La Tête Chevalière 1951 m, traversée depuis Chichilianne

Randonnée remarquablement fleurie au printemps, la Tête Chevalière offre un parcours varié à travers le Sud du Vercors depuis Chichilianne. En montant sur les Hauts Plateaux par le Pas de l'Essaure, pour suivre le bord des falaises de la Plaine de Chamousset pour atteindre la cime dégagée de la montagne. Avant de retrouver les Chaumailloux et le Pas de l'Aiguille, la Combe Chevalière offre un parcours bucolique exceptionnel. Des Fourchaux, un long cheminement par des chemins d'exploitation à l'ombre de la forêt, permet de retrouver sans difficulté le point de départ.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

Arrivé à Chichilianne, on stationnera au cœur du village, sur la grande place à proximité de la Maison du Parc, sous l'église [ 31T 0703484 4965185 ]. Les plaques jaunes d'un poteau du PDIPR indiquent la direction du Pas de l'Essaure.

Un panneau indique la route partant au Sud-Est. Avant un petit pont, une autre se présente à droite. S'y élever. Prendre le chemin carrossable qui la prolonge et le quitter lorsqu'il vire à gauche. Suivre en face une piste caillouteuse (pancarte : Le Bissard). Devant une bifurcation, rester à droite (indication Pas de l'Essaure). Bientôt, laisser à droite cette piste pour Le Bissard. Le sentier coupe le lit de grosses pierres des Arches. Paisible, il s'élève dans le bois en lacet, puis s'étale au Sud.

Cypripedium calceolus, Sabot de Vénus

Perles de rosée sur un Sabot de Vénus au bord du chemin du Pas de l'Essaure (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Négligeant la météorologique incertaine, qui prévoyait seulement quelques éclaircies le matin et de rares averses l'après midi, retrouver la montagne a été le plus fort. Arrivé tôt sur le parking du village encore endormi, seuls des bergers et quelques amis se regroupent pour monter un troupeau de vaches en estive dans la vallée de Combau.

Il croise à gauche le Sentier des Ânes, gravit la pente, rive gauche de la ravine, source du Ruisseau de l'Essaure. Il laisse à gauche la sente discrète des Quatre Têtes et s'élève en méandres pour déboucher sur le beau plateau de l'Essaure.

Pas de l'Essaure

Alpage fleuri du Pas de l'Essaure - bosse 1714m (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

L'humidité et le temps déjà lourd sont la garantie d'une bonne suée. À travers la cime des arbres le ciel reste désespérément gris. Dans la lumière terne, la couleur saturée des fleurs attire encore plus le regard. L'air est parfumé du mélange de la fragrance des fleurs variées qui égaient le bord du chemin. Un peu plus haut, une station de Sabots de Vénus confirme que la communication, sur sa rareté et sa protection aura permis de sauver la plante très rare dans les Alpes.

Pas de l'Essaure

La mare du Pas de l'Essaure - rêve de botaniste (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Sur le plateau de l'Essaure, les fleurs sont innombrables. Déjà, au sortir de la forêt, le ruisseau de l'Essaure passé, les Gentianes et les Trolles se disputent les meilleures places – des orchidées aussi. Mais le brouillard et les nuages bas encombrent le paysage dans toutes les directions.

Le Mont Aiguille

À proximité de la ruine des Perriers, la vue se dégage un peu sur le Mont Aiguille (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Grimper à droite pour passer aux ruines Les Perriers, au-dessus d'une source (bassin). Gravir une raide pente herbeuse. Par un léger contour à gauche, on tombe sur la plaine de Chamousset.

Sous la source de la ruine des Perriers, les nuages se déchirent parfois pour permettre l'apparition majestueuse du Mont Aiguille. Aujourd'hui, il faudra profiter de ces brefs instants trop rares. La trace d'une petite sente terreuse permet de suivre l'itinéraire sans difficulté pour gravir une raide combe à peine marquée avant de trouver sur la gauche un petit talweg fleuri de nombreuses Orchis à odeur de sureau, jaune ou pourpre et de Gentianes Alpines.

Plaine de Chamousset

Une trace remonte la Plaine de Chamousset au bord des falaises (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Vers 1870m, par une croupe, on prendra la direction du Nord marquée par un cairn bien visible à proximité du point coté 1886 [ 31T 0701429 4963429 ]. Pour remonter la Plaine de Chamousset. Suivre le bord de la falaise facilite l'orientation et devrait garantir une vue dégagée sur les alentours… un autre jour. Un petit parc à mouton semble protéger une installation de panneaux solaires, destinés à l'alimentation de clôtures électriques.

Avec, en point de mire, l'unique pin sur la crête, continuer l'ascension des douces pentes herbeuses. Au-delà, atteindre sans difficulté le large dôme sommital (deux gros cairns).

Plaine de Chamousset

Cairn du point coté 1859 au bord des falaises qui bordent à l'Est la Plaine de Chamousset (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Les points cotés, marqués de cairns bien visibles, confirment la bonne position. Les à-pics dominent les impressionnants soubassements délités des falaises à l'Est de la Plaine de Chamousset. Gardant la direction pour faire le tour de la mare sous le point coté 1912, je ne remarque pas l'unique pin sur la crête, repère du topo d'Antoine Salvi.

Érosion sous la Plaine de Chamousset

En contrebas des falaises qui bordent à l'Est la Plaine de Chamousset, l'érosion sculpte de nombreuses ravines dans les strates calcaire délité (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Pour rallier les cairns du sommet, je remonte le versant Nord de sa croupe pour déboucher près des crevasses encore garnies de neige durcie d'un beau lapiaz. Le tour d'horizon est vite fait… À moins de vingt mètres, l'apparition furtive d'un bouquetin me surprend. Alors qu'il a déjà disparu, je pars à sa recherche en silence. Mais bredouille, je retourne au cairn Ouest, dessiner le tracé à suivre dans le paysage qui risque lui aussi de disparaître dans le brouillard.

Pins à crochet à la Tête Chevalière

À l'Ouest de la Tête Chevalière, un bouquet de pins à crochet au point coté 1924, à proximité de quatre cairns remarquables (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Au deuxième cairn à l'Ouest, descendre à gauche. Traverser un beau cirque herbeux (doline) en direction d'un cairn. Au-delà, plonger à droite dans un large vallon pierreux dont le goulot s'achève dans la Combe Chevalière ceinturée de pierriers.

À 300 mètres environ, un cairn marque la bonne direction [ 31T 0700526 4964125 ]. Un peu plus loin, vers le point coté 1924, les troncs torturés par le vent d'un bouquet de pins à crochets retiennent l'attention. Probablement, pour nettoyer le petit plateau, les bergers ont entassé des pierres à leurs pieds. Quatre cairns ont été aussi érigés à cet endroit. Pourquoi ? Pour passer le temps certainement, mais ils sont bien visibles de la Combe Chevalière. Revenant sur mes pas pour reprendre l'itinéraire, en suivant la falaise je trouve le goulot, passage clé sans difficulté [ 31T 0700547 4964277 ] pour descendre prendre pied dans le raide pierrier.

Combe Chevalière

Sous les pierriers la douce et verdoyante Combe Chevalière (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

La suivre à droite. Au bout, descendre un petit mur rocheux et dévaler une raide pente en suivant le lit sec et rocailleux d'un début de ruisseau. Il traverse une pecière et échoue dans un vallon avec un sentier qui revient à gauche (Ouest).

Vers 1750m, de belles fleurs de Populage des Marais éclairent la source d'un affluent du ruisseau de Sourdy. La pente s'adoucit, les premières fleurs de Narcisse rivalisent avec les Orchis à odeur de sureau.

Combe Chevalière, ruisseau de Sourdy

Une trace bien marquée, suit la petite combe du Ruisseau de Sourdy (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Sans prendre le talweg bien marqué du ruisseau de Sourdy, je traverse la prairie fleurie et odorante pour passer un peu au Nord du point coté 1728. Bientôt [ 31T 0699881 4964596 ], un bon sentier revient au Sud traverser le ruisseau qui coule abondamment aujourd'hui.

Il s'étale horizontalement, laissant à droite trois monticules successifs. Alors que le ruisseau descend entre le second et le troisième, une courte remontée amène le sentier dans un collet d'où l'on aperçoit la bergerie.

Trolles de la Combe Chevalière

La Combe Chevalière est un jardin où abondent Trolles et Narcisses (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Dans la combe, le passage est maintenant évident et bientôt au petit collet [ 31T 0699032 4964583 ], j'aperçois au travers des nuages qui s'effilochent, la bergerie des Chaumailloux. Quittant l'itinéraire d'Antoine Salvi, je fais le tour par le refuge pour trouver une pierre pour m'asseoir confortablement et sortir la gamelle du sac à dos – le temps est passé vite. En suivant le sentier, une croix métallique est plantée au bord du chemin [ 31T 0698791 4964360 ]. Absente de la carte 1/25000e, la plaque commémorative qu'elle porte est illisible.

Cent cinquante mètres après, suivre une trace plongeant à droite. Elle rejoint le fond du vallon où prend source le Ruisseau de l'Aiguille. Le suivre, rive gauche, puis droite, jusqu'à ce que le sentier le traverse pour rejoindre celui descendant du Pas de l'Aiguille. Ce dernier, caillouteux, dégringole le flanc escarpé, en serpentant jusqu'à son entrée dans le bois où, très vite, il se prolonge d'une piste forestière. Plus bas, à sa gauche, le sentier la double agréablement dans le bois.

Tête Chevalière

La large Tête Chevalière ferme la combe fleurie (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Le brouillard descend, le Refuge des Chaumailloux disparaît dans une purée de pois épaisse qui s'installe durablement. Sous mes pieds la trace du chemin reste cependant visible. Sous le Pas de l'Aiguille le temps s'éclaircit alors qu'il faut profiter d'une apparition du Mont Aiguille.

Rochers du Parquet et Mont Aiguille

En descendant le Pas de l'Aiguille, il ne faut pas manquer l'apparition de Mont Aiguille (Vercors Sud, Chichilianne, Isère 12/06/10)

Parvenu dans la prairie, tirer à droite pour prendre une piste qui traverse le lit caillouteux du ruisseau. Après une montée, elle descend, laisse une piste à gauche pour s'élever un peu. Au-dessus d'une prairie, elle se transforme en sentier. Celui-ci traverse le Ruisseau des Fraches et s'étire longuement à l'Est. Lors de la traversée d'une prairie en descente, partir à droite sur une piste en légère montée. Elle coupe le Torrent de la Touche. Suivre la piste pastorale descendant sa rive droite. Plus bas, elle oblique à droite et rejoint la route. Lâcher cette dernière dès son virage à gauche pour une piste coupant le Ruisseau de la Bernardière (parcours de santé). Puis, par la route, rejoindre l'église et le parking.

L'itinéraire de retour ne présente pas de grosses difficultés, et la carte est suffisante pour ne pas perdre le fil. Cependant, le chemin qui permet d'aller traverser le ruisseau de la Touche, situé dans des parcs à chevaux clos en électrique, n'est pas facile à trouver. Peu avant le point coté 1144, on le trouvera en marchant plein Sud [ 31T 0701919 4965674 ]. Le large lit pierreux, chaotique, traversé, un bon chemin conduit tranquillement vers la Bernardière où l'on entre dans Chichilianne que l'on traverse vers l'église pour retrouver le parking de départ.

Finalement, le brouillard n'aura pas compliqué l'orientation sur cet itinéraire sauvage. Mais le récepteur GPS soigneusement programmé aura permis de confirmer chaque position et les directions à prendre, apportant sécurité et tranquillité d'esprit. Le ciel bas, chargé de nuages restés accrochés aux sommets et aux crêtes durant la journée entière, interdira la contemplation des paysages. En revanche, les fleurs innombrables ont profité de toute l'attention…

Documentation et topos

Ce carnet de randonnée inclut le texte de la description originale d'Antoine Salvi revue et corrigée pour tenir compte des changements imposés par le temps depuis les années 1980. Des balisages ont disparu, d'autres ont été renforcés, voire surchargés. Des chemins ont été créés ou des tracés existants améliorés, d'autres ont disparu. La végétation s'est aussi développée envahissant parfois certaines prairies qu'il était alors facile de traverser. Pour faciliter la lecture, une police de caractère et une couleur différente sont attribué aux textes d'Antoine Salvi. Pour compléter cette documentation, la description de l'itinéraire d'Antoine Salvi mise à jour peut être téléchargée au format PDF d'Adobe.

L'itinéraire [Tête Chevalière 1951m] est disponible au format de fichier PDF.
Pour l'ouvrir, l'enregistrer sur votre disque dur et l'imprimer, le logiciel gratuit Adobe™ Reader® doit être installé sur votre machine. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez le télécharger gratuitement.

Randonnées dans le Vercors Sud , Itinéraire n°37 par Antoine Salvi.

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Par temps de brouillard, l'orientation peut se révéler difficile.

Cet itinéraire ce déroule tout ou partie dans la Réserve Naturelle des Hauts Plateaux du Vercors qui a pour mission d'étudier et de gérer ce territoire afin que les diverses activités qui s'y exercent (élevage, exploitation forestière, randonnée, etc.) soient compatibles avec la préservation de la faune, de la flore et du paysage. Participez à la protection de cet espace en respectant la réglementation.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons