Le Grand Manti, les crêtes par le Pas de la Morr

Chartreuse Orientale. Depuis le parking du Cirque de Saint-Même, le Pas de la Mort est un passage logique, pour atteindre l'Alpette des Dames et de là gravir la croupe herbeuse caractéristique jusqu'à la crête du Grand Manti vers 1800 mètres. La descente par le Habert de la Dame va chercher le beau Chemin de Tracarta qui ramène à la Fontaine de Rigne Bâton. Plus bas sur le chemin des Varvats, un vieux sentier raide et aventureux, dévale les pentes soutenues, jusqu'au point de départ.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

[Franchissement 2/3 ; Exposition 2/3 ; Orientation 1/3]

Le thermomètre marque 0°C sur le parking du Cirque de Saint-Même [ 31T 0726235 5031553 – N 45.40091° E 005.89069° ]. Sur la route, en traversant les hameaux de Saint-Même, de petites plaques de verglas ont provoqué quelques dérapages, heureusement contrôlés et à pied, mieux vaut éviter le goudron devant le Chalet-Hôtel. Bien tracé en lacets, le sentier plaisant du Cirque de Saint-Même, prend rapidement de l'altitude. Les cascades du Guiers Vif grondent et la Pisse du Guiers, bien en eau, est superbe. L'itinéraire suivi est une variante plus courte de la randonnée du Cirque de Saint-Même aux crêtes du Grand Manti, parcourue en septembre 2007.

Vallon de Marcieu

Le Vallon de Marcieu s'étend par l'alpage de l'Aulp du Seuil jusqu'au Col de Bellefont (Chartreuse orientale, Saint-Pierre-d'Entremont, Isère – 16/11/12)

Les pierres du chemin, couvertes de givre et de feuilles mortes détrempées, demandent de l'attention pour poser le pied sans glisser. S'engager dans le Pas de la Mort est-il raisonnable ? Un petit cairn marque la bifurcation, où quitter le sentier des cascades permet d'entrer dans l'aventure. Plus haut, laissant à droite le sentier du Pas Ruat dans un lacet, j'évite l'endroit certainement très humide. Curieusement, le terrain devient plus sec et le moral remonte. Le sentier par un lacet à gauche, passe le porche d'une vaste balme bien sombre au petit matin, pour aller franchir un premier ressaut par des marches taillées dans la roche.

Borne de la frontière franco-sarde de 1822

Inévitable une borne de la frontière franco/sarde témoigne du tracé de 1822, limite actuelle des départements de la Savoie et de l'Isère (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/11/12)

Le sentier reste facile jusqu'au second passage rocheux. Le bord droit de la fissure est facile mais, le vide plus présent fait apprécier le câble solidement installé en main courante. Cet aménagement qui semble récent et d'autres, au fil des passages exposés de l'itinéraire, complètent avantageusement les anciennes rampes de fer toujours en place. Le pied de la muraille atteint, c'est un long cheminement au bord d'un vide plus ou moins présent et des passages plus ou moins délicat, que le passage clé est atteint. La fissure s'élève de gauche à droite. La remonter est facile, mais les feuilles mortes encombrent chaque anfractuosité du rocher, chaque prise. Pour atteindre les échelons de fer, débarrasser chaque prise des feuilles humides est nécessaire et diminuer le risque de glissade. Maintenant, c'est certain, il n'est pas raisonnable de franchir le Pas de la Mort en fin de saison, quand l'humidité s'est installée dans le versant Nord Ouest du Cirque de Saint-Même.

Crête du Grand Manti

Avec le Mont Blanc en toile de fond, la magnifique borne n°20 de la frontière franco-sarde de 1822 gravée sur une dalle de la crête du Grand Manti vers 1800 mètres (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/11/12)

Au-dessus du pas, quelques lacets bien tracés dans la forêt, finissent de disparaître sous le tapis épais de feuilles mortes. Une vague sente traverse de niveau – ce n'est pas le sentier de la carte – pour aller chercher un couloir bien marqué. Le passage est celui de la limite de département Savoie/Isère comme en atteste une borne qui marque la frontière Franco/Sarde de 1761, celle du Traité de Turin [ 31T 0726733 5030408 ]. Pour gagner l'Alpette des Dames, le détour qui suit la limite de la réserve biologique de la Forêt de l'Aulp du Seuil est bien agréable pour trouver le GR. Des lapiaz glissants couverts de givre ramènent à la ruine de l'Alpette.

crête du Grand Manti

Au delà de la vallée du Grésivaudan, la crête presque horizontale du Grand Rocher précède la chaîne de pics du Massif de Belledonne (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/11/12)

En rattrapant le fil de la croupe caractéristique qui monte vers la crête du Grand Manti, j'observe plus haut, six chamois dans l'alpage. Et en contrebas, à une petite centaine de mètres, une harde de sangliers traverse l'alpage au petit trot… Spectacle rare qui fait regretter de s'être allégé du téléobjectif. Enfin, la borne n°20 de la frontière domine le Grésivaudan gravé dans une dalle au bord du vide, est atteinte. C'est la septième dressée sur l'Alpette à témoigner de l'ancienne frontière de 1822, limite toujours actuelle des départements de la Savoie et de l'Isère. Le paysage superbe domine la mer de nuage qui occupe toutes les vallées. Bien classique, le retour par le Chemin de Tracarta renouvelle le plaisir de traverser des chaos de blocs saisissant dans les couleurs de l'automne. Passé la Fontaine de Rigne Bâton, la piste qui ramène vers les Varvats est rapide et il ne faut pas manquer le vieux sentier qui va dévaler les raides pentes vers le point de départ [ 31T 0726751 5031938 ]. Disparu aujourd'hui, un panneau indiquait la bifurcation. Le sentier rapide couvert de feuille est glissant. Pas moins de trois glissades sans conséquence plus tard, je retrouve le parking presque vide, satisfait d'une belle balade en Chartreuse.

Documentation et topos

Chartreuse - Vercors : Les randonnées du vertige par Pascal Sombardier aux Éditions Glénat.

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Pour assurer les moins expérimentés, une corde d'une vingtaine de mètres peut être utile. Il apparaît souhaitable de réaliser cette course par temps sec.

Cet itinéraire ce déroule tout ou partie dans la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse qui a pour mission d'étudier et de gérer ce territoire afin que les diverses activités qui s'y exercent (élevage, exploitation forestière, randonnée, etc.) soient compatibles avec la préservation de la faune, de la flore et du paysage.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons