Les Hauts de Chartreuse : réglementation du bivouac

Comme de nombreux territoires, la Chartreuse fait face à une hausse de la fréquentation. Les Hauts de Chartreuse tentent de s’adapter à l’évolution des pratiques de la montagne par un public de plus en plus nombreux. Le but est de préserver le splendide environnement pour que tous, puissent continuer d’en profiter.

Plusieurs mesures ont été mises en place pour répondre aux urgences sur la Réserve naturelle des Hauts de Chartreuse :
  • Embauche d’un animateur nature ;
  • Présence de 5 accompagnateurs en moyenne montagne pendant 3 mois pour sensibiliser et renseigner ;
  • Possibilité de reculer certains accès à la Réserve lors de week-ends de forte fréquentation comme à La Plagne l’année dernière (arrêté pris par la commune d’Entremont le Vieux) ;
  • Restrictions de bivouac prises par quelques communes du 1er au 31 août (St Pierre de Chartreuse et St Pierre d’Entremont Savoie et Isère pour le moment). En effet, le bivouac s’accompagne souvent de déchets, de feux… Ces arrêtés n’interdisent pas le bivouac mais le restreignent à sa pratique sans tente, à la belle étoile, permettant ainsi de continuer la pratique de l’itinérance et de la randonnée.

Roche de Fitta, juin 2015

Roche Fitta depuis le sentier du Vallon de Pratcel concerné par l'arrêté pris par les maries de Saint-Pierre-d'Entremont - Savoie et Saint-Pierre-d'Entremont - Isère qui interdisent le bivouac sous tente (Chartreuse orientale, Saint-Pierre-d'Entremont, Savoie – 05/06/15)

Col de Bellefont et Lance Sud de Malissard, oct. 2016

Le sentier oublié du plateau de la Dent de Crolles, face au Col de Bellefond entre la Lance Sud de Malissard et le Dôme de Bellefont. Le plateau de la Dent de Crolles est concerné par l'arrêté pris par la marie de Saint-Pierre-de-Chartreuse qui interdit le bivouac sous tente (Chartreuse orientale, Saint-Pancrasse, Isère – 10/10/16)

Il ne s’agit pas là de contraindre ni d’empêcher d’exercer des activités mais, de faire en sorte que lors de cette période de forte fréquentation l’impact sur l’environnement soit le moins fort possible et les conflits entre les différents usages moins pressants.

Le bivouac est un acte parmi tant d’autres. Il est bien évident que toutes les activités perturbent les milieux naturels… Le rôle de la Réserve est d’alerter, d'informer sur les impacts potentiels que ces pratiques peuvent avoir. Cela peut sembler anodin, mais la pratique du bivouac n’est pas anodine et a un impact sur les milieux si elle est pratiquée, comme toutes, de manière démesurée.

D'après l'article Ne pas accueillir plus mais accueillir mieux, publié sur le site Internet du Parc naturel régional de Chartreuse.

Article 1, extrait des arrêtés municipaux des maries de Saint-Pierre-d'Entremont et de Saint-Pierre-de-Chartreuse :

Afin d'assurer la sécurité publique, la tranquillité publique, la préservation des milieux naturels classés dans la Réserve naturelle nationale des Hauts de Chartreuse, ainsi, que la gestion pastorale, seul le bivouac SANS TENTE est autorisé sur la partie de la commune de [ voir les arrêtés municipaux, liens dans la légende des images ] dans la Réserve naturelle des Hauts de Chartreuse, mentionnée sur la cartographie annexée.

Le bivouac SANS TENTE est autorisé du 1er aout au 31 août 2021, du coucher du soleil jusqu'au lever du soleil le lendemain matin.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2021 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons