Le Crêt du Rey, 2633m

Beaufortain. En partant du Cormet d'Arêches, le Crêt du Rey offre un parcours d'arêtes intéressant avec un retour à travers l'alpage en passant par le Col de Corne Noire. Plutôt courte, la randonnée laisse du temps pour la contemplation, les massifs du Mont Blanc et de la Vanoise, le Beaufortain plus près et au loin l'Oisans.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

[Franchissement 1/3 ; Exposition 2/3 ; Orientation 1/3]

De Beaufort, aller à Arêches pour prendre la direction du Col du Pré et suivre la route du barrage de Saint-Guérin. De là, la route d'abord revêtue, puis empierrée conduit au Cormet d'Arêches en passant par le Lac des Fées qui ne manque pas de charme [ 32T 0313117 5054315 – N 45.61723° E 006.60295° ]. Sortant de la voiture, l'étendue du paysage surprend et l'on pourrait se sentir un peu perdu au milieu de rien. Trapu, le Grand Mont en impose, et puis une fois localisé, c'est le Crêt du Rey qui retient l'attention. Le profil du raide ressaut final impressionne déjà.

En octobre 1600, Henri IV s'est rendu à Beaufort pour régler un différend avec Charles Emmanuel 1er. C'est au Cormet d'Arêches que les 18000 soldats du roi auraient affronté les troupes savoyardes stationnées en Tarentaise. L'origine du toponyme Rey pourrait aussi trouver son origine dans l'évocation des ravines profondes qui rayent la montagne.

L'arête Nord du Crêt du Rey

Vers 2320 mètres sur la crête, le parcours d'arêtes du Crêt du Rey se dessine jusqu'au raide ressaut final (Beaufortain, Granier, Savoie – 05/10/12)

Idéale pour échauffer les muscles endoloris après un long parcours automobile, la piste pastorale empruntée par une variante du Tour du Beaufortain part presque plate, vers le Sud. Après environ 200 mètres, laissant à gauche le sentier de grande randonnée qui part vers le Col des Génisses, la piste se poursuit encore 450 mètres pour trouver la trace d'un vieux chemin qui devait être une alternative à celui du Col de la Grande Combe [ 32T 0313320 5053722 ]. Le cheminement est évident jusqu'à un petit lac, le substantif mare serait plus adapté [ 32T 0313082 5053626 ]. En observant la pente à main gauche, le relief d'un sentier se dessine dans la pente. Peu évident à suivre parmi les mottes du terrain bosselé, il rattrape bientôt la croupe où l'on prend pied sur l'arête du Crêt du Rey vers 2230 mètres.

Lac du barrage de Saint-Guérin, Aravis

Le Mont Charvin et la Pointe Percée délimitent le Massif des Aravis, le lac du Barrage de Saint-Guérin en contrebas (Beaufortain, Granier, Savoie – 05/10/12)

Pas de difficulté d'orientation, il suffit maintenant de suivre la crête qui conduit au pied du ressaut final. D'abord sur une croupe herbeuse après une pente raide, il rattrape le fil de l'arête quand elle s'oriente au Sud pour atteindre la crête à proximité du point 2534.

Ressaut Final du Crêt du Rey

Sur le faux plat du point 2534, au pied du ressaut final du Crêt du Rey, raide et escarpé (Beaufortain, Granier, Savoie – 05/10/12)

Profiter d'environ 150 mètres de plat pour récupérer avant d'attaquer le raide ressaut sommital dans lequel le dessin du sentier reste encore discret. En prenant de l'altitude, le paysage s'est ouvert sur tous les horizons, Mont Charvin et Pointe Percée pour les Aravis, Col du Coin et Roc de la Charbonnière, Grand Mont d'Arêches et Mont Mirantin, pour le Beaufortain, Mont Blanc et Vanoise ; et devant, le très raide Crêt du Rey…

Le Cormet d'Arêches

L'accès par le parcours d'arête bien visible sur l'image, face au Col du Coin et à la Grande Paréi, le Mont Blanc au loin (Beaufortain, Granier, Savoie – 05/10/12)

Le sentier reste bien tracé pour la petite centaine de mètres de dénivelé très raide. Le sol schisteux, très humide ce matin, demande d'assurer chaque pas dans la pente aérienne, très exposée au dessus d'un versant pierreux d'un côté, herbeux de l'autre. Mais bientôt, je me laisse gagner par la satisfaction de déboucher au sommet marqué d'une croix de bois et d'une borne. Nul besoin de ces artifices pour le savoir, la plate-forme sommitale est étroite et le panorama de toute beauté s'étend très loin sur 360°.

Sur le Crêt du Rey

Depuis l'arête du Crêt du Rey, le Beaufortain au delà du Col du Coin, on peut retrouver la Pierra Menta, la Pointe de Presset et l'Aiguille du Grand Fond, l'aiguille de la Nova (Beaufortain, Granier, Savoie – 05/10/12)

Prendre quelques photos, avaler tranquillement une barre énergétique, resserrer les lacets des chaussures avant de repartir dans la traversée que j'appréhende un peu. le lacet d'un raidillon étroit dans le raide versant Nord permet la désescalade du premier ressaut. La suite est plus facile sur le fil parfois très étroit de l'arête, rocailleuse par endroit. Quelques passages demandent de l'attention, pour atteindre une antécime vers 2615 mètres ou l'arête se divisent en deux branches. C'est évidement vers le Sud que se poursuit la randonnée aérienne. Un premier couloir herbeux raide mais praticable, permettrait de s'échapper vers le replat décoré d'un petit lac auprès duquel s'ébat une vingtaine de moutons – oubliés ?

Crêt du Rey

La crête orientée Sud du point 2561 marque la fin du parcours d'arête du Crêt du Rey (Beaufortain, Granier, Savoie – 05/10/12)

Bientôt, la sente dessine un lacet dans le versant Ouest pour contourner un ressaut. Là encore, la terre humide et glissante, du passage presque vertigineux demande prudence et attention. La discussion avec Philippe Mahieu, quand je prévoyais cette sortie en début de semaine, revient en mémoire. "C'est haut, c'est raide, le terrain au Nord sera très humide et glissant. Tu devrais choisir une autre rando, moins haute" me disait Philippe. La montagne n'aura eu que quelques jours pour s'assécher…

Le Crêt du Rey

Après les difficultés, le parcours d'arête en descendant du Crêt du Rey (Beaufortain, Granier, Savoie – 05/10/12)

Le terrain plus facile conduit dans une dépression, juste avant le dernier ressaut du point 2561 [ 32T 0312579 5052425 ]. Un autre couloir permettait encore de s'échapper vers le bas. Les moutons montent souvent chômer ici, l'odeur et les crottes en nombre témoignent. Une de ces dernières est à l'origine d'un dérapage contrôlé…

La Vanoise au loin

Dans la traversée vers le Col de Corne Noire, le replat sous les arêtes du Crêt du Rey face au Massif de la Vanoise (Beaufortain, Granier, Savoie – 05/10/12)

Le ressaut du point 2561 est sans difficulté. Il reste à descendre d 'une cinquantaine de mètres la crête herbeuse vers le Sud. En courbe de niveau, on rejoint le collet où commence un petit sentier qui court dans la pente vers le replat [ 32T 0312646 5052056 ]. Hors trace, la fin du vieux sentier qui conduit au Col de Corne Noire se rattrape facilement, si l'on pris soin de le repérer sur le terrain [ 32T 0313034 5052307 ].

Du Col de Corne Noire – 2413m, un aller et retour facile sur la crête aérienne de la Pointe de Combe Bénite – 2575m, pourrait être envisager.

Le Col du Coin et la Grande Paréi

L'alpage s'étend à tous les versants face à la Grande Paréi dominé par le Roc de la Charbonnière (Beaufortain, Granier, Savoie – 05/10/12)

Bien tracé, parfois réduit à une simple trace, le sentier part chercher une dépression au pied de la remarquable Crête de la Raisse, rocheuse et déchiquetée. Le Mont Pourri qui dominent les stations des Arcs prend le regard. La sensation d'immensité du paysage peut être de nouveau ressentie, en descendant face au Col du Coin, face à la Grande Paréi où culmine le Roc de la Charbonnière.

Le Crêt du Rey

Encore un regard sur le versant Nord du Crêt du Rey (Beaufortain, Granier, Savoie – 05/10/12)

Peu de rochers premettent d'installer un confortable pique nique, un talus de terre couvert d'herbe sèche, fait l'affaire. Première véritable pause depuis ce matin, j'en profite le plus possible. L'ordinaire de mes randonnées, salade de pâtes, fromage et pruneaux, redonne les forces nécessaires au retour. Encore un tour d'horizon avant d'enfiler le sac à dos et c'est reparti. La piste du Cormet d'Arêches récupérée au dessus des Chalets du Cormet permet un retour rapide au point de départ [ 32T 0313587 5053652 ]. La longue route ramène encore tôt à la maison, en cours de l'après midi, cette fois.

Documentation et topos

Randonnées en Beaufortain - Val d'Arly - Val Montjoie par Pierre Millon.

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Il apparaît souhaitable de réaliser cette course par temps sec.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons