Le Grand Som 2026m, depuis Saint-Philibert

Les Arragons, hameau voisin de Saint-Philibert, est le point de départ d'une randonnée intéressante par sa variété qui a pour but le Grand Som. Dans la forêt, chemins et sentiers conduisent au pied du Col du Frêt que l'on gravit, par le très pittoresque Sentier des Cent Vingt Lacets. Descendu au Col de Bovinant, l'itinéraire classique est rejoint. Sur la crête aérienne et dégagée, le Sentier des Moutons est un parcours magnifique. Le retour très escarpé par le Racapé dépose au Col des Aures. La Crêtes des Aures garnie d'arbres magnifiques, à la vue imprenable sur les falaises Est du Grand Som, permet une descente facile au fond d'une combe perdue au cœur de la Chartreuse, dans son intimité. Elle ramène sans difficulté vers l'itinéraire d'ascension et de là, le point de départ.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

[Franchissement 1/3 ; Exposition 2/3]

Au Sud du hameau des Arragons, traversé par la route D102b qui relie Saint-Pierre-d'Entremont au Col du Cucheron, une route goudronnée s'élève à droite dans la prairie par un double lacet pour s'achever à l'entrée de la forêt (1070 m) [ 31T 0722210 5029455 – N 45.38333° E 5.83838° ]. Brigitte R. partagera la randonnée parcourue par une météo agréable, vraiment exceptionnelle pour un 22 novembre. Une plaque de verglas sur la route avant le point de départ, la prairie gelée blanc, annoncent une montée à la fraîche. Exposé à l'Est, le sentier des cent vingt lacets ne devrait pas être trop humide.

Sentier des cent vingt lacets

Sur le sentier bien tracé, dit des Cent vingt lacets pour monter au Col du Frêt sur l'arête Nord du Grand Som (Chartreuse centrale, Saint-Pierre-d'Entremont, Isère 22/11/11)

Montant à l'Ouest, nous suivons d'abord le raide chemin forestier qui grimpe jusqu'à un lacet vers 1270m, avant de revenir longuement à droite vers le Nord. Il franchit la crête boisé pour revenir à gauche dans son versant Ouest.

Lorsqu'il vire à nouveau à gauche prendre le sentier qui part à droite de la route. Descendre ce dernier et remonter en face. Il va déboucher sur une vaste étendue herbeuse plate. Il attaque alors à droite la pente Est. Revenant sous un couloir, il le remonte par de nombreux et courts lacets après avoir franchi au départ deux courtes barres rocheuses.

À droite de la route, ce n'est plus qu'une vague sente mal tracée qui descend dans le vallon. Évidemment, il n'y a plus de trace du balisage. Cependant à la sauvage, nous atteignons la belle étendue herbeuse qui est une invitation au bivouac – mais ce n'est que le petit matin. Brigitte appréhendait-elle de nous savoir égarés ? Merci de ta confiance. La configuration des chemins et des pistes forestières a changé et les cartes ne sont pas à jour…

Arête Nord du Grand Som

Au loin derrière la Chartreuse orientale, Belledonne et son Grand Pic, les Grandes Rousses en arrière plan(Chartreuse centrale, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère 22/11/11)

Cependant, il est presque rassurant de retrouver le balisage du PDIPR qui indique le Col du Frêt. Commençant par compter les lacets, nous perdrons le fil dans les premiers escarpements du sentier astucieusement tracé au fond d'une sorte de cirque pour déboucher sur l'arête étroite du col. Une première pause, agrémentée par l'observation d'un chamois solitaire en contrebas, permet de recouvrer l'énergie nécessaire à la suite de la randonnée.

[ Parvenu au col, attaquer à gauche (Sud) l'arête boisée. Facile mais en dents de scie, éviter les ressauts par les côtés. Le plus important se descend sur la droite (versant Ouest)]

Versant de l'arête Nord du Grand Som

Le Mont Blanc à l'horizon, les Entremonts : Granier, Pinet, Fouda Blanc, Fitta pour la Chartreuse (Chartreuse centrale, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère 22/11/11)

Quelques mètres sur l'arête Nord très escarpée, conduisent en haut d'un premier ressaut. La suite très effilée, peu évidente dans les arbres, conduit à renoncer pour suivre une variante par le Col de Bovinant. Fallait-il traverser par une vague trace incertaine dans la pente Ouest ? Perdre une centaine de mètres de dénivelé n'est pas un drame. L'itinéraire normal du Sentier des Moutons retrouvé, l'ascension facile atteint une petite brèche qui donne accès à la crête. Déjà, la vue panoramique surprend par son étendue dans toutes les directions. Le parcours de l'arête Nord du Grand Som, dégagée de la forêt est une randonnée magnifique. En contrebas vers 1820m, la ruine d'une jasse – habert serait préférable – attire l'attention [ 31T 0720502 5028677 ]. Elle témoigne du passé pastoral du Grand Som et de l'origine du nom du chemin qui mène au sommet : le sentier des moutons.

Monastère de la Grande Chartreuse

Vue dominante sur le Monastère de la Grande Chartreuse depuis le sommet du Grand Som (Chartreuse centrale, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère 22/11/11)

Lorsque l'arête se dégage demeurer sur son fil, ou prendre dans la prairie à droite (flanc Ouest) des traces de moutons. On rejoint ainsi le sentier dans sa traversée de la crête. Passant dans le flanc Est, il file dans une zone de lapiaz et retrouve l'arête à l'endroit où débouche un autre sangle délicat (pancarte). Parcourant la prairie, il remonte une dernière croupe et parvient à la croix sommitale.

La fatigue se manifeste et, les derniers mètres paraissent bien longs. La croix sommitale n'en finit pas de grandir… Un moment, nous espérions être seuls au sommet. Mais bientôt une silhouette se dessine. Il sort de l'arête Sud, deux autres suivent… D'autres randonneurs arrivent pas le Nord, et un parapentiste. Mais la procession sur le sommet très fréquenté s'arrêtera là.

Au sommet du Grand Som

Sortie de l'arête de Suiffière , Dent de Crolles, Chamechaude, Pinéa,… (Chartreuse centrale, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère 22/11/11)

Faire quelques tours de croix, le temps de l'inventaire du paysage, croyant même reconnaître la Pointe Percée au loin dans la direction des Aravis ; et puis les Grandes Rousses derrière Belledonne ; et puis le Grand Arc ; et puis… tant d'autres montagnes.

Le Vercors au loin

Les piémonts du Massif du Vercors au travers du Col de Porte (Chartreuse centrale, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère 22/11/11)

Le temps passe, une petite bise rafraîchit l'air, pousse à l'abri de la crête dans un trou du versant Ouest. Les chocards à bec jaune viennent partager le repas – pas de saucisson, mais l'habituelle salade d'épautre égayée par du chorizo et autres gourmandises…

Les Lances de Malissard

Belle lumière d'une après midi d'automne sur les Lances de Malissard, Belledonne et les Grandes Rousses en arrière plan (Chartreuse centrale, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère 22/11/11)

Descendre la prairie à l'Est pour atteindre une large cheminée à droite. À son pied laisser à droite le sentier de la brèche de la Suiffière et poursuivre dans le passage du Racapé (équipé dans le bas - prudence par temps de pluie).

Face aux Lances de Malissard, éclairées par le soleil déjà bas sur l'horizon qui sculpte le relief – il n'est que 13h30 – la descente commence à travers la vaste pente. La large cheminée n'offre pas de grande difficulté, mais sa descente est un bon prélude aux passages escarpés du Racapé.

La Dent de Crolles au loin

Descente de la large cheminée qui précède la bifurcation de la Brèche de la Suiffière, Roc d'Arguille et Dent de Crolles (Chartreuse centrale, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère 22/11/11)

La bifurcation Brèche de Suiffière / Racapé, marque le début d'une première traversée dans la pente vertigineuse que le sentier va descendre astucieusement en utilisant les faiblesses de l'escarpement.

Sentier du Racapé

Traversée du sentier du Racapé avant le passage plus escarpé et câblé – le Col des Aures n'est plus très loin (Chartreuse centrale, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère 22/11/11)

Pour chacun de nous, la descente se passe bien, sans encombre, sans appréhension excessive, dans les passages les plus exposés. Débouchant au Col des Aures, je suis quand même soulagé de voir sourire, mon équipière.

Passage escarpé du Racapé

Sur le sentier du Racapé, un passage escarpé qui peut être évité en poursuivant la traversée (Chartreuse centrale, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère 22/11/11)

Au col herbeux des Aures remonter le mamelon qui le prolonge et atteindre la crête à gauche (pancarte: Bouvinant-Planolet). Un bon sentier la descend direction Nord-Est jusqu'à un carrefour (Pancartes). Poursuivre au-delà en suivant des traces sans jamais quitter la croupe, sauf dans le bas pour éviter une petite barre rocheuse par la gauche. Quelques minutes après, avant une remontée, tirer à gauche pour rejoindre un chemin forestier tout proche, à peu de distance au-dessus de l'abandon lors de la montée. Le suivre jusqu'au point de départ.

Prenant pied sur la Crête des Aures, ce sont d'abord les arbres magnifiques qui retiennent l'attention, puis les falaises du versant Est du Grand Som. Il faut suivre la crête presque jusqu'à son extrémité pour trouver le petit sentier encombré de feuilles mortes qui va longuement traverser la pente pour retrouver le fond de la combe [ 31T 0721403 5028797 ]. Au fond de la combe, et jusqu'à retrouver la piste du matin, le sentiment de déranger l'intimité d'un vallon au cœur de la Chartreuse occupe l'esprit. L'ambiance, la solitude, ici loin de tout, est le ressenti rare et fort, que nous partageons. Pour se faire oublier, le silence s'impose… Et je ne ronchonne même pas contre la boue du chemin. La piste du matin retrouvée, il reste une descente jusqu'au point de départ qui semble bien longue et la nuit sera bientôt là. Les journées sont bien courtes…

Documentation et topos

Ce carnet de randonnée inclut le texte de la description originale d'Antoine Salvi revue et corrigée pour tenir compte des changements imposés par le temps depuis les années 1980. Des balisages ont disparu, d'autres ont été renforcés, voire surchargés. Des chemins ont été créés ou des tracés existants améliorés, d'autres ont disparu. La végétation s'est aussi développée envahissant parfois certaines prairies qu'il était alors facile de traverser. Pour faciliter la lecture, une police de caractère et une couleur différente sont attribué aux textes d'Antoine Salvi. Pour compléter cette documentation, la description de l'itinéraire d'Antoine Salvi mise à jour peut être téléchargée au format PDF d'Adobe.

L'itinéraire [LE GRAND SOM (2026 m) depuis les ARRAGONS (1070 m) ST PHILIBERT] est disponible au format de fichier PDF.
Pour l'ouvrir, l'enregistrer sur votre disque dur et l'imprimer, le logiciel gratuit Adobe™ Reader® doit être installé sur votre machine. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez le télécharger gratuitement.

Randonnées dans la Chartreuse, Itinéraire n°35 par Antoine Salvi.

Chartreuse inédite, itinéraires insolite par Pascal Sombardier pour le Le sentier des 120 lacets.

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Il apparaît souhaitable de réaliser cette course par temps sec.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons