Le Col de Montjoie 2253 m, reconnaissance depuis le Col de la Madeleine 1896

La randonnée avait l'ambition de parcourir les sentes observées le 09 août dernier depuis le collet entre le Roc Rouge et la Louche Percée. L'idée en montant au Col de Montjoie était de traverser jusqu'au collet pour de là, suivre la sente du versant Ouest de la Louche Percée.

Lac de la Crête Maxet

Au retour, sous la Platière, la seule éclaircie d'une matinée humide et ventée dans un brouillard à couper au couteau en descendant du Col de Montjoie (Lauzière, Montgellafrey, Savoie – 31/08/18)

Dans le brouillard déjà épais pour traverser la station de Saint-François-Longchamp, arrivés au parking du Télésiège de la Lauzière sur la route du Col de la Madeleine, aucune éclaircie ne s'annonçait [ 32T 293666 5034191 – N 45.43078° E 6.36221° ]. Michel Rousseau est de la partie, retrouvé au péage d'Aiguebellette, le covoiturage est bavard. Beaucoup de choses à nous dire et à échanger depuis la dernière sortie. Il fait 9°C et se couvrir est vite nécessaire.

Michel Rousseau, lac de la Crête Maxet

Sous la Platière, Michel Rousseau sourit au brouillard qui se dissipe pour une courte éclaircie. Michel rejoint la rédaction de sentier-nature.com pour nous proposer le récit des plus belles courses d'alpinisme qu'il a réussies. Il vit nos rêves les plus ambitieux… Un grand merci pour le partage (Lauzière, Montgellafrey, Savoie – 31/08/18)

Le brouillard très épais ne gêne pas l'ascension du Col de Montjoie par son sentier bien marqué. Sous le col le vent nous refroidit encore un peu plus. Au col, le courant d'air est chargé d'humidité, la bruine nous accueille. À l'abri dans le refuge R.T.M. qui date de l'époque du chantier des paravalanches de Pontamafrey, attendant une éclaircie qui ne viendra pas, la consultation de la météo confirme qu'elle n'est prévue qu'à partir de 14 heures… Avant d'avoir froid, la décision de monter vers l'antécime Ouest du Roc Rouge est prise. La visibilité réduite n'empêche pas de suivre la sente parfois discrète. La crête sera suivie jusqu'au départ supposé de la sente qui traverse vers le collet, à 2360 mètres. Très étroite dans une pente raide, sans visibilité, quelques pas et nous n'allons pas plus loin. 150 mètres, c'est la distance à vol d'oiseau qui nous sépare du collet… Sans visibilité, un demi-tour précède une descente tranquille pour retrouver le point de départ. Dans le versant, à l'abri du vent, la marche devient plus agréable.

Documentation et topos

Données topographiques
Données pour le massif

Avertissement !

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2018 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons