Le Grand Galibier 3228 m

Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle. Au départ des Mottets, hameau de Valloire, sur la route militaire du Camp des Rochilles, l'itinéraire normal d'ascension du Grand Galibier est une randonnée exceptionnelle en altitude. Passant par le Lac des Cerces, le Col de la Ponsonnière, la crête éponyme, le Col Termier, l'itinéraire offre ensuite plusieurs alternatives pour atteindre l'arête Sud Ouest au-dessus du Glacier de la Clapière, presque sec aujourd'hui. L'une pour la montée, l'autre pour la descente, par exemple. L'arête conduit au sommet par un parcours aérien parfois vertigineux qui nécessite quelques pas d'escalade facile. Le retour au point de départ se fera par l'une ou l'autre des variantes. Le Lac Blanc, le Couloir des Valloirins sont d'autres possibilités d'ascension à tenter une prochaine fois.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

[Franchissement 2/3 ; Exposition 2/3 ; Orientation 1/3 ; Pénibilité 1/3]

Depuis la route D202 du Col du Galibier, en venant de Valloire, peu avant Plan Lachat, la piste prend à gauche. Carrossable mais mauvaise, le parking au-dessus des Mottets sera atteint dans un nuage de poussière [ 32T 0299608 4995321 – N 45.08297° E 6.45377° ]. À la lueur de la frontale par une nuit claire de presque pleine lune, l'aube éclairera la montagne qu'aux alentours du Lac des Cerces.

Le Grand Galibier

Premiers rayons du soleil sur les deux sommets du Grand Galibier (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Pas un seul nuage dans le ciel clair ne vient gâcher un lever de soleil qui vient éclairer de sa lumière chaude, le Grand Galibier et les Aiguilles d'Arves d'abord. Depuis le départ, le vent fort rafraîchit un peu plus, l'air déjà frais. Dans ces conditions, le Col de la Ponsonnière est rapidement atteint, alors que les premiers rayons du soleil projettent l'ombre qui m'accompagnera tout au long de la journée.

Le Lac Blanc

Beau et sauvage, le Lac Blanc (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

La Crête de la Ponsonnière qui sépare la Savoie des Hautes-Alpes est aussi la frontière climatique entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud. Mais aujourd'hui, chaque versant bénéficie du même temps clair. En passant à proximité du Lac Blanc, beau et sauvage, le parcours de crête change pour celui qui monte la combe pierreuse du Col Termier.

À noter au Nord du Lac Blanc, un sentier qui devrait franchir le verrou d'une combe pour descendre directement dans le Vallon de la Ponsonnière au Sud du Plan de la Ja. Plus haut, le même sentier sera observé sous l'arête des points 2988 et 2986 qui forme la rive droite du Couloir des Valloirins.

Grand Galibier depuis le Col Termier

Vus depuis le Col Termier, les sommets Est et Ouest du Grand Galibier. La sente conduit à l'itinéraire par les rochers, la combe de l'ascension est bien visible (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Déjà hautes dans le pierrier, deux silhouettes me précèdent. Retrouvées au sommet, les deux randonneuses montées depuis le Pont de l'Alpe sur la route du Col du Lautaret, tenteront la descente du Col Termier. Des névés encombrent les pentes du col en début de saison, mais l'itinéraire sera sec jusqu'au sommet en fin d'été.

La Meije au loin

Le Lac Termier contourné, la vue sur la Meije se dégage rapidement en montant la combe pierreuse (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Au col, une pause permet une restauration légère mais énergétique, et une réflexion sur l'itinéraire à suivre. Lors d'une première ascension – il y a très longtemps – c'est le sommet Est qui avait été atteint. D'ici, il semble tellement plus haut… Pour ne pas risquer la même erreur, une petite descente pour contourner le Lac Termier par l'Ouest conduit au pied de la combe qui débouche au collet qui sépare les deux sommets au dessus du Glacier de la Clapière.

Jeune bouquetin, capra-ibex

Le passage d'un randonneur n'affole pas un jeune bouquetin mâle (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Une bonne sente remonte la vallon jusqu'au pied du ressaut rocheux de l'arête Sud Est de la cime du Grand Galibier. Débouchant à quelques mètres à peine d'un bouquetin, il ne s'affole pas. Le jeune mâle lèche le mince filet d'eau qui ruisselle sur le rocher… La sente se poursuit. Mais pourquoi décider de la quitter [ 32T 0298466 4992652 ] ?

La Barre des Écrins

De la combe, la vue est splendide sur la Barre des Écrins au delà des Combeynots (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Une petite traversée rattrape une ligne de cairns qui remonte le fond de la combe pierreuse, franchit un verrou étroit entre des rochers, traverse encore à gauche pour se rapprocher de la crête. Et puis plus rien… Sauf la vue splendide sur la Barre des Écrins au delà des Combeynots.

La Meije

Dans un détour, la Meije vue au travers d'un brèche de l'arête Sud Est du Grand Galibier (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Au plus court, au plus raide donc, par l'éboulis très instable à cet endroit, grimper vers la rive gauche doit permettre de rejoindre la sente lâchée bêtement. J'y suis… La sente pierreuse offre maintenant un bon cheminement, alors que l'altitude et la dépense d'énergie inutile ont entamé des ressources bien nécessaires à suite de l'ascension.

Le Pelvoux et la Barre des Écrins

La vue s'élargit sur le Massif des Écrins à l'approche du sommet (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Arrivé au pied d'un couloir, le matériel photo est rangé dans le sac à dos. Le passage, présente en effet quelques passages d'escalade pour monter déboucher sur l'arête Sud Est. Une petite terrasse vertigineuse au dessus de la Clapière est un passage clé de l'itinéraire, quelques pas d'escalade exposée permettent de monter suivre le fil de l'arête aérienne.

Groupe de la Meije

Au sommet du Grand Galibier, le groupe de la Meije capture le regard (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Et puis, encore quelques mètres permettent d'atteindre la plateforme sommitale. Une antenne dressée là, ne retient pas vraiment l'attention, le paysage est magnifique sur 360°. Les Écrins, Rochebrune, Viso, Grandes Rousses, Mont Blanc bien sûr, Vanoise, etc. captent le regard au loin, et plus près, l'inventaire donne une grande satisfaction.

Rochers de la Paré

De la petite croix de fer du sommet, les Rochers de la Paré au premier plan, les crêtes et le sommet du Mont Bréquin et enfin le Mont Blanc (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Sac à dos posé, le temps d'une pause contemplation, sans oublier de croquer une barre énergétique, le repas est remis à plus tard. La descente par le même itinéraire n'évite pas les passages exposés. À condition de bien s'y prendre, ça passe bien. Prenant le temps de profiter, je lambine dans le paysage lunaire, en suivant les cairns et les points bleus de l'itinéraire que je relève soigneusement sur le récepteur GPS.

Rochers de la Grande Paré et Aiguille Noire

De la petite croix de fer en contre bas du sommet, la route des Rochilles. Les Mottets dans le premier lacet… (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Vers 3050 mètres, les points bleus partent à gauche, laissant la sente que je n'aurais pas dû lâcher, descendre à droite dans le vallon [ 32T 0298314 4992939 ]. L'itinéraire assez compliqué se faufile dans les blocs de l'arête issue du sommet Est du Grand Galibier. Le point 3029 devrait marqué le départ de l'itinéraire du Couloir des Valloirins, cela reste à confirmer.

Lac Termier face au Massif des Écrins

Lac et Roc Termier, les Pics des Combeynots au delà, devant le Massif des Écrins : Pelvoux à gauche, Barre au centre… Grande Ruine et Gaspard à droite (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

La vue, malgré quelques nuages qui annoncent la perturbation orageuse de la nuit prochaine, reste splendide vers chacun des massifs environnants. Dès le Col Termier, en orientant la marche vers l'Est, la Pointe des Cerces, le Pic de la Moulinière, la Tête de la Cassille occupent l'espace en suscitant encore de nouveaux projets de randonnée. Cette région particulière ravive des souvenirs d'enfance, d'adolescence, de jeune adulte… plus récents aussi, alors que je traversais avec les chevaux le Col de la Ponsonnière dans la neige tombé la nuit d'un 13 juillet…

Pointe des Cerces, Pic de la Moulinière

Descente du Col Termier face à la Pointe des Cerces et au Pic de la Moulinière duquel est issue la crête du Col de la Ponsonnière (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

L'estomac dans les talons, le parcours de la Crête de la Ponsonnière semble long. Le vent fort est frais. Cela n'invite pas à la pause. La ruine de l'abri de la Ponsonnière, avec ses pierres dressées en siège confortable, accueille l'affamé.

Arêtes de la Bruyère, Aiguillette du Lauzet

Au Col de la Ponsonnière, le Grand Lac au pied des Arêtes de la Bruyère devant la belle Aiguillette du Lauzet (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 10/09/11)

Dévaler le Vallon de la Ponsonnière, offre encore le plaisir de faire son chemin dans des pentes raides. Érodées, la moindre trace de sentier a disparu. Plus bas, à travers le Plan de la Ja, le vieux sentier ne se voit plus. Je m'abandonne à la sente, fatigante à travers les chaos de blocs. Et puis, suivre le ruisseau de la Ponsonnière pour rejoindre la plaine et le petit défilé des Molières, permet enfin de retrouver les Mottets, le point de départ.

Documentation et topos

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Pour assurer les moins expérimentés, une corde d'une vingtaine de mètres peut être utile.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons