La Grotte de Sainte-Marie-Madeleine, Sainte-Baume

Massif de la Sainte-Baume. La visite de la Grotte de Sainte-Marie-Madeleine, dans le Massif de la Sainte-Baume, est incontournable quand on séjourne dans la région. Deux chemins permettent d'atteindre le sanctuaire : le Sentier du Canapé en partant de l'Hôtellerie de la Sainte-Baume et le Chemin des Roys en partant des Trois Chênes. Les deux itinéraires se rejoignent à l'oratoire du point 860 pour aller chercher l'escalier qui conduit à la grotte.

Données topographiques
Documentation et topos

Stationner sur le parking des Trois Chênes permet une ascension rapide sans fatigue par le Chemin des Roys [ 31T 0724223 4801830 – N 43.33587° E 5.76597° ]. Rien à dire sur la promenade facile, alors rappelons que la grotte de Sainte-Marie-Madeleine est une vaste grotte naturelle ouverte dans la falaise. Haut-lieu du monde chrétien depuis le Ve siècle. Sainte-Marie-Madeleine, selon la tradition de Provence, y aurait vécut 33 ans retirée du monde.

Couvent de la Grotte Marie-Madeleine

Le couvent édifié à droite de la Grotte Sainte-Marie-Madeleine sur un replat aménagé dans la falaise (Provence, Plan-d'Aups-Sainte-Baume, Var – 29/12/11)

Au cours des siècles, la grotte fut vénérée par les foules. Dès 816, le pape Étienne IV monta à la Sainte Baume. Puis en 878, ce fut le pape Jean VIII. C'est en 1279 que le futur comte de Provence Charles II d'Anjou redécouvre à Saint Maximin les reliques de Marie Madeleine. En 1295, il fait construire la basilique royale de Saint Maximin et une bulle papale de Boniface VIII, installe les Dominicains â la Sainte Baume.

Trois croix, Grotte Marie Madeleine

La scène de la crucifixion domine l'entrée de l'hospice (Provence, Plan-d'Aups-Sainte-Baume, Var – 29/12/11)

Dès le XIIIe siècle, l'hospice des étrangers et le couvent sont édifiés de chaque côté de la grotte pour l'accueil des nombreux pèlerins : rois, papes, saints et saintes, croyants et non croyants. À la demande de François Ier, en 1516, les bâtiments font l'objet d’une restauration. À la fin du XVIe siècle le Parlement de Provence ordonne la construction d'un pont-levis pour défendre l'entrée du passage voûté de l’hospice. Jusqu'en 1791, la présence des religieux est assurée â la grotte.

Statue de Marie Madeleine

Statue de la Sainte Marie Madeleine sur le parvis devant l'entrée de la grotte (Provence, Plan-d'Aups-Sainte-Baume, Var – 29/12/11)

L’aménagement actuel et la restauration de la grotte datent du XIXe siècle suite â la Terreur révolutionnaire (1793) et aux calamités destructrices des Cents jours par le Maréchal Brune (1815). Les nouveaux bâtiments sont édifiés rapidement en 1822, sous l’impulsion du préfet du Var M. Chevalier, et en 1867 suite à l’initiative du père Lacordaire et de Monseigneur Dupanloup. Le père Marie-Étienne Vayssière, Dominicain gardien des lieux de 1900 â 1932, fait édifier en 1913 un escalier de 150 marches pour faciliter l’accès â la grotte (Les 150 marches représentent les 150 Ave Maria du Rosaire).

Grotte Marie Madeleine

L'intérieur de la grotte transformé en une vaste église, des messes sont dites chaque jour… (Provence, Plan-d'Aups-Sainte-Baume, Var – 29/12/11)

Grotte Marie Madeleine

Descente par les 150 marches, Plan-d'Aups au loin devant le Plan des Vaches et la Tour de Cauvin (Provence, Plan-d'Aups-Sainte-Baume, Var – 29/12/11)

Le descente choisie, emprunte le Sentier du Canapé jusque vers 750m où une petit piste part à droite pour assurer une liaison avec le Chemin des Roys [ 31T 0723962 4801051 ].

Source : rappel historique largement inspiré des panneaux d'information de la région PACA.

Documentation et topos

Sainte-Baume, Sainte-Victoire, les randonnées autour d'Aix-en-Provence par Pierre Garcin (Auteur), Nicolas Lacroix (Photographies).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2018 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons