Le Pic de l'Aigle (ou presque), 2776m

Massif du Thabor. En partant du parking de Plan Lachat, la randonnée se déroule dans le paysage du Col des Rochilles et du Lac des Cerces. La montée directe au Col de la Paré évite la route interdite, longue et certainement fastidieuse. Le camp militaire traversé, un raidillon offre un accès rapide au Col des Rochilles. Bien que l'ascension du sommet du Pic de l'Aigle soit réservée aux grimpeurs, la brèche au pied du dernier ressaut de l'arête Sud s'atteint facilement par la combe et les raides pentes Est du pic. Revenant sur ses pas, la traversée du Col des Cerces pour descendre sur le lac permet un retour varié très agréable. Par des vieux chemins absents des cartes, on évitera la route pour rejoindre le point de départ.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

[Exposition 1/3]

Le parking de Plan Lachat est situé à l'embranchement de la piste des Rochilles sur la route du Col du Galibier, à proximité d'une buvette ouverte en saison [ 32T 0298192 4996189 – N 45.09037° E 6.43544° ]. Dans les premières lueurs de l'aube, avec Brigitte R. et Sylvie L. qui m'accompagnent, la fraîcheur du vent surprend un peu, descendant de la Ponsonnière. Polaires, chaussures et sacs à dos sont vite enfilés pour attaquer la marche. L'effort réchauffera…

Col de la Ponsonnière et Grand Galibier

Premiers rayons du soleil sur le Grand Galibier (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

Un premier raccourci permet d'éviter la route jusqu'au point 2030. Décidant de l'itinéraire la veille sans accès Internet, la préparation privée de photos aériennes n'a pas permis d'imaginer un vieux chemin absent des cartes qui rattrape la montée directe au dessus du troisième chalet au bord de la piste [ 32T 0299006 4995786 ]. Au retour, sans insister avec seulement l'intuition de cet itinéraire, j'avais suivi la sente bien marquée à la bifurcation. Un poteau du PDIPR indique la montée au Col des Rochilles [ 32T 0298916 4995743 ].

Pic de l'Aigle, versant Ouest

La piste des Rochilles au Col de la Paré face au Pic de l'Aigle (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

En rive droite du Ruisseau de la Jargette, le sentier plus raide finit de réchauffer le trio. Et bientôt, la piste est retrouvée à proximité de la maison du berger au Col de la Paré. La Crête de Lacha et ses pics acérés est toujours aussi surprenante, la formidable paroi Ouest du Pic de l'Aigle, toujours aussi impressionnante ! La traversée du Camp des Rochilles déserté ou presque – un randonneur solitaire a passé la nuit au refuge – est reposante avant de faire le choix d'éviter la piste pour prendre le raidillon qui débouche au col.

Lac du Grand Ban, Rochilles

Le Lac du Grand Ban n'est plus qu'une mare, conséquence d'un hiver sans neige (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

Conséquence d'un hiver sans neige, une mare seulement, le Lac du Grand Ban ne rappelle plus les souvenirs de jeunesse. C'est une image bien triste, désolation bientôt lunaire… Les autres, le Lac Rond et le Lac de la Clarée, le Lac des Cerces, ne semblent pas affectés par la sécheresse. Une pause, un encas énergétique vite absorbé, nous partons pour l'ascension du Pic de l'Aigle.

Pic de l'Aigle

L'arête Sud du Pic de l'Aigle vue du Col des Rochilles (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

Si l'arête Sud ou plutôt le versant Est, semble offrir un cheminement à travers les ressauts rocheux, la sécurité conduit à faire le choix de marcher vers le col entre le Pic de l'Aigle et la Pointe de la Plagnette.

La marmotte du Pic de l'Aigle

À Valloire, la marmotte du Pic de l'Aigle est célèbre pour son aptitude à poser devant l'objectif des randonneurs photographes… (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

Une marmotte détale à notre approche pour s'arrêter au pied d'un rocher de la crête à quelques mètres. Le temps de changer d'objectif, elle n'a pas bougé. Cliché après cliché, j'espère un mouvement, une belle pose pour l'immortaliser. Le temps passe… Monter de quelques pas, la décide à fuir pour réapparaître tranquille sur le rocher et se laisser photographier. À Valloire, elle est célèbre pour son aptitude à poser devant l'objectif des randonneurs photographes…

La Croix de Monsieur Juliard, Pic de l'Aigle

Au bord d'un couloir abrupt, la croix de Monsieur Juliard sur la crête du collet qui domine les Blazelles, entre le Pic de l'Aigle et la Pointe de la Plagnette (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

Quelques cairns jalonnent les passages dans la combe qui débouche au collet qui domine les Blazelles, entre la Pointe de la Plagnette et le Pic de l'Aigle. La croix métallique qui rappelle la chute accidentelle de Monsieur Juliard, personnalité de Valloire, marque le départ de l'ascension.

L'Aiguille Noire, versant Ouest

L'Aiguille Noire et son arête déchiquetée depuis le collet entre le Pic de l'Aigle et la Pointe de la Plagnette (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

Bientôt, une vague sente se dessine dans la pente pierreuse. Monter vers le Sud du ressaut sommital, garantit le point de vue sur le Grand Galibier et le Massif des Écrins. C'est l'option choisie.

Brèche de l'arête Sud du Pic de l'Aigle

Le Grand Galibier et le Couloir de la Clapière depuis la première brèche de l'arête du Pic de l'Aigle. Au loin le Massif des Écrins, la Meije et le Râteau (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

Avec l'altitude, la vue qui s'élargit, permet de contempler un vaste paysage de cimes rocheuses et plus loin, glaciaires. En suivant la crête, la traversée de deux brèches permet de ressentir le vide impressionnant de la face Ouest du pic.

Épaule de l'arête du Pic de l'Aigle

Face au paysage des Rochilles et du Grand Galibier sur une épaule de l'arête Sud du Pic de l'Aigle (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

La grimpette se poursuit, toujours par une vague sente. Elle semble filer vers le Nord sous la barre rocheuse, mais par un lacet, elle nous dépose sur une épaule sous une nouvelle brèche – le point final de notre ascension. Coup de sabre dans la crête sous le sommet du Pic de l'Aigle, les Aiguilles d'Arves s'imposent à la vue par la faille.

Les Aiguilles d'Arves au loin

Les Aiguilles d'Arves par la brèche sous le sommet du Pic de l'Aigle (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

Ce n'est pas un panorama sur 360°, mais la vue splendide récompense l'effort. Il est encore tôt, et prendre son temps dans l'environnement du site des Rochilles, est un régal par une météo vraiment exceptionnelle.

Le Lac du Grand Ban sous l'Aiguille Noire

La mare du Grand Ban sous l'imposante Aiguille Noire (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

Par le même itinéraire, le Col des Rochilles est vite retrouvé – sans difficulté. Et à nouveau, la mare du Grand Ban pose question, sous l'imposante Aiguille Noire. Par un bon sentier, le Col des Cerces est rapidement atteint. C'est l'occasion de repérer le départ de l'itinéraire de la Pointe des Cerces en projet pour un prochain séjour dans la région – l'an prochain certainement. Des silhouettes parcourent la crête… Dans la descente, le Lac des Cerces occupe l'attention au coeur du paysage. Il reste à trouver le bon endroit pour poser les sacs à dos et sortir le casse croûte. Une bosse herbeuse fera l'affaire. Un bouquetin traverse lentement le pierrier sous le balcon de la Pointe des Cerces.

Le Lac des Cerces

Descente du col sur le Lac des Cerces face au vallon du Col de la Ponsonnière (Massif des Cerces, Galibier-Peyrolle, Valloire, Savoie - 02/10/11)

L'itinéraire du Tour des Cerces ramène au dessus des Mottets. Arrivé à la bifurcation, le sentier habituel laisse filer une sente en courbe de niveau qui rattrape un lacet de la piste [ 32T 0299849 4995204 ]. Alors q'une vingtaine de vautours fauves plane en direction des rochers de la Grande Paré, au dessus de nous, en contrebas. Trois se posent pas très loin pour décoller après quelques minutes de repos… Spectacle magnifique ! Prenant la route sur deux cents mètres environ, jusqu'au lacet suivant, une vague trace descend traverser le fond de la combe du Ruisseau de la Jargette pour trouver le vestige d'un vieux chemin qui rejoint l'itinéraire d'ascension [ 32T 0299606 4995524 ]. Arrivé au dessus du chalet de la bifurcation, reconnaissant la sente qui part traverser les pentes des Ruines du Quartier, j'aurais dû insister pour suivre le vieux sentier découvert plus tard sur les photos aériennes. Cette fois, par la piste et le chemin du matin, nous retrouvons heureux après une belle balade, le point de départ.

Documentation et topos

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons