La Cochette par l'arête Ouest

Itinéraire peu fréquenté comme on le comprendra, l'ascension de la Cochette par le versant et l'arête Ouest offre un parcours très sauvage avec un retour par une descente particulière raide et exposée à travers des pentes au toponyme évocateur Sur le gril – cela ne s'invente pas. Le parcours ombragé est moins monotone que le traditionnel versant Est, mais il est à réserver aux randonneurs expérimentés. Par endroit, la sente de montée n’est plus qu’une vague trace. Après un raide couloir pierreux, la trop courte ascension de l’arête est agréable et belle. Pas facile à trouver, la descente entre 1330 et 1030 m, se dégradant avec les années et étant en partie très exposée, exige impérativement un pied sûr, très prudent et un terrain sec.

Documentation et topos
Données topographiques
Avertissement

La voiture pourra être stationnée sur la D45 à 3,4 kilomètres en venant de St Jean de Couz ou à environ 1,7 kilomètres avant le col des Égaux, à gauche dans le léger renfoncement de l'arrivée d'un ruisselet (867 m) ou en face à droite [ 31T 0720683 5037582 ].

Le départ du sentier un peu camouflé se trouve au-dessus à gauche sur sa rive droite. Il monte rejoindre en lacets un chemin forestier. 80 mètres sur la gauche retrouver la sente qui continue au-dessus, plus étroite, mais bien marquée.

Une vague trace visible du bord de la route permet de rejoindre le sentier, pour l'atteindre : descendre pour remonter le lit du ruisseau sur quelques mètres. Bien tracé, en pente douce et régulière, la piste forestière qui monte du Col des Égaux est atteinte rapidement. La suivant vers le Nord, un caïrn marque la suite de la montée.

Trace sous la Cochette

Vers 1350m, la sente est devenue une vague trace. Le balisage rouge permet de ne pas perdre le fil… (Chartreuse Nord, Saint Jean de Couz, Savoie - 30/06/08)

Elle déroule ses longs lacets tranquilles jusqu'à une barre rocheuse (indication: la Cochette et fléchage rouge). La longeant un peu, elle la franchit (ancien câble) pour continuer au-dessus en lacets.

Le câble en mauvais état n'inspire pas confiance pour s'y tirer. Sans être difficile, le passage terreux offre de bonnes prises qu'il reste prudent de tester avant d'y poser le pied ou de s'y accrocher. Les bâtons – il aurait été plus malin de les ranger sur le sac – empêchent de saisir les prises à pleine main, seuls la pince que forme le pouce et l'index serre les protubérances offertes dans la faiblesse de la barre rocheuse… Finalement, l'attache du câble semble solide [ 31T 0721099 5037329 ].

Dans les lacets qui s'enchaînent, la bonne sente se transforme en trace parfois peu visible. Le balisage de marques rouge peintes prend le relais pour suivre le fil de l'itinéraire jusqu'à attaquer la raide montée en écharpe qui conduit au pied du couloir.

Dans un dernier retour au Nord, elle disparaît : le fléchage invite alors à une grimpée directe de la pente à travers herbes et roches. Très raide, il est nécessaire de rester groupé à cause des pierres facilement déclenchées. Au-dessous d'une barre, le fléchage mène à droite, vers un couloir pierreux le remonter rive gauche et enfin au-dessus dans les herbes, par un lacet jusqu'à l'arête.

Couloir pierreux de la Cochette

Dans la pente herbeuse, au-dessus du raide couloir pierreux avant de déboucher sur l'arête Ouest de la Cochette (Chartreuse Nord, Saint Jean de Couz, Savoie - 30/06/08)

Raide en rive gauche, la trace traverse le couloir à gauche pour revenir sous l'arête et finalement déboucher sur l'arête Ouest.

Suivre cette dernière sur la droite (traces évidentes). Contourner un rocher et franchir de petites barres rocheuses faciles pour être rapidement sur le sommet (croix).

Deux petites escalades permettent de franchir les dernières défenses de la Cime par de bonnes prises. Sans la récompense du point de vue qu'offre en principe un sommet – la Chartreuse entière est prise dans les nuages – une pause et un repas léger réparent l'organisme qui s'en trouve rapidement prêt pour repartir.

Croix de la Cochette

Sommet de la Cochette, le soleil perce l'épais nuage – enfin ! (Chartreuse Nord, Saint Jean de Couz, Savoie - 30/06/08)

Suivre au Nord (marques jaune - direction Mont Outheran) et toujours sur la croupe, des traces, un sentier puis un chemin charretier qui conduit à la prairie du col de Grapillon (pancarte : col du Planet - traits jaune).

Prendre à gauche (versant Ouest) un chemin qui descend en direction Nord. Après avoir accompli un double lacet, il revient au Sud, laissant à droite celui du Planet quelques centaines de mètres après juste avant qu'il ne remonte, un petit caïrn indiquent le moment d'abandonner le chemin pour s'engager à droite (Ouest) sans traces. Seul le fléchage rouge aide à trouver d'abord le passage, puis la sente qui descend une croupe entre deux combes raides avant de dévaler celle de gauche.

Attentif pour ne pas manquer le caïrn, je n'ai pas vu le fléchage rouge du topo [ 31T 0721850 5038263 ]. Alors, quittant le chemin vers la descente, c'est l'intuition qui doit prendre le relais sur le GPS. À quelques dizaines de mètres près, son départ que j'avais pris le soin de charger sur le GPS n'est pas au bon endroit sur la 1/25000e [ 31T 0721795 5038291 ] – nouveau caïrn et cette fois, marque rouge sur un rocher.

Combe raide, descente de la Cochette

Une vague sente dévale la raide combe de gauche… (Chartreuse Nord, Saint Jean de Couz, Savoie - 30/06/08)

Au-dessous, une courte remontée à gauche sous un encorbellement et elle replonge aussitôt, disparaît parfois, dans une pente très raide pierreuse et ravinée, exposée en courts lacets (petits caïrn, quelques flèches rouges). Ceux-ci s'allongeant dans le bas débouchent sur le chemin forestier.

La catégorie 2 n'est pas volée ! De nombreuses traversées terreuses garnies de pierres instables cachées sous un tapis de feuilles mortes dans la pente très raide du versant sont exposées. Une glissade n'est pas à envisager… Difficile de ne pas faire rouler quelques pierres et parfois de petites avalanches se déclenchent après son passage… Le tracé de la sente légèrement différent de celui de la carte coupe un grand lacet vers 1220m dont le départ n'est pas plus engageant que ce que laisse deviner la trace qui semble davantage parcourue.

Suivre ce dernier à gauche (Sud) sur quelques six cents mètres pour retrouver le sentier de montée qui ramène au point de départ sur la route.

Enfin sur la piste ! Il faut rester attentif pour ne pas manquer la descente que j'avais pris soin de marquer sur le GPS le matin [ 31T 0721013 5037575 ]. Bientôt en bas, le ruisseau bienvenu offre son eau froide pour s'asperger, se rafraîchir.

Documentation et topos

Ce carnet de randonnée inclut le texte de la description originale d'Antoine Salvi revue et corrigée pour tenir compte des changements imposés par le temps depuis les années 1980. Des balisages ont disparu, d'autres ont été renforcés, voire surchargés. Des chemins ont été créés ou des tracés existants améliorés, d'autres ont disparu. La végétation s'est aussi développée envahissant parfois certaines prairies qu'il était alors facile de traverser. Pour faciliter la lecture, une police de caractère et une couleur différente sont attribuées aux textes d'Antoine Salvi. Pour compléter cette documentation, la description de l'itinéraire d'Antoine Salvi mise à jour peut être téléchargée au format PDF d'Adobe.

L'itinéraire [La Cochette par l'arête Ouest] est disponible au format de fichier PDF.
Pour l'ouvrir, l'enregistrer sur votre disque dur et l'imprimer, le logiciel gratuit Adobe™ Reader® doit être installé sur votre machine. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez le télécharger gratuitement.

Randonnées dans la Chartreuse, Itinéraire n°38 par Antoine Salvi.

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige.

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Pour assurer les moins expérimentés, une corde d'une vingtaine de mètres peut être utile. Il est recommandé de réaliser cette course par temps sec.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons