La Glacière de Pivaut, Mazaugues

Massif de la Sainte-Baume. Au pied du versant septentrional de la Sainte-Baume, le village de Mazaugues a été le haut lieu de fourniture de la glace entre 1650 et 1900. La Glacière de Pivaut se trouve sur le territoire de la commune à sept kilomètres en direction de Plan-d'Aups-Sainte-Baume. Elle fait partie des 17 glacières qui ont fonctionné entre la deuxième moitié du XVIIe siècle et le début du XXe siècle.

Les glacières de Mazaugues approvisionnaient les villes de Toulon et de Marseille. Dix sept réservoirs à glace peuvent être compté sur le territoire de la commune. Chaque glacière, accompagnée de ses bassins de gel et des équipements lié à la production de glace, a laissé ses empreintes dans le paysage et dans la mémoire collective. Les glacières sont à la source de la récolte de la glace et de sa conservation dans la nature. Les pratiques et les équipements existants sur la Sainte-Baume sont le point de départ pour des reconstitutions et des maquettes, le musée devant préparer la visite guidée de la glacière de Pivaut.

La Glacière de Pivaut ainsi que ses bassins de congélation, a été restauré dans les années 1990 par le Conseil Général du Var avec l'aide scientifique de l'ASER du Centre-Var. (Provence Sainte-Baume, Mazaugues, Var – 24/12/11)

Le fort mistral qui soufflait en rafale à 100 kilomètres par heure a contrarié le programme de sortie fixé la veille. L'abandon d'un parcours de crêtes rendu dangereux par ce vent était raisonnable et l'accès par une propriété privée a interdit la randonnée préparée en remplacement… Sans violer le droit de propriété, le départ qui était fixé à Font Frège est impossible [ 31 T 729355 4803818 – N43.35221 E5.83003 ]. En rejoignant Mazaugues, parcourir le sentier découverte de la Glacière de Pivaut devait satisfaire ma curiosité des glacières de Provence. Un parking sur la D95 permet de profiter facilement de la visite du site aménagé [ 31T 0731163 4803993 – N43 21 11.6 E5 51 08.6].

La glacière est haute de 25 mètres pour un diamètre de 19,80 mètres, la moitié est enfouie dans le sol. L'épaisseur des murs est de 2,5 mètres. Les matériaux de construction proviennent des abords de la glacière. (Provence Sainte-Baume, Mazaugues, Var – 24/12/11)

La glacière était remplie en peu de jours entre décembre et mars avec à la participation des paysans des alentours, jusqu'à une centaine suivant le besoin. Sur les bassins aménagés, la glace était sciée en morceaux, amenée vers le réservoir à dos d'hommes, de bêtes ou de wagonnets. Basculée dans le puits, la glace était rangée et compactée par d'autres ouvriers. L'été, la glace découpée et tassée dans des moules cylindriques était remontée en fin de journée et la nuit. Une fois démoulés, les pains de glace étaient chargés sur des charrettes et recouverts d'étoffes, de paille, de fougères ou de branchages. Ils étaient acheminés de nuit vers Toulon et Marseille. Le trajet prenait une nuit par la montagne, deux nuits s'il fallait la contourner par Nans et Auriol.

Les murs de la glacière sont en blocs de calcaire et de grès ajustés et liés au mortier de chaux. Une console de blocs de tuf ceinture la coupole. Un mur écran enveloppe la partie hors sol du bâtiment. Le vide entre ce mur et le réservoir est rempli de terre argileuse pour renforcer l'isolation. (Provence Sainte-Baume, Mazaugues, Var – 24/12/11)

Les bassins de congélation s'étendaient sur un replat en amont de la glacière. L'eau abondante du ruisseau et de sources alimentait les bassins. La présence d'argile à faible profondeur imperméabilisait le fond des bassins. D'une surface de 5ooo mètres carrés, avec une épaisseur de 15 centimètre de glace, une récolte sur la totalité de la surface permettait de remplir le quart du réservoir de la glacière. Il fallait renouveler quatre fois l'opération pour remplir totalement la glacière, à la faveur des gelées hivernales fréquentes sur l'ubac froid et humide. Les bassins étaient séparés par des butées de terre et des murettes qui servaient à la circulation des ouvriers et qui permettaient un fractionnement des opérations de remplissage. Aucun arbre n'était présent sur les bassins qui étaient en glace l'hiver et en herbe à la belle saison. Une rampe située entre les bassins et la glacière permettait le remplissage de la glacière.

Documentation et topos

Source sur Internet : le Musée de la Glace, hameau du Château 83 Mazaugues.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons