La Pointe Blanche, 2438 m

Aravis. L'ascension sauvage de la Pointe Blanche est une course magnifique réservée cependant, aux randonneurs confirmés. En partant du Col de la Colombière, une combe encaissée entre les falaises des arêtes du Pic de Jallouvre et de la Pointe Blanche débouche au Col du Rasoir. Après une traversée, l'escalade d'une courte cheminée donne accès aux dernières pentes qui défendent encore le sommet. La descente commence dans la face Sud pour trouver à droite la variante difficile du Passage Pellier et prendre pied dans la combe du Col de Balafrasse à proximité du Lac de Peyre pour rejoindre le Col de la Colombière par un sentier facile et fréquenté.

Données topographiques
Avertissement
Documentation et topos

[Franchissement 3/3 ; Exposition 3/3]

De bon matin, aucune difficulté pour stationner sur le parking du Col de la Colombière [ 32T 0304495 5096276 – N 45.99217° E 6.47548° ]. Philippe Mahieu vient de l'Isère pour la randonnée que nous aurons plaisir à partager. Pour une fois, la météo faisait preuve d'optimisme dans son annonce, mais pour l'instant il fait beau quand nous attaquons la montée.

Combe du Col du Rasoir

Le sentier en traversée rejoint le pied des escarpements de l'arête, dite des Bouquetins, du Pic de Jallouvre (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Une longue traversée ascendante rejoint le pied de la combe du Col du Rasoir. Le vent bien agréable, sera rafraîchissant tout au long de la grimpée soutenue.

Col du Rasoir

Le Col du Rasoir ferme la combe qui sépare les arêtes, du Pic de Jallouvre en rive droite, de la Pointe Blanche en rive gauche (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Sur l'arête du Pic de Jallouvre des bouquetins se chamaillent dans une brèche au-dessus d'un raide couloir. D'autres en contre-bas sur une pelouse verdoyante bien fleurie pâturent paisiblement alors qu'une cordée est engagée dans une voie d'escalade du site aménagé sur l'arête Sud-Est issue de la Pointe Blanche.

Au loin, la Pointe Percée

La Pointe Percée, point culminant des Aravis, entre les escarpements rocheux de la combe du Col du Rasoir (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Quand le sentier devait s'orienter vers les rochers en rive gauche de la combe, il se perd dans le pierrier terreux. L'ascension se poursuit par des dalles plutôt délitées pour retrouver le sentier sur une sorte de vire qui monte en écharpe vers le col. Le rasoir n'est pas si effilé qu'il était possible de l'imaginer. Et le point de vue est superbe.

Sous le Col du Rasoir

Le sentier suit la longue écharpe qui raye la pente pour déboucher au Col du Rasoir (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Le Col du Rasoir et le Pic de Jallouvre

Première pause sur l'étroit Col du Rasoir face aux escarpements du Pic de Jallouvre (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Le versant Nord-Ouest, puis le Col de Cenise et les Rochers de Leschaux retiennent d'abord l'attention, puis vient le tour du Pic de Jallouvre très escarpé sous cet angle. Enfin, il s'agit de deviner l'itinéraire à travers le versant de la Pointe Blanche. La cheminée se repère facilement, encadrée de points rouge. Le temps d'avaler quelques en cas énergétiques, nous enfilons les sacs à dos pour attaquer la traversée qui conduit au pied du passage clé.

Cheminée de la Pointe Blanche

Dans la cheminée, passage clé de l'ascension de la Pointe Blanche – photo Philippe Mahieu (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Le rocher est solide, riche de bonnes prises rassurantes. Pour les grimpeurs, c'est un passage de II, assez exposé mais qui passe bien. La suite est plus facile, en commençant par une pente herbeuse, dans laquelle quelques lacets rapprochent de la falaise. Une rampe rocailleuse monte franchir la crête. Dans le versant Nord, une progression aisée mène sur la crête qui permet de déboucher au sommet.

Croix au sommet de la Pointe Blanche

Au sommet de la Pointe Blanche. En toile de fond le Massif du Mont Blanc, les combes des Aravis dominées par la Pointe Percée et la Pointe d'Almet au premier plan (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Une croix de fer, une croix de bois, un cairn et la borne IGN occupent le sommet. L'inventaire du paysage est plus long, tellement le panorama est étendu, du Lac Léman au Chablais, les Dents du Midi, les Aiguilles Rouges, le massif du Mont Blanc derrière les Aravis dominées par la Pointe Percée. L'environnement plus proche de la Pointe du Midi, de la Pointe Dzérat du Grand Bargy très rocailleux est splendide. De l'autre côté, le Pic de Jallouvre n'est pas en reste pour affirmer son versant escarpé.

Montagne de la Pointe d'Almet

Au premier plan, les chalets d'Aufferand et le massif de la Pointe d'Almet (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Alors que nous débouchions sur l'arête sommitale, le temps s'est chargé de nuages menaçants par l'Ouest avec une rapidité surprenante. Sans prendre le temps d'une pause, nous quittons le sommet pour dévaler le versant Sud.

Massif du Grand Bargy

Plus proche, la Pointe du Midi et la Pointe Dzérat, le Grand Bargy (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Pas de grandes difficultés dans la pente raide, un petit couloir est facile. En surveillant l'altimètre, la perte de 100 mètres de dénivelé, confirme que le choix de l'itinéraire de descente approche. Soit poursuivre, dans le versant Sud pour retrouver un sentier au pied du site d'escalade, soit traverser pour s'engager dans le Passage Pellier plus difficile et exposé, pour rattraper le classique sentier du Lac de Peyre dans la combe du Col de Balafrasse. Sans mesurer la réelle difficulté du pas, la curiosité nous guide dans la traversée, vers cette option délicate.

Passage Pellier

Descente sur la petite arête qui sépare les deux couloirs. Le Lac de Peyre au fond de la combe du Col de Balafrasse (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Un cairn marque le passage de la crête. Une petite arête secondaire sépare deux pentes très raides. C'est à droite. Un mur très raide, fait de bonnes prises constitue la première difficulté. La rive droite d'un couloir terreux, conduit à la petite grotte ou est érigée une croix. Elle commémore la mémoire de la découverte du passage en 1877 par Alexis Pellier, chasseur de chamois.

Passage Pellier

Descente du mur très raide, première difficulté du Passage Pellier (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Un câble suivi d'une corde fixe, en main courante sécurisent la suite des passages : d'abord un raide couloir terreux, puis une traversée plus exposée que difficile. C'est le moment choisit par la pluie pour lâcher ses premières gouttes… Enchaîner rapidement la descente devrait permettre d'être sous les difficultés avant que les passage terreux ne deviennent boueux. Descendre en s'aidant de la corde fixe est franchement délicat dans ces passages aériens et exposés. Les points fixes trop rares, n'évitent pas un ballant important de la corde qui ne joue pas son rôle. Heureusement, les prises encore sèches sont nombreuses.

Pointe Blanche, câble du Passage Pellier

Le câble installé en main courante commence ici, pour descendre un petit couloir terreux et un raide ressaut avant la traversée exposée – photo Philippe Mahieu (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Pointe Blanche, Passage Pellier

Sous la grotte dans laquelle une croix est érigée à la mémoire de la première ascension effectuée par ce passage en 1877 par Alexis Pellier chasseur de chamois – photo Philippe Mahieu (Aravis, le Grand-Bornand, Haute-Savoie – 10/07/12)

Le parcours d'une vire couverte d'un pierrier fin termine les difficultés, alors que la pluie devient plus forte. Sous l'averse, le matériel photo est rangé dans le sac à dos enveloppé dans sa housse imperméable, la veste est enfilée. En même temps que le sentier du lac de Peyre, nous trouvons la foule qui monte, qui descend, de tous âges, avec même des bébés. La descente rapide, nous dépose au café-restaurant du Col de la Colombière. Une bonne bière retape en attendant jambon de montagne et salade. Une heure plus tard, le soleil tente une percée, il fait beau…

Avec le recul, monter par le Passage Pellier pour réaliser la traversée à l'envers est à conseiller, compte tenu des difficultés rencontrées à la descente.

Documentation et topos

ARAVIS les plus belles randonnées par Catherine et Gilles Lansard.

Lire sur camptocamp.org : Pointe Blanche : En traversée par le passage Pellier et le col du Rasoir sur bivouak.net : Pointe Blanche en traversée par le passage Pellier.

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Pour assurer les moins expérimentés, une corde d'une vingtaine de mètres peut être utile. Il apparaît souhaitable de réaliser cette course par temps sec.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons