Le Sentier de Fer depuis Perchetan, Pinsot

Belledonne Nord – Pays d'Allevard. Au départ de Perchetan, lieu-dit de Pinsot, le Sentier du Fer est une invitation à découvrir le site des mines de fer exploitées dès le XIème siècle et à comprendre la métallurgie ancienne. La randonnée découverte a été prolongée par la visite du Lac de Bens, du Col de Pomine, du Lac des Tavernes et de son ancien four à griller. Le retour emprunte le versant Ouest de la montagne pour passer par des lieux-dits aux noms évocateurs : la Place du Déjeuner, l'ancienne Cité Vaugraine, avant de retrouver le Carrefour du Jeu de Paume et visiter le Rocher de Marameille et son point de vue sur le Massif du Gleyzin. La descente par le Bassin de Cuchet offre un retour rapide, plus sauvage, vers le point de départ.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

Le gisement de minerai de fer qui affleure à la surface du sol du Rocher de Marameille explique son exploitation très ancienne et sa qualité particulièrement intéressante. Le Sentier du Fer permet de découvrir les vestiges de l'ancienne activité minière : fours à griller le minerai, scories, entrées de galeries, ruines d'abris de mineur et de maisons d'habitation.

Plaque de fonte de l'écurie à mules, Sentier du Fer

Des informations historiques et techniques sont présentées sur des pupitres et des plaques de fonte finement moulées, tout au long du Sentier du Fer (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Pinsot, Isère – 09/04/12)

Perchetan situé en rive droite du ruisseau du Bréda est atteint par une route étroite depuis Pinsot. Le lieu-dit est situé à la fin de la route goudronnée. Une plateforme d'exploitation forestière permet de stationner [ 32T 0272237 5028546 – N 45.37338° E 6.09120° ].

Entrée de la petite fosse, Sentier du Fer - Pinsot

Entrée de la petite fosse, un boyau long de quinze mètres, qui cherche à rejoindre le filon dont la largeur dépasse rarement deux mètres (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Pinsot, Isère – 09/04/12)

En fait, il n'apparat pas utile de reprendre ici, la description détaillée des vestiges de l'activité minière. Le site Internet du Sentier du Fer décrit le parcours en détail, et donne, étape par étape les explications techniques et historiques nécessaires à une bonne compréhension de la visite.

Four à griller le minerai, Sentier du Fer - Pinsot

Après l'abri du mineur, on découvre bientôt un premier four à griller le minerai. Adossé à la pente c'est une construction de pierres sèches soigneusement assemblées (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Pinsot, Isère – 09/04/12)

En commençant par un bon sentier qui gravit le versant en lacets réguliers, le Sentier du Fer passe d'abord à l'Écurie à Mules au nom suffisamment descriptif – mais pas la trace d'une stabulation.

L'entrée de la grande fosse, Sentier du Fer - Pinsot

L'entrée de la grande fosse est ouverte directement dans une faille de la paroi rocheuse. Elle donne accès à la galerie, très étroite qui s'enfonce dans la montagne sur une soixantaine de mètres (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Pinsot, Isère – 09/04/12)

Prenant le temps de visiter et de lire les informations particulièrement intéressantes, l'esprit vagabonde loin d'ici dans le Vercors. Et oui, le minerai extrait aux alentours alimentait la fonderie de canons de marine de Saint-Gervais, comme celui, extrait sur les Hauts Plateaux. Et la fonderie fonctionnait grâce au charbon de bois du Purgatoire, en particulier… Le lien est fait, et les enseignements de la visite du Sentier du Fer seront utiles pour comprendre certaines observations faites ou encore à faire, sur le Vercors.

Le Massif du Gleyzin, Sentier du Fer - Pinsot

Le Massif du Gleyzin depuis la plateforme du four à deux voûtes disposées perpendiculairement l'une par rapport à l'autre. Construction en partie défoncée lors d'une coupe de bois… (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Pinsot, Isère – 09/04/12)

Après l'étape du four à deux voûtes, la randonnée plus sauvage reprend ses droits pour se poursuivre jusqu'au Carrefour du Jeu de Paume, en passant par la ruine de Grand Champ. Pluri-actifs – ce n'est donc pas nouveau – mineurs à la mauvaise saison et cultivateurs à la belle, exerçaient leurs activités sur la même montagne, parfois sur le même versant et en famille.

Ruine de Grand Champ, Sentier du Fer - Pinsot

Autrefois, l'habitation aujourd'hui en ruines, étouffée par la forêt depuis une centaine d'années, était entourée de pâturages et de champs de céréales (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Pinsot, Isère – 09/04/12)

L'itinéraire balisé se déroule sans difficulté. Cependant, avant la ruine du point 1072, précédée d'un arbre mort féerique, couvert de mousse, il ne faut pas manquer de s'orienter vers l'Ouest pour ne pas perdre le bon tracé [ 32T 0271682 5028059 ]. Arrivé au Carrefour du Jeu de Paume, lâchant le balisage, une piste conduit sur la crête plus sauvage du Crêt de Bens.

Le Lac des Tavernes

Le Lac des Tavernes, une tourbière en formation aujourd'hui, encore couverte de neige (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Pinsot, Isère – 09/04/12)

Le projet initial prévoyait de traverser le Crêt de Bens, la Crête de Rochefort et le Grand Crêt. Mais d'abord, le travail forestier compliquait trop la traversée du premier crêt après le petit Lac de Bens, puis avec l'altitude la neige restante a démotivé l'envie de grimpette par l'arête Nord du Grand Crêt…

La cabane du Lac des Tavernes

La cabane du Lac des Tavernes, un refuge précaire, en planche disjointes, mais avec une petite terrasse (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Pinsot, Isère – 09/04/12)

Alors, je me suis satisfait du parcours de la piste de la Crête de Rochefort. Quelques arbres couchés en travers du chemin obligent à des détours ou à une gymnastique exigeante… Mais, avant la vieille croix en bois de Rochefort, c'est un enchevêtrement d'arbres déracinés, brisés, arrachés violemment, couchés sur presque cent cinquante mètres, qui coupe le passage. Hors sentier, par l'aval, le cheminement est assez facile. Est-ce l'oeuvre d'une mini-tornade ? Après la croix, la neige plus fréquente ralentit la progression jusqu'au petit Lac des Tavernes et aux ruines d'un ancien four à griller, terme de l'aller de la randonnée. Pas de tavernes où s'offrir une bière, mais un endroit plein de charme à revoir au printemps plus avancé.

Les Bauges

Dans la descente, le chemin est encore encombré de neige. La frondaison naissante laisse encore s'ouvrir la vue sur le Massif des Bauges (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Saint-Pierre-d'Allevard, Isère – 09/04/12)

Revenant sur mes pas, la descente commence bientôt, d'abord rapide jusqu'à la Place du Déjeuner… Suit une longue piste forestière plutôt fastidieuse qui conduit à l'ancienne Cité Vaugraine. Construite pour loger les mineurs, le site était encore en activité au début des années 1930.

Barrière Est de la Chartreuse

Passé le lacet de la piste vers 1340m, la barrière Est de la Chartreuse se dessine dans le paysage. Les Lances de Malissard enneigées derrière les falaises, le Rocher du Midi et la Dent de Crolles au Sud (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Saint-Pierre-d'Allevard, Isère – 09/04/12)

Et la piste se poursuit, par les ruines de Sainte-Madeleine – une chapelle peut-être – pour arriver près d'un effondrement très important découvert en 2001 par un parapentiste. Bien visible sur Google Earth, c'est l'aspect d'un cratère qui retient l'attention [ 32T 0270647 5028045 – N 45.36836° E 6.07115° ]. L'excellent Geol-Alp apporte quelques explications sur l'Effondrement de Montouvrard, mais sur le terrain l'accès au cône est interdit et protégé de barbelés de type militaire – Danger de mort, risque de chute…

Sur le Sentier de Fer, le Rocher de Marameille offre un point de vue intéressant sur le massif du Gleyzin, du Grand Charnier jusqu'aux Pointes de la Porte d'Église, en passant par les Pics Nord et Sud de Berlanche, le Vay, le Pic des Grandes Lanches, le Charmet de l'Aiguille (Belledonne Nord, Pays d'Allevard, Pinsot, Isère – 09/04/12)

Voir le panorama du Vallon du Gleyzin calculé et dessiné par Generate a panorama

Une plate forme ensoleillée est accueillante, le sac à dos posé à terre, la pause est bienvenue. Encore 800 mètres de piste pour retrouver enfin, le Carrefour du Jeu de Paume. Le sentier conduit à la table d'orientation du Rocher de Marameille. C'est la récompense ! Le panorama du Massif du Gleyzin encore bien blanc est splendide et, prenant le temps d'en profiter, la table d'orientation facilite la lecture du paysage. Les souvenirs tournent dans la tête : le Grand Charnier, les Pics Nord et Sud de Berlanche, le Vay, le refuge de l'Oule, etc. Le retour par les Combettes, descend d'abord par le Cuchet. Bien que balisé, le départ n'est pas évident et plus bas, le petit sentier dans la pente raide pimente un peu la randonnée. Grange abandonnée, ruines, même le versant Nord a connu une activité intense. À nouveau, c'est une piste forestière qu'emprunte l'itinéraire qui retrouve le sentier de montée sous l'Écurie à mules. La descente, rapide par les lacets du matin, ramène au point de départ. La randonnée riche en découverte n'a fait qu'exciter un peu plus la curiosité pour en savoir plus sur l'ancienne activité minière du Pays d'Allevard, du Vercors et d'ailleurs.

Documentation et topos

Plus d'informations sur Pinsot et les mines de fer, le Sentier du Fer, le musée des Forges et moulins de Pinsot.

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons