La Tête des Chaudières par la Combe de Fer, les Rochers de la Balme

Au départ du parking du golf de Corrençon, la Combe de Fer offre une alternative intéressante au classique itinéraire du Pas de la Balme pour gravir la Tête des Chaudières. C'est aujourd'hui, l'accès au sommet des Rochers de la Balme qu'avec Philippe Mahieu nous avons choisi, avant d'entreprendre la descente de la superbe crête jusqu'au Pas Ernadant, le retour tranquille se fera par le Grand Pot et le Ranc de l'Abbé, avant de rattraper les pistes forestières qui ramènent au point de départ. [mise à jour 19/08/08]

Documentation et topos
Données topographiques
Avertissement

La météo est au beau et nous appréhendions d'avoir chaud, mais le vent plutôt frais a rendu la course très agréable tout au long de cette belle journée estivale. Les pistes sont nombreuses pour quitter Corrençon vers le Sud et il faut être vigilant pour suivre le bon itinéraire qui en fait, est facile – c'est toujours à gauche. Le chemin de la Combe de Fer se prend évidemment à gauche dans le virage de la piste suivie depuis quelques centaines de mètres [ 31T 0698436 4986717 ].

Refuge de la Combe de Fer

Le refuge des spéléos de la Combe de Fer, propre et bien aménagé (Vercors Nord, Corrençon, Isère 31/07/08)

Malmené par les engins forestiers, après les pluies de l'été, nous pourrions nous croire en Chartreuse tellement le passage est boueux. Mais bientôt, là où s'arrête le sentier sur la 1/25000e [ 31T 0698901 4986242 ], le tracé des forestiers part sur la droite et la boue fait place à un bon sentier typique du Vercors. À partir d'environ 1470m, s'orientant presque plein Sud, il va remonter un affleurement rocheux – lapiaz en formation – avant d'atteindre le point coté 1531m. L'endroit est propice à la spéléologie, un air froid remonte d'un scialet qui ne montre pas son fond. Bientôt arrivé à la cabane refuge des spéléos, nous visitons le porche du gouffre de la Combe de Fer tout proche. Cette curiosité n'est pas mentionnée sur le 1/25000e de l'IGN…

Gouffre de la Combe de Fer

Le porche impressionnant du gouffre de la Combe de Fer (Vercors Nord, Corrençon, Isère 31/07/08)

Contournant le gouffre par la droite, le sentier s'engage dans une longue traversée ascendante vers le Sud. Guidé par de nombreux caïrns, c'est maintenant simplement une trace qui monte à travers la forêt. Parfois, elle suit les lacets de ce qui a pu être un bon chemin pour nous déposer vers 1720m sur une belle plateforme surprenante aménagée dans la pente, alors que la forêt s'éclaircit. Il s'agit très certainement d'un lieu de production du charbon de bois.

Plateforme charbonnière

Témoin probable de la production du charbon de bois, une belle plateforme aménagé en remblais vers 1720m [ 31T 0699548 4985431 ] (Vercors Nord, Corrençon, Isère 31/07/08)

C'est plus le sens du terrain qui nous mène maintenant vers les pentes très rocailleuses sous le sommet de la Tête des Chaudières, ou plutôt vers le collet qui la sépare du sommet des Rochers de la Balme.

Sous le sommet de la Tête des Chaudières

Sous le sommet de la Tête des Chaudières, vue étendue sur les Quatre Montagnes (Vercors Nord, Corrençon, Isère 31/07/08)

Pierriers sous la Tête des Chaudières

Lapiaz, pierrier et cascade de blocs sous la Tête des Chaudières. L'itinéraire suit les plaques herbeuses (Vercors Nord, Corrençon, Isère 31/07/08)

Lapiaz géant

Lapiaz géant dans les pentes sommitales (Vercors Nord, Corrençon, Isère 31/07/08)

Là encore – mais est-ce l'imagination qui devient plus fertile avec l'altitude ? – des traces de rochers concassés, tassés, semblent marquer le passage par endroit… Bientôt sur l'arête herbeuse qui domine une dépression caractéristique sous le sommet, nous conversons avec la bergère qui attend son troupeau de 1200 moutons. Elle est accompagnée de ses trois chiens. Parmi eux, le patou n'est pas le plus agressif et elle nous confie ses difficultés de cohabitation avec les nombreux randonneurs qui fréquentent le sommet voisin ; alors que déjà, ils sont nombreux à remonter la crête qui relie la voie normale à la Tête des Chaudières.

La Grande Moucherolle et Agathe, l'une des Deux Soeurs

La Grande Moucherolle et Agathe, la plus méridionale des Deux Soeurs. 1200 moutons entrent dans la dépression sous le sommet de la Tête des Chaudières (Vercors Nord, Corrençon, Isère 31/07/08)

Personne à la cime des Rochers de la Balme ! Le paysage des falaises du balcon Est du Vercors est toujours aussi fantastique. Le beau temps clair offre une vision superbe qui s'étend jusqu'au Grand Veymont et au Triève dans lequel s'impose le Mont Aiguille.

Balcons Est du Vercors et le Mont Aiguille

Au sommet des Rochers de la Balme, les à pics du Balcon Est du Vercors. À l'horizon, le Mont Aiguille et le Grand Veymont (Vercors Nord, Corrençon, Isère 31/07/08)

La descente vers le Sud en restant au plus près du bord de la falaise est un régal. Parcourue dans ce sens, le regard prend la dimension des Hauts Plateaux sauvages, prend aussi la mesure de l'isolement qui grandit avec l'éloignement des zones plus civilisées. La proximité de Corrençon, de la nature massacrée par les pistes de ski, s'oublie. Engazonner la Cote 2000 serait-il impossible ?

Une harde de bouquetins prend le soleil sur des affleurements rocheux alors que nous posons les sacs à dos pour sortir le déjeuner. Le choix de descendre la crête jusqu'au Pas Ernadant permet de profiter au mieux du paysage aérien. Nous parcourons maintenant l'itinéraire déjà décrit dans le billet Les Rochers de la Balme 2063m, depuis Corrençon en Vercors. Le suivant en sens inverse, peu avant la combe aérée du Grand Pot, nous croisons à nouveau sept bouquetins à l'agilité admirable dans un environnement de vires qui coupent les falaises.

Sans difficulté nous rejoignons le golf de Corrençon, un peu fatigué par les longues pistes fastidieuses sans surprise.

Documentation et topos

Topo publié sur bivouak.net complété de commentaires Crête des Rochers de la Balme par la Combe de Fer (2063m).

Randonnées dans le Vercors Nord, Itinéraire n°44 [Rochers de la Balme 2063m] par Antoine Salvi.

Avertissement !

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons