Le Belvédère d'Arpison 1473 m, depuis les Riondettes – Saint-Chistophe-sur-Guiers

Les environs se prêtent au parcours de randonnées courtes et intéressantes, alors : retour à la Ruchère pour visiter cette fois le Belvédère d'Arpison en partant des Riondettes. L'aller suit le sentier classique du Col d'Arpison presque sans surprise pour atteindre la prairie du Habert d'Arpison. Le belvédère au point de vue ouvert sur la Chartreuse de Curière, n'est plus qu'à une dizaine de minutes. Le retour commence par la recherche d'un chemin absent d'IGN aujourd'hui, l'occasion de passer par le profond gouffre impressionnant situé à la lisière Sud de la clairière. La descente emprunte une ancienne piste herbeuse peu fréquentée qui ramène au point de départ.

La Prairie d'Arpison (vue vers le Nord), juil. 2022

La grande gentiane abonde dans la Prairie d'Arpison autour de la clôture du parc à moutons. À droite, la dépression du Col d'Arpison sur la crête devant la butte 1520 (Chartreuse centrale, Saint-Christophe-sur-Guiers, Isère – 16/07/22)

En cette période caniculaire, les matins sont curieusement encore frais dans le Nord Isère et en altitude, même modeste. Cela encourage une sortie, même un samedi de forte fréquentation, avant les températures exceptionnellement chaudes annoncées pour la semaine du 18. Passant par la Ruchère et son Centre nordique, la route forestière se poursuit pour atteindre le parking des Riondettes au départ des chemins [ 31T 717882 5030352 – N 45.39276° E 5.78356° ].

Point de vue du Belvédère d'Arpison, juil. 2022

La Chartreuse de Curière dominée par les Rochers de la Petite Vache et des Agneaux. La Grande Sure derrière la Petite Vache. Au premier plan : le Rocher du Solitaire devant le Col de la Charmette au loin (Chartreuse centrale, Saint-Laurent-du-Pont, Isère – 16/07/22)

Le départ : Col de la Sarriette à droite, Col d'Arpison en face est indiqué par un panneau du PDIPR au Sud des Riondettes. Alors, direction Sud par le chemin pierreux à la pente raisonnable. La marche tranquille dans un courant d'air appréciable se poursuit jusqu'à un secteur de clairières au point 1377. C'est aujourd'hui, le chemin qui part sur la gauche qui est balisé. Il débouche bientôt en lisière du bois face au paysage ouvert de la prairie du Habert d'Arpison. Le cœur de l'alpage autour des ruines du Habert est clôt par un filet à moutons qui évite au troupeau de se disperser dans la montagne. Curieusement pas de chiens de protection, pas de berger – le troupeau est seul. Deux brebis profitent de leur liberté à l'extérieur de l'espace clôt.

chartreuse-arpison-gouffre.jpg, juil. 2022

À moins d'une trentaine de mètres du chemin du belvédère, le gouffre en lisière de la forêt pourrait-être dangereux l'hiver sous la neige [ 31T 717257 5028423 ] (Chartreuse centrale, Saint-Christophe-sur-Guiers, Isère – 16/07/22)

Traversant par la crête, un petit sentier retrouve la piste du Belvédère d'Arpison et la clôture qui est un bon fil d'Ariane pour poursuivre vers le Sud. Le bord des falaises des Rochers d'Arpison offre un profond point de vue sur la Chartreuse de Curière dominée par les Rochers de la Petite Vache et des Agneaux, les Charmilles, la Grande Sure. On aperçoit le lointain Vercors dans l'ouverture du Col de la Charmette…

Un peu de repos face au paysage assis sur une branche morte jetée en travers de rochers est appréciable – j'en profite. Puis, le sac à dos enfilé, les bâtons en main, le chemin du retour est pris – enfin presque. Le relevé d'un chemin forestier de la 1/25000e IGN édition 1998 a été chargé dans le GPS. L'écran du récepteur guide mes pas sur la trace de l'ancien passage, mais aucun relief du terrain ne témoigne de son existence. Après 150 mètres environ, le demi-tour est décidé visant le gouffre mentionné sur les cartes. De vieux barbelés rouillés et détendus, indiquent la proximité du trou profond – l'approche finale demande de l'attention, le bord terreux pourrait-être instable.

Chemin de la variante du retour aux Riondettes, juil. 2022

Alternative agréable à l'itinéraire balisé, le beau chemin herbeux fait la liaison entre la prairie d'Arpison et les Riondettes (Chartreuse centrale, Saint-Christophe-sur-Guiers, Isère – 16/07/22)

Revenant dans mes pas, le débouché de la forêt est retrouvé cette fois en suivant la clôture. Descendant une trentaine de mètres, le chemin herbeux choisi pour le retour, part sur la droite. Bien marqué dans l'herbe haute, la vielle piste se suit sans difficultés[1]. Le cheminement agréable retrouve la montée du Pré de la Morte, au-dessus des Riondettes. Le parking est plein de voitures, une accompagnatrice détaille à son groupe la flore qu'ils rencontreront sur le chemin du Col de la Ruchère… Je ne m'attarde pas.

Carte, documentation et topos

Données topographiques et relevés GPS
Donnéesrelevées pour le massif

Avertissement !

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Attention: le belvédère est au bord de l'à-pic des falaises des Rochers d'Arpison.

Note

[1] Attention aux tiques dans l'herbe haute du passage. des poux de bois en particulier.

Annexes

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2022 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons