Les Écouges, le belvédère du Rivet depuis les Gailleux, Saint-Gervais

Vercors Nord - les Écouges. Le circuit du Belvédère du Rivet depuis aux Gailleux, hameau de Saint-Gervais, se déroule dans une ambiance sauvage et sévère. Un magnifique sentier permet de franchir le ravin du Ruisseau de Tourtonnière pour atteindre un collet entre la Roche de Belle et les Rochers du Paillet. Par les restes d'une vague sente, une traversée aventureuse mène au pied du Passage du Versoud qui débouche sur la route du Vallon des Écouges. Après un aller et retour au Belvédère du Rivet, la piste conduit aux Molières, à proximité de l'ancienne carrière de meules, avant de saisir le sentier du Pas de la Porte presque invisible dans la végétation. La raide descente du pas, dépose au Pré du Malade pour traverser par le Pré de Paillet et retrouver l'itinéraire d'ascension au dessus du ravin du Ruisseau de Tourtonnière.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

[Franchissement 3/3 ; Exposition 2/3 ; Orientation 1/3 ; Pénibilité 2/3]

En introduction à sa description de l'itinéraire, Antoine Salvi écrivait : "Ce raide versant Ouest sous sa sombre couverture boisée d'où s'échappent de longues lignes de roches calcaires ne paraît guère propice, au premier regard, à la randonnée. Il dissimule bien des possibilités de cheminement et leur découverte présente bien des charmes malgré le solide engagement sportif exigé. Le Rivet, hameau paisible et aéré du Vallon des Écouges, offre derrière sa chapelle une vue plongeante sur ses pentes et le Bas Grésivaudan." Par son altitude modeste les Écouges sont une région favorable aux randonnées de demi saison. La neige fond rapidement pour des journées printanières fleuries, et la forêt flamboie de ses teintes chaudes en automne.

Sapin-chandelier sous les Rochers du Paillet

Un sapin, surprenant chandelier un peu à l'écart dressé au collet entre la Roche de Belle et les Rochers du Paillet (Vercors Nord - les Écouges, Saint-Gervais, Isère – 02/04/12)

Le temps sec de début avril est favorable à une randonnée dans le raide versant Ouest des Écouges qu'emprunte l'itinéraire. Les bonnes conditions sont réunies. De Saint-Gervais, la route du Col de Romeyère monte au Sud, prendre à gauche la route de Freyssinet – point 451 [ N 45.19312° E 5.48738° ]. Passer le hameau et stationner quatre cent mètres après dans l'angle droit formé par le ruisselet de la Tourtonnière, point 510 [ 31T 0696053 5007955 – N 45.19780° E 5.49611° ]. Aujourd'hui, la noyeraie clôturée a modifié le départ de l'itinéraire. Un peu plus haut, mais apparemment privé, un terre plein en remblai à gauche de la route permettrait de stationner de façon plus confortable.

Cheminée du Passage du Versoud

Au-dessus, la sente presque disparue, grimpe entre les parois une cheminée terreuse : c'est le passage du Versoud (Vercors Nord - les Écouges, la Rivière, Isère – 02/04/12)

Suivre la route jusqu'au Gailleux. Un chemin s'élève au Nord-Est à la sortie du hameau. Laissant à sa gauche une cabane de chasseurs, il rejoint bientôt la piste montant des Souillets. Elle longe un pré, puis se poursuit, laissant bientôt à sa droite le chemin qui monte de la noyeraie. Après un rocher, un sentier la prolonge, en lacet sur des vires et s'élève dans la large faille boisée de La Roche de Belle. Devant une bifurcation, continuer à gauche. Il poursuit ses lacets dans le sous-bois de buis et vient déboucher sur une autre sente. Suffisamment évidente, celle-ci monte au Nord, laisse une ruine à gauche, s'enfile dans une sapinière et parvient sur un collet où trônait un hêtre aujourd'hui abattu.

De bonne heure, à travers le hameau désert, le silence est déchiré par l'aboiement des nombreux chiens. Ma discrétion habituelle est trompée. Pour monter franchir le ravin du ruisseau de Tourtonnière, le vieux sentier offre un grand plaisir pour randonner. En lacets, il négocie astucieusement le raide versant, pour franchir le couloir du ruisseau à plusieurs reprises. Parsemés de nombreuses primevères éclatantes, il finit par conduire dans le versant Sud du collet entre la Roche de Belle et les Rochers de Paillet. Une vague trace, qui subsiste encore dans la sapinière, coupe une piste d'exploitation forestière [ 31T 0696723 5008335 ] et débouche dans la selle du collet.

Encaissée, la sortie du Passage du Versoud

Quelques dizaines de mètre encore avant de déboucher par un passage encaissé, sur la route du Vallon des Écouges (Vercors Nord - les Écouges, la Rivière, Isère – 02/04/12)

La sente part à droite sur la croupe. Au moment où celle-ci opère une remontée, elle s'enfile à gauche dans le versant Nord en légère descente. Puis, à l'horizontale, à peine marquée, elle coupe plein Est le flanc raide de la montagne, dont une partie terreuse est délicate. Devenant caillouteuse, elle reprend sa descente jusqu'à ce qu'elle trouve la base de la falaise à droite.

Les restes d'exploitation forestière jonchent le sol, et les pistes absentes d'IGN trompent la recherche du bon itinéraire. Ne prenez pas celle qui part dans la bonne direction dans le flanc Nord de la montagne. Elle se termine 300m plus loin par une méchante trace qui se perd dans la raide pente pierreuse, tentant de rejoindre la traversée… Finissant par apercevoir le relief de la sente parmi les branches qui jonchent le sol du collet, je m'engage en surveillant la carte sur l'écran du GPS pour me rassurer. Ce n'est bientôt plus qu'une trace qui se devine dans la pente raide. Le délicat passage terreux est sécurisé par un câble tendu en main courante, lâche conviendrait mieux [ 31T 0697108 5008437 ]…

Oratoire du Passage du Versoud

L'oratoire, témoignage laissé par les Chartreux à la sortie du Passage du Versoud (Vercors Nord - les Écouges, la Rivière, Isère – 02/04/12)

Perdue à plusieurs reprises, la trace finit par retrouver le sentier qui arrive du bas et cela pourrait être un soulagement. Mais le sentier s'avère bientôt aussi aventureux… jusque sous le couloir rocheux du Passage du Versoud. Le sentier a presque complètement disparu dans le couloir, subsistent les vagues traces des quelques lacets. Partant à droite contourner la barre rocheuse, le sentier n'existe plus. Les arbres tombés en travers ne simplifient pas les choses. À l'altitude de la sortie encaissée, il serait aussi aisé de poursuivre la raide montée pour sortir un peu plus haut en limite du Pré Berger.

Laissant alors à gauche le sentier plongeant vers la cascade, elle reprend sa montée pour arriver au pied d'un couloir rocheux. Le surmonter par des semblants de marches. Au-dessus, en lacet elle grimpe entre les parois une cheminée terreuse (pastilles jaunes) : c'est le passage du Versoud. Se heurtant à une barre rocheuse, il la contourne par la droite pour aller sortir par un passage encaissé (oratoire sur la gauche) sur la route des Écouges.

Chapelle du Rivet

Sous le belvédère du Rivet, l'architecture de la chapelle du Rivet peut surprendre. Elle a été édifiée en 1880 par les derniers propriétaires privés du site (Vercors Nord - les Écouges, la Rivière, Isère – 02/04/12)

Suivre celle-ci à gauche (Nord) jusqu'au Rivet. Devant la grande maison, filer à gauche au-delà de la chapelle sur le monticule boisé avec son belvédère.

Guilleret, enfin serein, marchant sur la route du Vallon des Écouges, l'ancienne ferme du Rivet rénovée récemment, est atteinte rapidement, puis la chapelle à l'architecture surprenante en un tel lieu et enfin le belvédère. Un peu déçu par la vue sur la plaine, je reprends la route, impatient de découvrir le Pas de la Porte. Croisant un groupe de randonneurs qui monte vers la Prairie de Fessole, quelques mots échangés trompent la solitude dans ces lieux déserts aujourd'hui.

Rochers du Paillet

Sous le Belvédère du Rivet, la plaine s'étend au pied des falaises des Rochers du Paillet. Au premier plan la crête de la Roche de Belle et le collet du hêtre, sur le chemin du Passage du Versoud (Vercors Nord - les Écouges, la Rivière, Isère – 02/04/12)

Le week-end dernier, la lecture du blog de Guillaume Laget suggérait l'idée de la randonnée. Le dernier billet, Carrière de meules des Écouges éveillait ma curiosité et il restait à trouver un itinéraire qui permettrait de visiter ce site exceptionnel au demeurant. Avec comme repère, le point 995 [ 31T 0696893 5007005 ], la falaise en rive gauche du Ruisseau des Grandes Routes est le lieu d'exploitation. La route du Gîte des Écouges aux Molières, permet d'atteindre le sommet de cette barre dans laquelle aurait été taillée cinq cent meules acheminées jusqu'à Valence sur des chariots tirés par des bœufs…

Les Molières, carrière de meules

En rive gauche du Ruisseau des Grandes Routes, la falaise a été exploitée comme carrière de meules. Les emplacements de taille sont bien visibles et une meule dégradée en cours du travail n'a jamais été prélevée (Vercors Nord - les Écouges, Saint-Gervais, Isère – 02/04/12)

Revenir par la route, laissant à droite le passage du Versoud, et beaucoup plus bas, à gauche la route montant au gîte des Écouges. Peu après on laisse à gauche le fond d'une prairie à laquelle on accède par un pont. Une centaine de mètres plus loin, à droite, saisir un sentier s'enfonçant dans le bois. Il s'élève au Sud-Ouest, puis revient au Nord. Arrivé sur un plateau, il repart à gauche entre quelques buis pour atteindre sur la crête une enclave dans la roche : le Pas de la Porte.

La difficulté est maintenant de trouver le départ du sentier du Pas de la Porte. Le remblai de la piste a fait disparaître l'embranchement. Des empreintes semblent marquer la terre du talus, le relief d'un sentier se dessine dans les branches [ 31T 0696545 5006515 ]. Ma position sur le GPS suit à peu près le dessin du sentier sur la carte affichée à l'écran. C'est bon !

Passage clé du Pas de la Porte

Deuxième ressaut rocheux du Pas de la Porte, délicat et gravillonné, sécurisé par un vieux câble (Vercors Nord - les Écouges, Rovon, Isère – 02/04/12)

Une vieille marque verte marque un rocher quand il faut revenir au Sud Ouest. Dans la brèche, avant de m'engager dans le passage, attacher un bâton sur le sac, ranger l'appareil photo, lacer les chaussures, des actions pour renforcer la tranquillité et l'assurance, si les mains étaient nécessaires dans la descente – elles le seront.

Pré du Malade

L'échancrure du couloir cheminée du Pas de la Porte vue depuis le collet du Pré du Malade (Vercors Nord - les Écouges, Saint-Gervais, Isère – 02/04/12)

Plonger au-delà dans une cheminée impressionnante. Franchir le premier ressaut rocheux par une traversée exposée à droite, puis en désescalader un second plus délicat et glissant (ancien petit câble). Le sentier dévale alors un couloir plus large. Se perdant dans une ravine rocailleuse, il part à droite. Il file tranquillement sous la falaise à travers buis, puis descend en écharpe en se précisant pour tomber sur une piste forestière à un collet au pied d'un petit môle.

La première traversée présentent deux pas plutôt exposés. Le passage est protégé par un vieux câble qui n'inspire qu'une confiance modérée. La descente demande prudence jusqu'au câble suivant qui aide à descendre un ressaut rocheux couvert de terre et de gravillons… Les arbres coupent la sensation de vide qui pourtant, est présent dans les pentes très raides. De nombreuses tiges filetées plantées dans la roche facilitent quand même le franchissement des passages délicats.

Primevères au bord du sentier

Les primevères égaient le sentier dans les buis avant de retrouver l'itinéraire du matin au dessus du ravin du Ruisseau de Tourtonnière (Vercors Nord - les Écouges, Saint-Gervais, Isère – 02/04/12)

Jusqu'au collet du Pré du Malade, le sentier est progressivement plus agréable à suivre. Une table de pique nique dressée par les chasseurs en août 2007 m'accueille pour enfin casser confortablement la croûte. Un vautour tournoie, profite des courants ascendants le long des falaises des Rochers du Malade – toponyme difficile à interpréter selon René Truc dans son essai sur les noms de lieux du Vercors.

Pré aux Gailleux

Une clairière printanière au-dessus des Gailleux permet d'entrevoir la longue falaise des Rochers du Malade (Vercors Nord - les Écouges, Saint-Gervais, Isère – 02/04/12)

Suivre cette piste à droite. Elle épouse les nombreux contours de la montagne. Après une remontée plus accentuée et un long replat elle coupe une large croupe. La laisser filer à droite et rester à gauche sur une autre piste plongeante. Au niveau d'une prise d'eau, celle-ci se prolonge bientôt par un sentier continuant sa descente. Lui rester fidèle jusqu'à sa jonction avec celui montant de la faille de Roche de Belle qu'il dévale en lacet pour retrouver la piste du départ jusqu'à la route et de là au point de départ.

La piste qui a dû être boueuse est couverte d'empreintes, sangliers, chevreuils ou chamois peut-être – la reconnaissance des empreintes m'est toujours difficile. Elle laisse deux abris précaires au Pré de Paillet avant de descendre à la prise d'eau [ 31T 0696433 5007581 ] pour devenir sentier, et courir à travers les buis dans les pentes raides.

Cheval Comtois

La noyeraie maintenant clôturée, abrite un cheval comtois et deux ânes sympathiques (Vercors Nord - les Écouges, Saint-Gervais, Isère – 02/04/12)

Retrouver l'itinéraire du départ, ses primevères, s'apprécie au retour d'un parcours particulièrement austère. À nouveau les chiens aboient, je passe… et retrouve la noyeraie. Un cheval comtois, deux ânes sympathiques, tondent goulûment l'herbe printanière.

Documentation et topos

Ce carnet de randonnée inclut le texte de la description originale d'Antoine Salvi revue et corrigée pour tenir compte des changements imposés par le temps depuis les années 1980. Des balisages ont disparu, d'autres ont été renforcés, voire surchargés. Des chemins ont été créés ou des tracés existants améliorés, d'autres ont disparu. La végétation s'est aussi développée envahissant parfois certaines prairies qu'il était alors facile de traverser. Pour faciliter la lecture, une police de caractère et une couleur différente sont attribué aux textes d'Antoine Salvi. Pour compléter cette documentation, la description de l'itinéraire d'Antoine Salvi mise à jour peut être téléchargée au format PDF d'Adobe.

L'itinéraire [Belvédère du Rivet, depuis Saint-Gervais] est disponible au format de fichier PDF.
Pour l'ouvrir, l'enregistrer sur votre disque dur et l'imprimer, le logiciel gratuit Adobe™ Reader® doit être installé sur votre machine. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez le télécharger gratuitement.

Randonnées dans le Vercors Nord, Itinéraire n°29 par Antoine Salvi.

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Pour assurer les moins expérimentés, une corde d'une vingtaine de mètres peut être utile. Il apparaît souhaitable de réaliser cette course par temps sec.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons