Entre Guiers et Rhône, flânerie

Découvrir le confluent du Rhône et du Guiers est le but d'une promenade tranquille au bord des eaux tumultueuses du Guiers et du Rhône apaisé. Au départ de Saint-Genix-sur-Guiers, le circuit jalonné de bornes pédagogiques permet de découvrir les particularités historiques et les anciennes activités de cet endroit singulier.

Documentation et topo | Vidéo d'Antoine Salvi | Données topographiques | Avertissement

En face de l’'office de tourisme du Val Guiers, dans Saint-Genix-sur-Guiers, le parking du pont permet de stationner au départ du circuit [ 31T 0705291 5052797 – N 45.59839° E 5.63227° ]. Le Guiers collecte les eaux du massif de la Chartreuse. Né de la confluence du Guiers Vif et du Guiers Mort à Entre-Deux-Guiers, le Guiers traverse les Gorges de Chailles, puis le Pont-de-Beauvoisin pour, atteindre Saint-Genix avant de se jeter dans le Rhône en aval de Saint-Genix-sur-Guiers.

Le Pont sur le Guiers, Saint-Genix-sur-Guiers

Le seuil aménagé sous le pont permet au flot tumultueux du Guiers de limiter l'érosion de ses piles (Avant Pays Savoyard, Saint-Genix-sur-Guiers, Savoie – 31/01/13)

Voir les eaux du massif de la Chartreuse gonfler encore un peu le Rhône, était un souhait encore insatisfait d'Antoine Salvi. Alors, la petite équipe – Simone et Robert G. sont de l'aventure – se retrouve sur le parking pour parcourir le circuit proposé par Antoine qui commence par les escaliers du pont en rive droite de la rivière. En ces jours d'hiver marqués d'un fort radoucissement, le débit important de la rivière sous le pont, provoque des remous impressionnants chargés d'écumes dans le brouillard matinal.

Rive droite du Guiers, sur la digue

Le flot plus lisse toujours rapide, berce la promenade sur la digue en rive droite de la rivière (Avant Pays Savoyard, Saint-Genix-sur-Guiers, Savoie – 31/01/13)

Le long de l'eau apaisée, la balade peut devenir flânerie. Les pupitres pédagogiques ponctuent la marche de nombreuses pauses profitables pour compléter la connaissance de l'histoire de la frontière entre les Etats de France et de Savoie restée longtemps mouvante par les détours et détournements du cours de la rivière, détours au fil des crues et de l'érosion, détournement au gré de la convoitise des riverains savoyards et dauphinois.

Travail de castor en rive droite du Guiers

Le travail des castors n'est pas absent de l'observation de la Nature environnante (Avant Pays Savoyard, Saint-Genix-sur-Guiers, Savoie – 31/01/13)

La Compagnie Nationale du Rhône surveille de près le débit de la rivière et l'évolution du profil de son fond. Ainsi, nous apprenons que le limnigraphe mesure les variations de débit du Guiers. Des petits poteaux blancs, en plusieurs points de la digue, marquent les plans de coupe du fond de la rivière. L'évolution des fonds est surveillée régulièrement, par période de trois ans.

Échelle à poisson sur le Guiers

Avant le confluent, un seuil retient le débit de la rivière, une échelle à poisson permet un franchissement facile aux poissons pour voyager vers l'amont du Guiers (Avant Pays Savoyard, Saint-Genix-sur-Guiers, Savoie – 31/01/13)

Les vestiges d'une meule taillée dans la pierre sont l'occasion de découvrir une utilisation de la force motrice du Guiers utilisée pour le travail du chanvre. Abondamment cultivé sur les bords de la rivière, il était destiné à la production de filasse destinée à la ficellerie, la corderie, le tissage et l'industrie du papier.

Au confluent du Rhône et du Guiers

Élevé de 210 mètres d'altitude, le confluent du Rhône et du Guiers est le point le plus bas du département de la Savoie. On notera la couleur terreuse de l'eau du Guiers qui se dissout dans celle du Rhône (Avant Pays Savoyard, Saint-Genix-sur-Guiers, Savoie – 31/01/13)

Au confluent, longtemps nous regardons les eaux du Guiers – de la Chartreuse – se perdre dans celles du Rhône qui là, parait immense. Un peu plus loin nous apprenons que nous marchons sur la digue de l'ancien port de Saint-Genix-sur-Guiers.

Les eaux tranquilles du Rhône

La tranquillité des eaux du Rhône contraste avec le tumulte et l'impétuosité du Guiers (Avant Pays Savoyard, Saint-Genix-sur-Guiers, Savoie – 31/01/13)

Surprenant ! À l'abri du courant du fleuve, étaient amarrés, les bateaux à roues à aubes et à vapeur venant de Lyon. Un service de navigation assurait une liaison entre Lyon et Aix-les-Bains par le canal de Savières et le Lac du Bourget. Ce service a gardé la faveur des usagers jusqu'en 1856. Alors, le chemin de fer remplaçait progressivement la voie fluviale.

Le Guiers tumultueux, Saint-Genix-sur-Guiers

Contre-jour sur le Guiers tumultueux sous le pont de Saint-Genix-sur-Guiers (Avant Pays Savoyard, Saint-Genix-sur-Guiers, Savoie – 31/01/13)

Le retour par un chemin rural qui quitte le bord de l'eau traverse les champs de Sainte-Anne et ramène la petite tribu vers le village et le point de départ.

Documentation et topos

La vidéo d'Antoine

Flâneries entre Guiers et Rhône depuis Saint-Genix-sur-Guiers (31/01/13)
Une vidéo réalisée par Antoine Salvi

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons