La Pointe du Sifflet, point 2134 depuis le parking du Muret – Laval

La randonnée prévoyait de traverser la Pointe du Sifflet, prélude à celle du Scialet en montant depuis le Parking du Muret, par le Habert d'Aiguebelle et le Pas de la Coche. Ce jeudi matin, la météo un peu fraiche est parfaite, le temps clair offre une visibilité exceptionnelle, mais la forme n'y est pas et il faudra se satisfaire du point 2134 sur l'itinéraire de la Pointe du Sifflet.

Chamechaude et la Dent de Crolle, oct. 2021

Au travers du vallon suspendu du Pas de la Coche : la Chartreuse, Chamechaude et la Dent de Crolle en particulier (Belledonne Sud, Allemond, Isère – 14/10/21)

Pour ne pas se satisfaire d'un point coté 2134 anonyme, sachant qu'il domine l'alpage du Clot du Ban, pourquoi ne pas le nommer : la Tête du Clot du Ban[1]. Pour donner un sens à la randonnée : nommer son objectif !

Le Lac de la Coche, oct. 2021

La vallée de l'Eau d'Olle dominée par le Pic Bunard et le Pic des Eustaches (Belledonne Sud, Allemond, Isère – 14/10/21)

De Brignoud dans la vallée de l'Isère, la D528 monte par Laval puis Prabert en direction du Pré de l'Arc. Le Parking du Muret succède à celui du Pont de la Betta, dans le lacet qui marque la fin de la route revêtue [ 31T 735420 5012262 – N 45.22447° E 5.99873° ]. En mauvais état, la route se poursuit par la colonie de vacance du Pré de l'Arc, pour atteindre le stationnement avant la barrière de la route dite de Paganon[2]. Au départ du chemin, une source et son bachas sont à signaler.

Au-dessus du Pas de la Coche, oct. 2021

Le pied de l'arête du Pic du Pin devant la Dent du Pra et le Pic de la Belle Étoile (Belledonne Sud, Allemond, Isère – 14/10/21)

Le chemin pastoral du Habert de Muret part vers l'Est, pour retrouver une piste au niveau de la source captée du point 1392. Il apparait possible de stationner. Avant la barrière canadienne[3], quelques places sont disponibles au bord de la piste qui monte 150 mètres après le lacet du Parking du Muret [ 32T 264629 5012132 ].

Le Grand Pic de Belledonne, oct. 2021

Le charmant petit vallon du GR®738 vers 2090 mètres s'ouvre sur le Grand Pic de Belledonne. L'itinéraire de la Pointe du Sifflet monte à droite par de vagues traces (Belledonne Sud, Allemond, Isère – 14/10/21)

La piste monte par le lacet du petit Habert de Muret qu'un sentier herbeux coupe, pour se poursuivre en lisière de la forêt par une double épingle – celle au fond de la combe, sera pour le retour. Et le cheminement se poursuit lentement – je me traîne – par la route pierreuse jusqu'au carrefour du Pas de la Coche, nommé Aiguebelle sur le poteau du PDIPR. Le Habert d'Aiguebelle, la direction des Lacs du Vénétier et de la Cime de la Jasse partent à gauche.

Le Grand Pic de Belledonne, oct. 2021

Le Grand Pic avec la Grande Lance d'Allemont sur la gauche et le Rocher de l'Homme sur la droite (Belledonne Sud, Allemond, Isère – 14/10/21)

Depuis le Muret, la montée ne présente guère d'intérêt, exceptés les vestiges des soubassements de pierre des anciens pylônes de la ligne haute tension. Alors la question du choix du départ se pose : 3,3 kilomètres jusqu'à Aiguebelle depuis le Pré de l'Arc ou, 2,1 kilomètres et 215 mètres de D+ depuis le Parking du Muret ? Je crois tenir une réponse…

Le Pic du Pin, la Dent du Pra et le Pic de la Belle Étoile, oct. 2021

Le point 2134 voisin de l'itinéraire de la Pointe du Sifflet : belle vue NE sur les crêtes qui s'étendent du Jas des Lièvres au Pic de la Belle Étoile en passant par la Cime de la Jasse (plus à gauche) (Belledonne Sud, Allemond, Isère – 14/10/21)

Le sentier du Pas de la Coche est très pierreux, mais toujours bien tracé, la pente est plutôt régulière. C'est quand même un soulagement de déboucher dans le petit vallon suspendu qui conduit à la dépression du pas[4].

Les Pointes du Scialet et de la Scia, oct. 2021

le Col de la Scia ou de Crop entre la Pointe du Scialet et la Pointe de la Scia. La Pointe Centrale du Ferrouillet sur la gauche de l'image. Remarquer la sente, retour de la Pointe du Sifflet (Belledonne Sud, Allemond, Isère – 14/10/21)

Refusant d'arrêter la randonnée au pas, je poursuis par la crête Sud-Ouest, le sentier récemment balisé GR®738 de la Haute Traversée de Belledonne. Quelques passages escarpés sans difficultés, présentent ce matin des plaques verglacées… De quoi donner un caractère plus alpin au cheminement. Vers 2090 mètres, un beau replat encaissé, comme un talweg au fond herbeux et plat, laisse entrevoir dans son ouverture, le Grand Pic de Belledonne – une vision de rêve.

Le Pic du Pin et la Dent du Pra, oct. 2021

Cairn sur l'itinéraire retour de la Pointe du Sifflet devant le Pic du Pin et la Dent du Pra. Les escarpements du point 2134 sur la droite (Belledonne Sud, Allemond, Isère – 14/10/21)

De vagues traces montent à droite [ 32T 266448 5011098 ], c'est par là. Un peu plus haut, un petit cairn le confirme avant de monter le long de belles dalles à main gauche. Un muret semble vouloir fermer le collet qui donne accès à un beau cheminement évident entre la pente et la buette 1234. Une courte montée à la cime du point coté mettra un terme à la randonnée : la Pointe du Sifflet n'est pourtant distante que de 650 mètres pour 130 de D+… Après un long temps de pose, abandonné à de nombreuses questions, mais aussi à la contemplation, le retour commence. Toutefois, une reconnaissance est poussée jusqu'au bout du replat, là où une petite sente part en écharpe dans le versant. Elle semble se perdre en direction du Col de la Scia pour peut-être prendre la direction du Col du Sifflet. Le point final est à noter pour un retour de la traversée des deux pointes [ 32T 266266 5010934 ].

Le retour par le même itinéraire dans la lumière changeante de l'après-midi qui commence, éclaire la montagne d'un jour différent creusant le relief d'autres ombres, d'autres trompe-l'œil.

Carte, documentation et topos

Données topographiques et relevés GPS
Donnéesrelevées pour le massif

Avertissement !

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Notes

[1] Par ailleurs, les photos aériennes du Géoportail montrent en contrebas : une dizaine de ruines au lieu-dit la Suif, huit autres autour des chalets de la Pessée. Quel témoignage des activités pastorales d'antan !

[2] Ministre des Travaux Publics dans les années 1930, Joseph Paganon est né à Laval. Le futur Ministre de l'Intérieur décida de faire construire une route empruntant le Pas de la Coche – la seule entaille importante qui traverse Belledonne d'Est en Ouest – pour désenclaver l'Oisan en ralliant le Grésivaudan à la vallée de l'Eau d'Olle. Aujourd'hui, nous pouvons nous réjouir que ce projet n'ait pas abouti et que la route n'ait jamais été terminée. Elle se termine par une plate forme [ 32T 265375 5012248 ]

[3] La barrière canadienne est constituée de solides barres arrondies alignées au-dessus d'une fosse. La plupart des animaux sont effrayés par cette structure difficile à franchir, qu'ils ne connaissent pas et par le vide de la fosse.

[4] En grande randonnée dans les années 90, j'ai traversé le Pas de la Coche avec mes chevaux. Montant depuis le Rivier d'Allemond, je rejoignais le Gros Caillou pour descendre vers Bernin et monter en Chartreuse par le Col de la Faîta. Le plaisir des deux juments qui pataugent jusqu'au ventre dans l'eau fraiche du Lac de la Coche après la chaleur de l'ascension, est toujours dans mes souvenirs.

Annexes

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2021 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons