux. Observant ses nombreux dérapages, je plains le courageux équidé. Les nombreux névés, restes des dernières chutes de neige, n'ont pas fini de fondre, ajoutant à l'humidité du versant Ouest – je patine. Passé le talweg terreux du Col des Charmilles, la clôture marque la frontière de l'alpage et le paysage s'élargit brusquement, occupé par la fin de l'arête Nord Est de la Grande Sure.

Le Col de la Sure

Du sentier boueux du Col de la Petite Vache, le Mollard de la Grande Vache, le Col de la Sure et la Grande Sure (Chartreuse occidentale, Saint-Laurent-du-Pont, Isère - 05/11/2010)

Pour ne pas manquer l'objectif du jour, je traverse jusqu'au Col de la Petite Vache – que d'eau ! Les flaques d'eau de fonte, la boue collante, s'évitent difficilement. Un névé ne complique pas trop l'accès au col. De là, une petite sente gravit sans difficulté l'arête Sud de la Petite Vache.

Sous la Petite Vache

Sous le sommet de la Petite Vache, Chamechine, Pré Bâtard, Arête de Bérard, Rochers de Bellefond et Dent de Crolles devant les lointains clairs et enneigés (Chartreuse occidentale, Saint-Laurent-du-Pont, Isère - 05/11/2010)

Sous un ciel sans nuage, le paysage révèle toute son étendue. Les lointains, clairs et enneigés, sont magnifiques et, il faut se dépêcher d'en profiter sachant déjà que la prochaine semaine sera pourrie. Vers 1300 m, la mer de nuage couvre l'Avant Pays Savoyard et le Nord du département de l'Isère jusque loin à l'horizon.

Le Grand Som

Le Grand Som par delà le Solitaire et les Rochers de Cordes, des Molières et d'Arpison (Chartreuse occidentale, Saint-Laurent-du-Pont, Isère - 05/11/2010)

Toujours couvert d'un simple t-shirt, je pose le sac et m'installe confortablement pour casser la croûte sous le doux soleil d'automne – été de la Saint-Martin. Durant la descente de l'arête, je m'interroge sur le retour à emprunter : Col des Charmilles et l'itinéraire d'Antoine, Crête des Charmilles, Cul de Lampe et belvédère de None ? Retenant la dernière option, je reviens sur mes traces laissées dans la boue jusqu'au Col des Charmilles. À mi-parcours, le bruit d'une galopade me surprend. Un chamois dévale la pente à grande allure…

La Petite Vache

Dans l'alpage sous le Col des Charmilles, les escarpements de la Petite Vache (Chartreuse occidentale, Saint-Laurent-du-Pont, Isère - 05/11/2010)

Avant de prendre le talweg qui conduit au Cul de Lampe, la vue particulièrement belle sur les escarpements de la Petite Vache, mérite une photographie. La suite ne présente pas de difficulté particulière. Seulement la surprise de constater que le sentier mentionné sur la carte ne suit pas le tracé actuel pour aller descendre le pied des rochers. Plutôt que de traverser, il s'engageait dans le plat clôturé avant de descendre un talweg plutôt raide encombré aujourd'hui de racines et de bois mort. La précision du GPS cartographique est suffisante pour justifier ce constat.

Le Cul de Lampe

En descendant le sentier du Cul de Lampe (Chartreuse occidentale, Saint-Laurent-du-Pont, Isère - 05/11/2010)

Le retour parait bien long dans la forêt. La sente étroite traverse parfois des pentes très raides qui n'invitent pas à une glissade. La direction du Belvédère de None est marquée par un poteau du PDIPR au lieu-dit la Terrasse [ 31T 0713065 5026292 ]. Le sentier meilleur maintenant pénètre dans le brouillard vers 1300 m. Au belvédère, il est inutile de s'attarder sur le paysage et il reste la longue piste fastidieuse à suivre fidèlement jusqu'au parking. Longue descente seulement distraite par l'observation réciproque de trois chevreuils curieusement calmes qui finiront par descendre tranquillement pour disparaître dans la forêt.

Documentation et topos

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Pour assurer les moins expérimentés, une corde d'une vingtaine de mètres peut être utile.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons