Altimètre baromètre, son utilisation

Cet instrument de mesure de l'altitude est un complément très utile au repérage de sa position sur une carte en fonction des courbes de niveau et des points cotés dans de mauvaises conditions météorologiques.

Pour mesurer la différence de poids de la colonne d'air qui correspond à une variation de hauteur d'environ 10 m, l'altimètre barométrique sera équipé d'un mécanisme de grande précision. La densité de l'air est en étroite relation avec la température qui joue donc un rôle important, en conséquence une correction devrait être apportée dans les cas où la température réelle s'écarte trop des valeurs moyennes. La hauteur donnée par l'altimètre devra être corrigée de 4% pour un écart de la température de 1 degré Celsius. La pression atmosphérique varie en permanence, il est nécessaire de régler l'altimètre sur une altitude connue avant de pouvoir l'utiliser et d'ajuster son réglage au passage de chaque point dont l'altitude est connue tout au long de sa randonnée.

Altimètre - baromètre Thommen

Altimètre Thommen™ acheté dans les années 1970. Compagnon fidèle de toutes mes aventures, je l'utilise toujours et il fonctionne toujours parfaitement.

Il est admis que pour garder une précision suffisante des mesures, les ajustements ne devront pas être éloignés de plus de 500 mètres de dénivelé et/ou plus de 10 kilomètres de distance et/ou encore de plus de 2 heures.

Au départ de la randonnée, l'altimètre sera calé sur l'altitude précise du point où l'on se trouve. Pour cela, on utilisera par exemple la courbe de niveau de la carte IGN passant par l'endroit précis où l'on se trouve. Mais le tracé des courbes pouvant manquer de précision, il est préférable de choisir comme point de référence l'un des nombreux points pour lequel l'altitude est mentionnée. L'altimètre sera laissé à une température stable et plusieurs lectures confirmeront que le calage est correct pour servir de référence aux mesures qui suivront. Lors de notre progression, on supposera que la pression atmosphérique reste constante mais il faudra se méfier des changements brusques du temps ou des conditions de grand vent, le changement de pression peut faire évoluer l'altitude lue de plusieurs dizaines de mètres en quelques heures.

Sur un altimètre du type Thommen™, le jeu de son fonctionnement mécanique induit aussi une erreur de reproductibilité de la mesure. Il est possible de réduire cette erreur de 30m à moins de 5m en tapotant légèrement la face avant de l'altimètre avec l'ongle tout simplement.

Comme nous l'avons vu, si l'altitude du point de référence est très différente de l'altitude mesurée, la lecture devrait être compensée en fonction de la température extérieure. La conversion de la pression atmosphérique en mesure de l'altitude est fondée sur une atmosphère standard – température de 15°C au niveau de la mer qui décroit de 6,5°C par 1000 mètres de dénivelé. L'air plus froid qu'à la température normale est plus dense, en conséquence le dénivelé mesuré dans des conditions hivernales sera plus grand que le dénivelé parcouru. La correction à apporter devrait être de 4 mètres par tranche de 1000 mètres de dénivelé et par degré en plus ou en moins de la température normale.

Altimètre Thommen utilisé comme baromètre

L'altimètre Thommen™ permet aussi la prévision du temps.

Pour faire une prévision du temps, on fait coïncider le trait rouge tracé sur le verre de protection de l'altimètre avec son aiguille de mesure en tournant l’anneau dentelé de réglage. Alors, le sens et la vitesse de rotation de l’aiguille qui résultent des variations de la pression atmosphérique permettent de tirer des conclusions appréciables sur l'évolution de la météorologie.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons