Le Mont de la Charvaz 969 m, traversée vers le Nord, depuis Billième

La randonnée traverse le Mont de la Charvaz vers le Nord, depuis le Marais – lieu-dit de la Chapelle-du-Mont-du-Chat. Depuis Billième, la direction du Col du Chat est suivie par les chemins du pied de la montagne. C'est au lieu-dit Dessus de Gratte Loup, que commence le sentier balisé qui monte jusqu'au point 905 du Mont de la Charvazl'Éterlou et le Chamois. La suite de l'itinéraire, facile techniquement, n'est pas évidente à travers les creux et les bosses de la crête vallonnée, pour rejoindre la descente au point 995. Cette fois encore, le vieux sentier plus direct sera retenu pour dévaler les pentes sur le Crêtet en direction de Santourin, pour retrouver l'itinéraire de départ au Mollairon.

Le Mont de la Charvaz, déc. 2019

La mer de nuage du Lac du Bourget déborde sur la crête du Mont de la Charvaz (Avant-pays savoyard, Billième, Savoie – 30/12/19)

Ce jour encore, le parking de la mairie de Billième sera le point de départ [ 31T 718695 5066684 – N 45.71914° E 5.81018° ]. La rue qui monte à gauche de l'église et quelques passages entre les maisons, conduisent aux Jacquins pour prendre le chemin du Champ Ricard et retrouver le carrefour du Mollairon. La piste forestière du versant est suivie en direction du Chapieu pour garder le pied de la montagne jusqu'au point 653 qui domine la route du Col du Chat au-dessus des Granges de Tranchiboud.

Le sentier du Mont de la Charvaz, déc. 2019

Toujours le brouillard et la forêt givrée sur le sentier du Mont de la Charvaz vers 820 mètres d'altitude (Avant-pays savoyard, La Chapelle-du-Mont-du-Chat, Savoie – 30/12/19)

Sous la crête du Mont de la Charvaz, les nuages dévalent la pente, entraînés par le vent qui hurle dans la canopée. Bientôt dans le courant d'air glaçant, enfiler une couche coupe-vent supplémentaire, devient inévitable. La forêt traversée est belle, elle a repris les champs abandonnés depuis longtemps. Les murgers tout en longueur témoignent du passé, les pierres moussues sont du plus bel effet. Laissant descendre à droite le chemin de Monthoux, c'est maintenant un sentier parfois étroit dans les pentes traversées, qui monte dans la dépression du Marais. Un panneau du PDIPR précise les directions – le Col du Chat n'est qu'à 15 minutes.

Le sentier du Mont de la Charvaz, déc. 2019

Le brouillard qui se dissipe fera bientôt place au ciel bleu sur le Mont de la Charvaz vers 870 mètres d'altitude (Avant-pays savoyard, La Chapelle-du-Mont-du-Chat, Savoie – 30/12/19)

C'est en direction de la Chapelle-du-Mont-du-Chat par les Grands Champs, que commencerait le sentier de la traversée. Son départ non indiqué se trouve au poteau marqué : Dessus de Gratte Loup. Une pierre garde la mémoire d'une marque de peinture bleue, comme un espoir de balisage… Le sentier monte d'abord raide, et comme une surprise un piquet du PDIPR révèle l'existence d'un balisage.

La Dent du Chat, déc. 2019

Cairn du point de vue de l'Éterlou, toponyme très probablement inventé par l'Office de tourisme… La Dent du Chat perce le brouillard (Avant-pays savoyard, La Chapelle-du-Mont-du-Chat, Savoie – 30/12/19)

D'autres piquets jalonnent le sentier jusqu'au point 889 de la carte, appelé l'Éterlou, un peu plus loin le point 905 est appelé le Chamois. Curieuses appellations qui ne font pas référence à la toponymie locale, nées de l'imagination de l'Office de tourisme local, très certainement. Le point de vue, dans la brume qui se dissipe est superbe. Du point 905, un promontoire exigu s'atteint facilement. La vue s'ouvre sur la cime des arbres en contrebas, Plus d'indication, plus de balise, de là, l'itinéraire est maintenant à inventer ou presque : une vague traverse la large combe vers l'Est.

La Dent du Chat, les Lacs de Chevelu, déc. 2019

Le bord de la falaise du Mont de la Charvaz domine un couloir vertigineux face à la Dent du Chat. Les Lacs de Chevelu en contrebas sur la droite (Avant-pays savoyard, La Chapelle-du-Mont-du-Chat, Savoie – 30/12/19)

C'est le relief du terrain couvert de feuilles mortes qui dessine les passages à suivre. Quand la pente devient plus raide, elle garde le relief d'un vieux chemin – un cairn même, pour renforcer le moral. Les traits de peinture orange des chasseurs, surchargent parfois des marques bleues presque effacée par le temps. Le balisage de fortune est bien utile, et je me surprends à le chercher pour poursuivre la progression. Mais combien de fois, je le perds sur plusieurs centaines de mètres pour le retrouver plus loin.

Yenne dans la brume, au loin, déc. 2019

Au bord des falaises du Mont de la Charvaz, point de vue sur Yenne et l'Avant-pays savoyard, le Bas Bugey au loin (Avant-pays savoyard, La Chapelle-du-Mont-du-Chat, Savoie – 30/12/19)

À vol d'oiseau, le parcours sauvage est de 2,3 kilomètres depuis le point 905 pour retrouver du terrain connu. Bien incapable de décrire l'itinéraire suivi qui garde la même direction NNE, je me permet d'insister sur la nécessité d'emporter une carte 1/25000e sur laquelle sera imprimé ou reporté le relevé de trace GPS. Le parcours sauvage se déroule à travers de belles forêts d'arbres variés, très souvent des hêtres, Le sol couvert de feuilles mortes n'est pas encombré de rejets, ni de ronces désagréables. Le givre tombé des arbres couvre le sol d'une épaisseur parfois uniforme de plusieurs centimètres.

Le Mont de la Charvaz, déc. 2019

Au retour : la crête du Mont de la Charvaz en creux et en bosses, sans brouillard. Le Col du Chat est à droite. Le château de Bornessand au premier plan (Avant-pays savoyard, Billième, Savoie – 30/12/19)

Le projet prévoyait de trouver une vieille piste encore dessinée sur les cartes de 1999 pour rejoindre le point 991 au pied de la Charvaz – indiqué le Poulailler, aujourd'hui. Mais la piste de débardage, défoncée de profondes ornières, remarquée l'autre jour lors de la traversée de la Charvaz devrait raccourcir vers la descente. Fort heureusement, le sol gelé empêche de s'enliser dans la boue de la piste. Quand elle termine une courte remontée, les marques oranges qui se distinguent à travers les arbres jalonnent certainement le chemin du Poulailler distant d'une trentaine de mètres seulement. Les ornières conduisent au lacet au début de la descente du versant Sud-Ouest. Je retape le cairn qui indique le vieux sentier repéré la semaine dernière. Il ramène au point de départ par le même itinéraire.

Carte, documentation et topos

Données topographiques et relevés GPS
Données relevées pour le massif

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons