Le Sénépy depuis les Signaraux

Matheysine. Randonnée en raquettes. La ligne de crêtes de l'alpage qui va de la Pierre Plantée jusqu'au Serre de l'Horizon, offre un splendide parcours sans difficulté pour accéder au Col du Sénépy, au pied des pentes du versant Est du plateau sommital. Le Sénépy offre une vue exceptionnelle sur la barrière Est du Vercors, les Massifs du Taillefer, des Écrins, du Dévoluy, etc. Le retour par le versant Nord du col qui traverse les pentes des Côtes Fouillouses sera entrepris par des conditions de neige appropriées.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

[Exposition ./3 ; Orientation ./3]

Depuis Laffrey, suivre la direction de la Mure. Au deuxième rond-point, un panneau indique les signaraux à droite. Après 200 mètres sur la D115b, prendre à gauche la D115d qui conduit aux Signaraux. Le jour n'est pas encore levé en arrivant sur le parking au départ du téléski [ 31T 0716060 4979318 ]. Même si les pentes alentours sont plutôt déneigées, il reste difficile d'imaginer les conditions en altitude. Alors, les raquettes attachées au sac à dos… y resteront toute la journée !

Plateau de l'Aup, le Vercors

Le Plateau de l'Aup offre une vue dégagée sur les Deux Sœurs et la barrière Est du Vercors (Matheysine, La Motte-d'Aveillans, Isère - 29/12/10)

La piste forestière sous le téléski, part contourner la butte du point 1438 pour remonter une douce combe au pied du vaste alpage. Le peu de neige porte et, chausser les raquettes serait bien inutile, même si les empreintes laissées par des TSL sont nombreuses. Un poteau indicateur PDIPR est marqué Clarafin, le lieu-dit est 100 mètres plus bas, sous la ligne haute-tension. La piste qui monte au Plateau de l'Aup part en direction du point 1421, vers le Nord. Au travers des arbres, et bientôt sans obstacle l'angle de la barrière Est du Vercors marquée par les Deux Sœurs, retient le regard comme, pour fixer ma pensée sur les randonnées de l'été dernier.

Plateau de l'Aup, la Chartreuse

Le soleil levant éclaire la Chartreuse (Matheysine, La Motte-d'Aveillans, Isère - 29/12/10)

Dans toutes les directions, la vue dégagée est splendide, seul le Sud-Ouest est fermé par le Sénépy – objectif de la journée. Le ciel voilé de nuées en altitude, crée une lumière curieuse. Heureusement la météo est sereine : soleil voilé sans conséquence.

Les alpages du Sénépy

Montant traverser la Tête de Chame-Rousse le Sénépy occupe le paysage (Matheysine, Susville, Isère - 29/12/10)

Bientôt, à l'effort de l'ascension et à l'absence de vent, s'ajoute la température clémente. Dès lors, je terminerai la randonnée en polo… Pourtant, la neige reste froide et craque sous chacun de mes pas. Quelle température ? Encore une fois, j'ai négligé d'emporter un thermomètre.

Le Massif des Écrins

En montant à la Tête de Chame-Rousse, première antécime du Serre de la Combette (Matheysine, Susville, Isère - 29/12/10)

En traversant la Serre de la Combette, la vue est particulièrement étendue en permanence. Du Taillefer au Dévoluy, les massifs étalent leur paysage de cimes et de pics que je peine à identifier. Fréquenter davantage cette belle région permettrait d'enrichir mon inventaire des sommets.

Le Dévoluy

Plus proche, le Massif du Dévoluy s'impose dans le paysage. Vu d'ici, l'Obiou domine (Matheysine, La Motte-d'Aveillans, Isère - 29/12/10)

Les bosses de la crête se succèdent. Le cheminement facile permet la concentration sur le plaisir de randonner dans une atmosphère exceptionnelle.

Sommet du Serre de l'Horizon

Le sentier mène à la dépression qui sépare le Sommet du Serre de l'Horizon de la Serre de la Combette. Ce collet n'est pas nommé sur IGN (Matheysine, Prunières, Isère - 29/12/10)

Le Sommet du Serre de l'Horizon est à moins d'une cinquantaine de mètres de dénivelé. Le panorama sur 360° est splendide et, j'oserai écrire que je l'ai préféré à celui du Sénépy. Parce que le relief de la butte est plus marqué – peut-être.

Des Écrins au Dévoluy

Une idée de l'étendue du paysage depuis le Sommet du Serre de l'Horizon, des Écrins au Dévoluy (Matheysine, Prunières, Isère - 29/12/10)

Pour atteindre le Col du Sénépy, cheminer sur la crête permet d'éviter les accumulations de neige. Passant par l'antenne relais [ 31T 0715832 4976849 ] à l'Ouest du point 1595, le col du Sénépy est vite rejoint. Une courte, mais rude montée m'attend et une courte pause est la bienvenue.

Le Sénépy

En descendant sur le Col du Sénépy, la piste pastorale et le sentier entaillent le versant du Sénépy (Matheysine, Mayres-Savel, Isère - 29/12/10)

Un double lacet donne accès à une traversée ascendante régulière dans des ventes assez raides. La neige des accumulations est très dure et verglacée par endroits. À plusieurs reprises, je dérape – je chausse les Yaktrax. Les chaînes assurent chaque pas, améliorent la sécurité et le confort de la marche. Croisant la piste pastorale une première fois, je monte directement par une petite combe peu prononcée qui débouche sur le plateau sommital, à proximité du réservoir.

Lac de Monteynard depuis le Sénépy

Près du point 1755 sur la crête du Sénépy, le Lac de Monteynard et les prémonts du Vercors (Matheysine, Mayres-Savel, Isère - 29/12/10)

Passant par la table d'orientation, je descends sur la crête, jusqu'au delà de la borne du point 1755 [ 31T 0714552 4976598 ]. La vue plongeante sur le Lac de Monteynard donne une autre dimension au paysage du Vercors et son enfilade de falaises. La borne offre un siège sec et finalement confortable, pour le temps du repas. Depuis ce matin, personne n'a croisé mon chemin. Désert, le plateau du Sénépy comble mon besoin de solitude en pleine Nature, en montagne.

De la Pierre Plantée jusqu'au Col du Sénépy

Les crêtes de la Pierre Plantée jusqu'au Col du Sénépy, par le Serre de la Combette et le Sommet du Serre de l'Horizon. Noter les pentes Nord des Côtes Fouillouses sous le Serre de l'Horizon (Matheysine, Mayres-Savel, Isère - 29/12/10)

Mais il faut bien repartir. Pour tracer une boucle, de retour au Col du Sénépy, j'hésite à m'engager dans l'ombre du versant Nord. Les premiers pas de la traversée de l'accumulation de neige dure qui couvre le chemin sont hésitants. Frapper du pied ne laisse qu'une légère empreinte incertaine – les crampons restent dans le sac à dos pour un passage si court. Les Yaktrax suffisent pourtant, en remontant légèrement, pour descendre droit dans la pente quand chaque pas, peut s'enfoncer dans la neige. Le sentier descend, marqué de piquets métalliques. Vers 1440 mètres, il s'oriente en courbe de niveau pour aller traverser les raides pentes des Côtes Fouillouses. La traversée sur la neige dure des accumulations demande concentration et prudence – regret de ne pas avoir emporté un piolet. Toute cette zone raide, orientée plein Nord, pourrait être garnie de plaques à vent après une chute de neige importante. En conséquence, ce retour est à déconseiller. La suite par la piste pastorale au pied des Côtes de l'Aup est sans difficulté. Des cris d'enfants joyeux qui montent des Signaraux troublent le silence. Le parking vide ce matin, est plein ou presque…

Documentation et topos

Itinéraire inspiré des Guides Raquettes Isère Tome 2 par Émmanuel Armand.

Avertissement !

En randonnée, à pieds ou en raquettes, pour ne pas s'égarer à travers un paysage enneigé, carte 1/25000e, boussole et altimètre sont très utiles, surtout par temps de brouillard – encore plus de sécurité avec un GPS de randonnée. La randonnée en montagne l'hiver, à pieds, en raquettes, à ski est une activité dangereuse qui nécessite une grande autonomie et l'acceptation d'un degré de risque adapté aux capacités de chacun. Prendre connaissance du terrain, des conditions météorologiques et des risques d'avalanches est nécessaire avant de partir.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons