Le Petit Som 1772 m, descente par le Pas du Loup

Situé au cœur de la Chartreuse, le Petit Som est connu pour les jolis points de vue qu'il offre au randonneur amateur d'alpages fleuris et de falaises calcaires. Mais cette fois, le regard du randonneur marchant dans un brouillard épais depuis le Col de la Ruchère ne pourra se perdre dans un paysage infini pour ne se limiter qu'au proche univers de ses pieds qui foulent avec attention pour ne pas glisser, le sol détrempé par les pluies du mois de mai. Pour éviter les passages boueux de l'habituelle descente par le Vallon de Léchaud et la vallée du Bruyant, revenir au Col de la Ruchère par le Pas du Loup offre une alternative intéressante complétée par un détour passant le Tracol et l'Aliénard. Cette variante évite une descente par le même itinéraire forestier jusqu'à la plateforme forestière de départ.

Documentation et topos
Données topographiques
Avertissement

Déjà parcouru en juin 2007, l'itinéraire de l'ascension depuis la plateforme sur la piste forestière qui passe par l'oratoire Teste de Lavigne a été décrit dans le billet Petit Som 1772m, depuis La Ruchère. La montée jusqu'à la sortie du couloir Ouest finalement sans difficultés nécessite seulement attention et prudence pour ne pas déraper sur le terrain boueux ou ne pas glisser sur les prises humides du couloir. Quelques névés occupent encore les endroits les plus à l'abri sans gêner la progression, mais la sortie très enneigée demande de redoubler de prudence pour ne pas glisser dans la pente raide.

Au sommet du Petit Som

Près de la Croix du sommet du Petit Som, nous attendons longtemps que le brouillard se dissipe, mais en vain. (Chartreuse centrale, Saint Christophe sur Guiers, Isère - 22/05/08).

Le terrain détrempé et glissant conduit à éviter les passages boueux de la descente par le Vallon de Léchaud et la traversée de la Vallée du Bruyant. Cette fois cela devrait être vraiment désagréable de s'y engager. Alors, avec Patrick nous descendons le versant Sud du Col de Léchaud pour rattraper le sentier du Pas du Loup qui ramènera au Col de la Ruchère. Le brouillard toujours épais complique le choix de la bonne trace de descente, elles sont nombreuses dans ces pentes soutenues. Même le balisage jaune et rouge du Tour de la Chartreuse semble s'y perdre… Vers 1560m enfin, nous remontons le sentier qui traverse un pierrier – plaisir d'un terrain sec – pour aller franchir l'arête Sud du Petit Som au Pas du Loup.

Sous le Pas du Loup

Derniers mètres sous le Pas du Loup qui permet de franchir l'arête Sud du Petit Som (Chartreuse centrale, Saint Christophe sur Guiers, Isère - 22/05/08).

Le Pas du Loup

Ressaut rocheux de l'arête Sud du Petit Som sous le Pas du Loup (Chartreuse centrale, Saint Christophe sur Guiers, Isère - 22/05/08).

Sans le brouillard, le passage de l'arête devrait offrir un beau point de vue. Sans documentation sur ce passage, il était difficile d'imaginer la descente qui emprunte une longue fissure le long de la falaise, certains passages sont exposés, d'autres bien protégés par le bord de la fissure qui présente une lame rocheuse sécurisante. Mais toujours glissant, le terrain demande une attention particulière pour éviter une glissade qui aurait toutes les chances de se transformer en chute dans les raides pentes que le passage domine.

Fissure dans la descente du Pas du loup

La descente du Pas du Loup emprunte une longue fissure le long de la falaise (Chartreuse centrale, Saint Christophe sur Guiers, Isère - 22/05/08).

Fissure dans la descente du Pas du loup

Certains passages du Pas du Loup sont exposés, d'autres sont bien protégés par le bord de la fissure (Chartreuse centrale, Saint Christophe sur Guiers, Isère - 22/05/08).

Retrouvant la bifurcation de l'itinéraire de montée, nous sommes bientôt au Col de la Ruchère pour attaquer la descente de la piste que nous quittons à la hauteur du Pré Gervet pour une courte montée vers le Tracol. J'improvise cette variante pour éviter un retour dans nos pas. Passé le collet à 1445m d'altitude, la piste du Tour de Chartreuse parcourt une belle forêt typique de la Chartreuse, on s'y sent bien malgré la boue collante du chemin – toujours elle. L'idée est de quitter le GR de pays vers 1300m d'altitude [ 31T 0718703 5031217 ] pour prendre un sentier qui tourne à droite pour descendre dans le versant Est de la crête du point coté 1476m vers la piste forestière de l'oratoire où est stationnée la voiture. La bifurcation est évidente marquée par un panneau du PDIPR.

Traversant d'abord des pentes impressionnantes par leur raideur, le sentier bien tracé descend tranquillement, prend le temps par quelques lacets bien dessinés de perdre de l'altitude. Surprenant ! Un passage ancestral probablement qui devait être parcouru avec de lourdes charges, avec peut-être même des animaux de bât. Dommage ! Dans les pentes qui s'adoucissent, l'avant dernier lacet est encombré de deux arbres immenses tombés, couchés en travers. Sans chercher à les franchir une vague trace coupe droit dans la pente et rattrape le sentier en contrebas. Continuant de descendre vers le Sud, il rattrape la piste forestière vers 1200m d'altitude [ 31T 0718930 5030784 ] à moins d'une centaine de mètre de la plateforme de départ.

Sans brouillard, cette randonnée aurait offert de beaux points de vue sur le Massif de Chartreuse, il a fallu se satisfaire de l'ambiance – seulement.

Documentation et topos

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige.

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter des sentiers.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons