Le Pic Saint-Michel 1966 m, reprise en raquettes

Randonnée en raquettes. Au cœur de l'hiver, la météorologie favorable a permis de réussir une traversée du Pic Saint-Michel en montant par le Col de l'Arc depuis le parking des Barnets au dessus de Lans-en-Vercors. La neige durcie a rendu pénible la fin de l'ascension et compliqué la descente classique sur les Allières. Sur le parcours, malgré la neige abondante, il reste important de se méfier des scialets et des lapiaz qui peuvent présenter autant de pièges…

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

[Franchissement 1/3 ; Exposition 1/3 ; Pénibilité 2/3]
La cotation varie évidement avec la qualité de la neige.

Après un séjour en Provence, il fallait bien fouler un paysage enneigé. Une randonnée classique à travers le Vercors Nord était idéale pour un retour en hiver – vrai. Le Pic Saint-Michel garantissait une belle ambiance et de beaux paysages dégagés sur ses crêtes. Alors, la voiture stationnée sur le parking des Barnets encore vide, il reste à suivre la piste facile des Allières [ 31T 0704831 4998147 – N 45.10711° E 5.60374° ].

Sous le Col de l'Arc

Le début de la traversée qui donne accès au vallon sous le Col de l'Arc est exposé (Vercors Nord, Lans-en-Vercors, Isère 12/01/12)

Sans reprendre dans ce billet les détails du récit de la traversée en raquettes du Pic Saint-Michel parcourue en 2009, quelques remarques seulement, seront apportées ici.

Falaises du Pic Saint-Michel

Les plaques d'herbes alternent avec le verglas au Col de l'Arc (Vercors Nord, Lans-en-Vercors, Isère 12/01/12)

C'est seulement après le refuge des Allières, en entrant dans la forêt, que les raquettes rendent la marche plus confortable. La croûte sur la neige épaisse ne porte plus, un pas sur deux seulement. Manquant le départ du sentier au dessus des Allières, une trace fréquentée dépose sur une piste de ski de fond soigneusement damée – interdite, évidemment. Le plus léger possible, marchant au bord, du côté aval, je retrouve le sentier du Col de l'Arc. Au débouché de la forêt, la trace disparaît dans la pente raide et c'est au mieux que le panneau du PDIPR est atteint.

La Crête des Crocs

La Crête des Crocs depuis les pentes qui dominent le Col de l'Arc(Vercors Nord, Lans-en-Vercors, Isère 12/01/12)

La traversée, passage clé du Col de l'Arc, s'engage au-dessus des barres rocheuses. Dans la pente raide, la trace a complètement disparu. À chaque pas, je casse la pente à coup de raquette pour tailler des marches… Le piolet est toujours à la maison rangé dans le porte parapluie.

Le Pic Saint-Michel en hiver

Le sommet du Pic Saint-Michel, très fréquenté en été comme en hiver, domine la cuvette Grenobloise face à la Chartreuse, Belledonne. Par beau temps, les massifs des Écrins et du Mont-Blanc entre autres, complètent un panorama exceptionnel (Vercors Nord, Lans-en-Vercors, Isère 12/01/12)

Arrivé sous les rochers qui dominent le passage, une corniche en rempart protège du vide, le passage. Le soleil illumine déjà les pentes du Pic Saint-Michel. Par endroit, la neige soufflée en couche mince sur la selle du large col est vitrifiée. La glace vive alterne avec des plaques d'herbe jaunie – curieux contraste.

Au sommet du Pic Saint-Michel

La cuvette Grenobloise dominée par le Massif de la Chartreuse, le Mont Blanc domine à l'horizon (Vercors Nord, Lans-en-Vercors, Isère 12/01/12)

Partant par le fil de la crête, les traces sont nombreuses. Laquelle suivre ? L'erreur du parcours de 2009 toujours en mémoire. Est-ce par la flemme de tracer, l'appréhension du terrain vierge ? Mais je cherche à mettre mes pas dans celles qui montent vers le fil de la crête sans l'atteindre… La neige durcie est pénible à traverser en contrebas dans la pente raide… L'antécime 1951 présente une faille localisée en 2009, qui sous la neige pourrait être dangereuse [ 31T 0706049 4996069 ]. Un vague couloir débouche sur la crête ; le pont de neige sur l'aval de la faille peu profonde à cet endroit, n'a pas résisté au passage d'un randonneur.

Au sommet du Pic Saint-Michel

Sous le sommet du Pic Saint-Michel, vue vers le Sud sur l'enfilade des falaises du Vercors. Le Mont Aiguille et le Massif du Dévoluy à l'horizon (Vercors Nord, Lans-en-Vercors, Isère 12/01/12)

La descente dans le collet sur la neige dure est pénible. Il reste une vingtaine de mètres pour atteindre le sommet déjà occupé par deux skieuses. Des groupes montent de tous les côtés, plusieurs randonneurs sortent de l'itinéraire normal pour déboucher au sommet et plein d'autres sont dans les pentes… Sans prendre le temps d'une pause – seulement celui de quelques photos – je fuis…

Sous la Combe Oursière

Pentes trafolées sous le sentier de la Combe Oursière (Vercors Nord, Lans-en-Vercors, Isère 12/01/12)

Les pentes qui conduisent à la brèche Nord du pic, sont infranchissables en raquettes, trop raides, trop dures – dérapage garanti. Alors, l'option d'une descente sous le collet jusque vers 1840m pour traverser vers le Scialet du Pic Saint-Michel est la bonne. Le creux de la large combe est comme la piste de ski d'une station, damée et fréquentée par ceux qui descendent, mais aussi par ceux qui montent encore. Plus bas, en quittant le sentier de la Combe Oursière trop tôt, les pentes raides trafolées au dessus du refuge du Collet du Furon sont pénibles à descendre. Enfin sur le sentier que je n'aurai pas dû quitter, deux skieurs croisés, doublé par une skieuse sympathique, je traverse bientôt les Allières. Il reste à descendre la longue piste jusqu'au parking.

Documentation et topos

Itinéraire inspiré des Guides Raquettes Isère Tome 2 par Émmanuel Armand aux Éditions LIBRIS.

Météo et nivologie

Prévision Météo France : Lans-en-Vercors

Estimation Risque Avalanche - BRA Météo France :Isère

Avertissement !

En randonnée, à pieds ou en raquettes, pour ne pas s'égarer à travers un paysage enneigé, carte 1/25000e, boussole et altimètre sont très utiles, surtout par temps de brouillard – encore plus de sécurité avec un GPS de randonnée.

La randonnée en montagne l'hiver, à pieds, en raquettes, à ski est une activité dangereuse qui nécessite une grande autonomie et l'acceptation d'un degré de risque adapté aux capacités de chacun. Prendre connaissance du terrain, des conditions météorologiques et des risques d'avalanches est nécessaire avant de partir.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons