Le Lac d'Aiguebelette, les Balmes de Nances et le balcon du lac

Cette fois, c'est davantage une reconnaissance à travers les contreforts de la montagne de l'Épine qui dominent le Lac d'Aiguebelette qu'une véritable randonnée. Si je connais le lieu depuis longtemps pour l'avoir traversé à cheval par le Col du Crucifix, j'ai oublié le détail de cette randonnée équestre et aujourd'hui plus qu'une traversée c'est l'escalade des rudes pentes qui dominent le lac au dessus du tunnel autoroutier de l'Épine qui me motivent – pas l'autoroute en lui même, qui bien évidemment très bruyant ne se laissera pas oublier pendant toute la balade. Quand je suis revenu dans ce paysage, je me suis étonné de trouver l'endroit balisé et sécurisé, la pluie qui tombait fine comme un crachin breton rendait glissant le sol de pierres moussues recouvert des feuilles mortes de l'automne dernier. Mais pour cette nouvelle reconnaissance la météo anticyclonique était parfaite.

Documentation et topos
Données topographiques
Avertissement

À l'entrée du chemin des Balmes et de la grotte de la Conche, un panneau de l'Office du Tourisme de l'Avant Pays Savoyard – balisage jaune du PDIPR – précise que le sentier du Balcon du Lac est un itinéraire de montagne qui comporte des passages escarpés et qu'en conséquence, il est déconseillé aux jeunes enfants et aux personnes sujettes au vertige. Quelques passages exposés peuvent être rendus glissant par la pluie mais sont cependant bien sécurisés par des câbles posés récemment.

Grotte du Loup – Nances près de Novalaise, Avant Pays Savoyard

Tout près de la Grotte du Loup que l'on aperçoit à l'arrière plan de la photo, le chemin par ailleurs sans issue bénéficie d'un mur de soutènement dont l'importance ne semble pas en rapport avec la fréquentation touristique du lieu. Pour quelle raison ?
La Grotte du Loup aurait été occupée par des lépreux. Mais à quelle époque ? (Nances, Avant Pays Savoyard - 13/03/2007).

La voiture pourra être garée à proximité des sources du Guâ [UTM 31 0718544 5051494]. De là, le sentier d'abord en lisière du bois nous conduit au Nord-Est à travers des pentes douces et boisées parmi d'énormes blocs descendus de la falaise on ne sait depuis combien de temps. Comme autant de forteresses impressionnantes, ils semblent protéger le passage de l'on ne sait quelle invasion. Arrivé à proximité du cimetière de Nances, pour poursuivre l'ascension il faut prendre la direction du Sud par le sentier agréable et bien tracé.

Chemin d'accès au balcon du Lac d'Aiguebelette

L'ascension commence par un sentier bien tracé, agréable et facile. Devenu escarpé, il devra traverser et escalader les barres rocheuses qui ferment l'horizon pour accéder au Reposoir et aux Crêtes de Nances – le Balcon du Lac (Nances, Avant Pays Savoyard - 13/03/2007).

À 400m environ de la dernière bifurcation et avant de traverser un raide et étroit couloir rocheux déversoir de la résurgence de la Grotte de la Conche 560m, un nouveau poteau désigne à gauche l'accès à la faille. C'est une sente terreuse très raide et glissante qui, à travers l'humidité des buis conduit à la cavité sans grand intérêt.

Dans le mauvais pas sous les Balmes – Nances, Novalaise, Avant Pays Savoyard

Après les ressauts rocheux et quelques mauvais pas équipés de câbles les primevères balisent le passage (Nances, Avant Pays Savoyard - 13/03/2007).

L'ascension se poursuit par un enchaînement de passages à travers des pentes plus ou moins raides sans risque de se perdre. Le passage exposé au dessus d'un couloir très raide et un peu plus haut, celui d'un ressaut rocheux à escalader sont équipés de câbles. Certains passages raides et terreux nécessitent d'utiliser les mains pour s'accrocher au tronc d'un arbre bienvenu ou à une prise inventée sur un rocher solide.

Encore quelques mètres un peu raides permettent d'accéder à la bifurcation marquée de deux panneaux : altitude 650m, à gauche le Reposoir : 25 minutes, celui d'un possible retour sur nos pas vers Nances et à droite le chemin de descente par la Drayère qui n'est pas indiqué mais dont la trace est bien visible. Ce matin, pressé par un rendez-vous, je n'ai pas le temps d'aller plus loin et il faut redescendre sans la récompense d'un point de vue dégagé en prime de mes efforts.

Le Lac d'Aiguebelette vu de la descente par le sentier de la Drayère

Le Lac d'Aiguebelette dans la descente par la Drayère. Randonner en hiver à travers les basses régions des Préalpes garantit de superbes points de vue autrement cachés par la verdure des arbres feuillus (Nances, Avant Pays Savoyard - 13/03/2007).

La descente se déroule à travers des pentes assez raides très pierreuses. Le passage en traversée d'un couloir est équipé d'un câble plus ancien que ceux de la montée. Le balisage Technicolor est quand même d'un certain secours pour ne pas s'égarer en suivant une mauvaise trace parmi les nombreuses qui sillonnent ces rudes pentes – traces animales ou empruntes de chasseurs ? Cela m'est arrivé avec comme punition une sévère remontée dans la pierraille instable…

Un passage intéressant est à signaler. Probablement à l'origine du lieu-dit : la Drayère [UTM 31 0719058 5050662], un couloir raide et étroit permet de descendre une barre rocheuse d'une bonne dizaine de mètres. Le chemin s'y est installé avec intelligence, permettant par quelques lacets maîtrisés d'utiliser un système de vires qui rend facile cet endroit escarpé.

Le Lac d'Aiguebellette souvent visible à travers les arbres dénudés sans feuilles encore malgré le printemps précoce se rapproche ou plutôt sa surface d'un bleu profond magnifique semble monter jusqu'à mes yeux. Descente soutenue par une croupe avant un dernier lacet, le goudron du tour du Lac est sous mes pas. La voiture n'est plus qu'à quelques centaines de mètres si j'en crois le GPS qui réceptionne à nouveau le signal des satellites restés muets pendant presque toute la balade. Il reste à emprunter le passage sous l'autoroute…

Documentation et topos

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige.

Respectez les consignes de sécurité détaillées sur les panneaux aux départ des sentiers.

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter des sentiers aménagés.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons