Les haberts du Désert de Chartreuse

Cette randonnée se déroule dans la zone de silence du couvent, le désert de la Grande Chartreuse. C'est là que Saint Bruno, fondateur de l'ordre des Chartreux est venu chercher plus de solitude et créer son ordre religieux. Les nombreux haberts fournissaient aux Chartreux tout ce qui était nécessaire aux besoins de leur vie en autarcie. Le circuit qui se déroule essentiellement en forêt, permet d'apprécier un peu plus la traversée de la vaste prairie d'Arpison avec un petit aller et retour au belvédère et la découverte du très beau site du habert de Billon dominé par les escarpements des falaises Est du Grand Som.

Documentation et topos
Données topographiques
Avertissement

La voiture est garée au Pont des Allemands 813m, situé sur la petite route qui donne accès au musée de la Correrie [ UTM 31 0718388 5026228 ]. Suivre l'itinéraire décrit par Pascal Sombardier dans Chartreuse inédite, itinéraires insolite ne présente pas de grandes difficultés. Il suffira d'être attentif en arrivant à proximité des changements de direction.

Habert de Chartroussette

En excellent état, le habert de Chartroussette est aujourd'hui géré par les accompagnateurs de Chartreuse. Il leur sert de base et de refuge (Chartreuse centrale, Saint Pierre de Chartreuse, Isère – 01/09/07)

De là, on monte en forêt une piste d'abord orientée au Sud-Ouest. En revenant progressivement au Nord, elle suit bientôt le fond d'une combe. Nous ne manquerons pas de remarquer une ancienne charbonnière abandonnée là par des bûcherons, émigrés italiens qui fuyaient le conflit des Dolomites. C'est juste après qu'il ne faudra pas manquer à gauche un sentier dans les hautes herbes. Il permet de rejoindre par des traces évidentes le bord d'une pâture clôturée. Le chemin qui suit le bord de cette clairière permet d'atteindre rapidement le habert de Chartroussette.

À droite de la très belle fontaine, on retrouve la piste qui poursuit au Nord Est pour rejoindre une route goudronnée que l'on emprunte à gauche. Poursuivant à l'est, passant une clôture électrique à proximité d'une source, on la quitte pour remonter une piste qui bientôt part au Sud-Est pour revenir vers le Nord poursuivre son ascension en direction des ruines du habert de Corde.

Sous les Rochers de Montheur

Traversée des pentes dominées par les Rochers de Montheur en direction de la Prairie d'Arpison (Chartreuse centrale, Saint Pierre de Chartreuse, Isère – 01/09/07)

Dans les hautes herbes du chemin chargées de rosée, l'humidité est très pénétrante. Alors, filant au plus court vers Arpison, j'évite malheureusement la prairie de Corde qui aurait fini de nous tremper. Dommage pour ce très beau site et je me promets de revenir visiter la ruine du habert de Corde, de trouver le départ de l'ancien passage de la cheminée éponyme et de découvrir le panorama du Rocher du Solitaire – lors de la prochaine sécheresse.

Arrivé au bord d'une combe, laissant à gauche la piste qui se poursuit vers le Rocher du Solitaire, nous partons au Nord sur une sente peu visible qui s'apprête à traverser les pentes dominées par les Rochers de Montheur. Étroite, par endroits emportée par des coulées descendues de couloirs sinistres effondrée à d'autres, la progression parfois exposée reste cependant facile et sans dangers. Enfin, la sente mieux marquée finit par s'élever par de beaux lacets pour déboucher dans la prairie d'Arpison. Mais avant cela, il aura fallu franchir le mikado géant d'arbres morts enchevêtrés qui occupent le passage. Un petit cairn marque une trace à droite qui grimpe pour rejoindre le bon chemin en évitant le plus important de l'obstacle. Une fois de plus, je rumine sur ces sentiers aux tracés pourtant logiques et utiles qui disparaissent – celui là aussi est encore balisé de ces flèches colorées qui témoignent d'une autre époque de la randonnée en Chartreuse.

Chartreuse de Curière

Sous la Crête des Charmilles, les Rochers de la Petite Vache et des Agneaux, la Chartreuse de Curière vue ici depuis le belvédère d'Arpison (Chartreuse centrale, Saint Pierre de Chartreuse, Isère – 01/09/07)

Après un court aller et retour au belvédère, nous traversons la prairie d'Arpison pour rejoindre les ruines de l'ancien habert qu'il faut prendre le temps de visiter en profitant enfin du soleil pour sécher un peu. Les pierres qui constituent les piliers d'angle et le chambranle des ouvertures des ruines sont d'une dimension impressionnante. Ont-elles été taillées sur place ? Comment ont-elles été soulevées pour leur mise en place ? La vieille fontaine aujourd'hui à sec, est aussi admirable avec sa gargouille.

Habert d'Arpison

Les ruines du Habert d'Arpison (Chartreuse centrale, Saint Pierre de Chartreuse, Isère – 01/09/07)

Fontaine du habert d'Arpison

La gargouille de la fontaine du habert d'Arpison. 1782, la date est gravée sur la face du vaste bassin de la fontaine (Chartreuse centrale, Saint Pierre de Chartreuse, Isère – 01/09/07)

En même temps nous avons quitté la partie sauvage du circuit pour suivre maintenant les poteaux indicateurs et les marques jaunes du balisage PDIPR. En poursuivant à travers la prairie avant de revenir au Sud pour trouver un bon chemin qui va traverser le Col d'Arpison.

Prairie d'Arpison

Le brouillard tombe sur la prairie d'Arpison (Chartreuse centrale, Saint Pierre de Chartreuse, Isère – 01/09/07)

Et c'est maintenant par un enchaînement de pistes et de sentiers à travers forêts et prairies – le Cerna – que l'on débouche subitement dans la prairie du habert de Billon. C'est une grande émotion qui d'abord saisit l'esprit endormi par la descente que l'on pourrait presque qualifier de monotone. Une grande émotion que provoque la découverte de ce paysage magnifique. Tout y est harmonieusement disposé : pâturages gazonné, méli-mélo du vert des forêts, parois rocheuses escarpées du Grand Som qui domine le paysage fermé au Nord par le Col de la Ruchère, le Pas du loup et le Petit Som. Tout cela autour des belles maisons de l'ancien habert qui abrite encore une activité pastorale.

Le habert de Billon

Le très beau site du habert de Billon dominé par les escarpements des falaises Est du Grand Som (Chartreuse centrale, Saint Pierre de Chartreuse, Isère – 01/09/07)

Arrivé au Réservoir par le Chemin du Pavé, nous empruntons la bonne piste qui descend de la Chapelle Saint Bruno jusqu'au couvent. Une sensation de calme nous envahit. Alors plus sereins, nous rejoignons le parking du départ par la route goudronnée.

Couvent de la Grande Charteuse

L'entrée principale du couvent de la Grande Chartreuse, formidable ensemble de bâtiments à l'architecture tourmentée classé monument historique (Chartreuse centrale, Saint Pierre de Chartreuse, Isère – 01/09/07)

Documentation et topos

Chartreuse inédite, itinéraires insolite par Pascal Sombardier pour le circuit des haberts du Désert de Chartreuse.

Avertissement !

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Il apparaît souhaitable de réaliser cette course par temps sec.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons