Le Plateau de Cornafion, un retour sur la traversée

Depuis début juillet, l'envie de relever le bon tracé de la Combe de Chaulange et de tenter la descente du Plateau du Cornafion par la Combe de Pissevache était encore bien présente. C'était aussi l'occasion de traverser encore une fois le plateau sous les falaises du Roc du Cornafion que j'apprécie tout particulièrement. On pourra se reporter à la traversée du Plateau du Cornafion jusqu'à la Crête des Crocs.

Documentation et topos
Données topographiques

Depuis le parking de la Conversaria, Villard de Lans, rejoindre le sentier Gobert devient un parcours habituel. En surveillant la crête de la rive droite de la Combe de Chaulange pour y découvrir les chamois qui fréquentent normalement ces falaises, les sonnailles du troupeau de moutons se font entendre sous les Rochers de l'Ours. La végétation toujours aussi luxuriante, mouillée de rosée trempe le bas des pantalons jusqu'au dessus des genoux.

Combe de Chaulange

Vers la sortie de la Combe de Chaulange, la végétation luxuriante chargée de rosée est toujours bien présente (Vercors Nord, Villard de Lans, Isère 19/08/08)

Cette fois, je suis la trace de la sente plutôt que de chercher à garder le fond du talweg… Sans difficulté, elle conduit au point où nous l'avions rejoint en juillet avec Philippe. Quittant progressivement la combe humide, le soleil bienveillant me rattrape sur la crête du point coté 1741m alors que des chevreuils manifestent leur présence un peu plus haut – j'apercevrai une biche furtive dans les pentes.

Les Rochers de l'Ours

Les crêtes du Balcon Est du Vercors les Rochers de l'Ours, la Crête des Crocs, etc. (Vercors Nord, Villard de Lans, Isère 19/08/08)

Le parcours aérien est simplement beau. Le temps exceptionnellement magnifique, sans nuage, garantit une vue sans limite sur les crêtes environnantes. Un long moment j'observe les moutons passer du pierrier inférieur au pierrier supérieur de la Combe de Chaulange par une étroite draye que je n'avais pas encore remarquée avant de suivre en file indienne la traversée parcourue l'autre jour.

La Combe de Pissevache

Au pied des falaises de l'arête Sud du Roc Cornafion, la Combe de Pissevache. Au loin, la Grande Moucherolle (Vercors Nord, Villard de Lans, Isère 19/08/08)

M'engageant dans la traversée du haut de la Combe de Pissevache, j'observe la bonne trace bien visible qui descend au pied des falaises de l'arête Sud du Roc Cornafion que je m'apprête à dévaler. L'abri des moutons où l'eau ruisselle, offre la fraîcheur de son ombre. Il présente en fait une superficie plus importante que la distance ne permettait de l'imaginer. D'énormes blocs détachés de la paroi garnissent cet espace.

Sente au pied des falaises du Cornafion

Plus qu'une trace, c'est une bonne sente qui suit le bord des falaises (Vercors Nord, Villard de Lans, Isère 19/08/08)

Parfois raide, le parcours est cependant aisé. Descendu jusque vers 1750m, j'hésite : poursuivre le long de la falaise ou rattraper la croupe de l'itinéraire classique de ce versant ? En fait la question serait plutôt : comment être certain de ne pas avoir à traverser le chaos rocheux, certainement pénible, du pied de la Combe de Pissevache ? N'en savant rien, je reste au pied des falaises, pour bientôt traverser un village de marmottes. La bonne trace a disparu, mais il reste les marques de passages récents – homme ou bêtes ?

Le pied de la Combe de Pissevache

Descendant les pierriers, en vue de la cuvette herbeuse au pied de la Combe de Pissevache. Remarquer le collet de l'itinéraire original d'Antoine Salvi (Vercors Nord, Villard de Lans, Isère 19/08/08)

De vagues traces descendent maintenant vers un passage qui se dessine à travers le chaos. Sans difficulté, le parcours nécessite quand même de l'attention sur de grosses pierres branlantes. L'endroit recèle de nombreux éclats d'obus rouillés… Retrouvant le sentier, je me détends pour descendre tranquillement par la variante décrite l'année dernière. Je croise le berger. Nous parlons un moment d'où se trouve ses moutons, de la descente de Pissevache. Il confirme qu'il aurait été plus aisé de traverser plus haut en suivant une draye à travers le pierrier pour rejoindre la croupe alors que la sente devient moins bonne. À part l'intuition que je n'ai pas écoutée, je n'ai pas remarqué cette trace…

Le Roc Cornafion, versant Ouest

Les falaises du Roc Cornafion dominent la Combe de Pissevache (Vercors Nord, Villard de Lans, Isère 19/08/08)

Pour terminer cette belle boucle, je suis le sentier Gobert vers le Nord jusqu'au point 1486m – Les Côtes [ 31T 0703431 4993272 ]. À travers les belles prairies qui offrent un vaste et magnifique panorama sur les montagnes du Vercors et Villard de Lans, je descends le chemin rapide qui domine la rive droite de la Combe de Lurbeillet vers les Plâtres. Plutôt raide, ce chemin est à conseiller à la descente. Il reste à parcourir les bonnes pistes qui rejoignent la Conversaria, le point de départ.

Le relevé de cette boucle reste encore à améliorer… Il faudra revenir.

Documentation et topos

Remarque : La trace GPX disponible dans les données topographiques a été corrigée pour la descente du haut de la Combe de Pissevache. La proximité des falaises, les phénomène d'écho, ont produit de nombreux points aberrants.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons