Le Sommet de Calern 1458 m, depuis Cipières

Le Sommet de Calern, domine le plateau calcaire de Calern qui présente un paysage désertique de lapiaz et de dolines de toutes tailles, percé de nombreux gouffres. Depuis Cipières, l'itinéraire franchit les contreforts du Plateau de Calern par le Pas d'Estrugue pour traverser un relief complexe jusqu'à une plaine à proximité de l'Observatoire de la Côte d'Azur. Un bon sentier conduit jusqu'au Sommet de Calern. Hors sentier, la descente passe par les capitelles des Baumettes et du Rouré pour retrouver le vieux chemin des bergeries du Teil et un réseau de pistes pour retrouver le point de départ.

Documentation et topo | Données topographiques | Avertissement

[Orientation 2/3]

Au centre de Cipières, la place du village typique des Alpes Maritimes permet normalement de stationner [ 32 T 335502 4849796 – N 43.78294° E 6.95570° ]. Mais ce matin, aucune place n'est disponible, mais heureusement le stationnement est possible dans la rue en contrebas. Par des ruelles et des escaliers cimentés, le chemin du Plateau de Calern est facile suivre, aidé par le balisage du GR4.

Cipières dans le soleil matinal

Cipières dans la lumières du soleil encore matinal (Cheiron, Cipières, Alpes Maritimes – 21/05/13)

Un chien me rattrape et l'air de rien, prend les devants. Bientôt, il m'attend à vue, à une distance respectable. Sous le Pas d'Estrugue, posant le sac à dos pour enlever et ranger la polaire, il redescend s’asseoir près de moi, puis se couche. Nous repartons, il reprend ses distances sur le sentier qu'il semble connaître.

Sous le Pas d'Estrugue, un chien accompagnateur

Un chien sans collier m'accompagnera toute la longue randonnée à travers le Plateau de Calern (Cheiron, Cipières, Alpes Maritimes – 21/05/13)

La pente se calme pour déboucher dans une zone au relief tourmenté qui monte tranquillement jusqu'à l'Aven des Baudillouns. Mais, d'ici là quelques curiosités méritent un petit détour.

L'aven des Baudillouns, est une référence des spéléologues français. Le puits d'entrée est entouré d'un grillage, afin de protéger bêtes et hommes d'un abîme de plus de 80 m ! Au-delà de ce point, un réseau complexe composé d'une succession de méandres et de galeries actives amène le spéléologue à la galerie principale où la profondeur atteint -433 mètres (d'après Randoxigène).

Verdure avant le Plateau de Calern, minéral

Après le Pas d'Estrugue – tendre verdure printanière – le chemin longe d'anciens prés (Cheiron, Cipières, Alpes Maritimes – 21/05/13)

D'abord vers 1150 mètres, un puits et tout près, une source aménagée dans la cavité d'une barre rocheuse offre son eau claire au passant [ 32 T 334098 4847453 ]. Un peu plus loin, il faut quitter le sentier pour trouver l'Aven de l'Enclos qui jouxte un enclos ceint d'épais murs de pierres sèches [ 32 T 333923 4847300 ].

Aven de l'enclos, plateau de Calern

Au pied des murs de pierres sèches d'un enclos, l'Aven de l'Enclos situé à une centaine de mètres du sentier (Cheiron, Cipières, Alpes Maritimes – 21/05/13)

Le sentier suit une longue ligne de faille, favorable à la croissance de quelques feuillus. Un cirque rocheux minuscule abrite la Grotte du Tombeau que l'entrée étroite réserve aux spéléologues [ 32 T 333526 4847136 ]. L'Aven des Baudillouns est à moins de cent cinquante mètres. Protégé par son grillage métallique, on n'approche pas trop près l’abîme de 80 mètres [ 32 T 333408 4847050 ].

Bergerie sur le Plateau de Calern

Vue depuis l'Aven de l'Enclos, la bergerie absente d'IGN est trop proche pour être celle du Calernet (Cheiron, Cipières, Alpes Maritimes – 21/05/13)

Sans emprunter la piste qui conduit à l'Observatoire de la Côte d'Azur, le GR4 coupe par une zone encore plus sauvage pour atteindre le bord du Plateau de Calern au point 1267. Le sentier de grande randonnée descend vers Caussols en passant par la grotte-chapelle Notre-Dame de Calern qui mériterait certainement une visite. Mais poursuivant vers le Sommet de Calern, le chien attend assis au carrefour de deux chemins. Je pars à gauche, il reprend les devants…

Orchis sureau, plateau de Calern

Les orchidées du Plateau de Calern sont innombrables. Quelques Orchis sureau devant la Cime du Cheiron à l'horizon (Cheiron, Caussols, Alpes Maritimes – 21/05/13)

La flore est abonde : orchidées, muscaris négligés, fers à cheval et bien d'autres variétés. Le vaste paysage s'étend jusqu'aux cimes toujours enneigées du Mercantour. Tant de beauté contribue à donner une atmosphère paradisiaque à la randonnée sauvage.

Cairn fleuri d'orchidées face au Mercantour enneigé

Un cairn fleuri d'Orchis mâles – le Mercantour enneigé au loin (Cheiron, Caussols, Alpes Maritimes – 21/05/13)

Bordée d'une plantation d'épicéas sous le point 1330, une jolie doline est inondée. Le chien en profite pour boire longuement. Les lapements bruyants troublent le silence pesant de la montagne. Il patauge longuement avant de reprendre le sentier.

Plateau de Calern, embut (entonnoir en occitan), doline inondée

Le fond d'une doline inondée offre l'eau inespérée à l'accompagnateur assoiffé (Cheiron, Caussols, Alpes Maritimes – 21/05/13)

Sous le Sommet de Calern, le chemin s'arrête au bord de la falaise. Un vol de vautours frôle la crête. Je compte six magnifiques voiliers… Mon copain du jour ne semble pas s'émouvoir de la présence des rapaces. Un ressaut rocailleux plus raide donne accès par une vague sente à la large croupe herbeuse du sommet.

Plaine de Caussols depuis le Sommet de Calern

Au bord du plateau, sous le Sommet de Calern s'étend la plaine de Caussols (Cheiron, Caussols, Alpes Maritimes – 21/05/13)

Vers l'Est au loin dans le brume, la mer dessine la presqu’île du Cap Ferrat. À l'horizon le Mercantour souligne de blanc le ciel presque pur. Le sac à dos posé à terre, une pause est la bienvenue. Le chien en profite pour pousser un roupillon. Tout au long de la montée, il n'a pas ménagé ses efforts pour me retrouver. Il ne parait pas absurde d'ajouter la moitié de la distance aux kilomètres normalement parcourus et il en sera de même à la descente…

Au Sommet de Calern, chien

Au Sommet de Calern, le Mercantour enneigé s'étire au loin (Cheiron, Caussols, Alpes Maritimes – 21/05/13)

La boucle dessinée prévoyait de poursuivre vers l'Ouest jusqu'au Clos des Vaches pour revenir par les lieux-dits du plateau qui devaient révéler des curiosités naturelles et les vestiges d'activités pastorales ou agricoles anciennes : les Baumettes, les Baumes, le Rouré pour retrouver le vieux chemin du Teil. Il est déjà tard et la décision de couper au plus court est vite prise pour retrouver le Teil par les Baumettes et le Rouré.

Capitelle du plateau de Calern au fond d'une doline

Les Baumettes, une capitelle abritée du vent construite au bord du fond d'une doline (Cheiron, Caussols, Alpes Maritimes – 21/05/13)

Le GPS est bien utile pour garder le cap par une ligne de crête, descendant seulement au bord d'une doline pour observer une capitelle de près [ 32 T 330016 4847231 ]. Peu avant les Baumettes, le hasard conduit la marche par un gouffre non mentionné sur la 1/25000e IGN – il semble très profond [ 32 T 330048 4847548 ].

Les Baumettes, gouffre

Les Baumettes, un gouffre impressionnant absent d'IGN (Cheiron, Caussols, Alpes Maritimes – 21/05/13)

Traversant le Rouré, une autre capitelle est dressée là parmi d'innombrables tas de pierres [ 32 T 331211 4848150 ]. Pour gagner quelques mètres carrés de pâturage, les anciens ont déménagé des tonnes de pierres pour les entasser, construits des murs pour aménager des restanques plus facile à cultiver. Il n'est qu'à regarder attentivement les photos aériennes du plateau de Calern pour s'en convaincre. Les murs des restanques et des enclos sont aussi dessinés sur la 1/25000e. Tout ce travail de terrassement est impressionnant, pour le moins.

Capitelle de Rouré, plateau de Calern

La capitelle du Rouré (Cheiron, Caussols, Alpes Maritimes – 21/05/13)

Depuis un long moment, le chien n'est pas réapparu. L'inquiétude ressentie pour le fidèle inconnu m'interpelle… Plusieurs fois, je regarde en arrière pour tenter de l'apercevoir, mais le regard ne porte pas très loin sur le terrain en creux et bosses. Plus loin haletant, il fonce vers moi au grand galop… Toujours devant, il ne me perd plus de vue, jusqu'à l'ancienne bergerie du Teil [ 32 T 331906 4848599 ]. De nombreux chemins permettent de descendre dans la Combe, les raccourcis semblent peu pratiqués.

Bergerie du Teil, enclos et capitelle, plateau de Calern

Au Teil, des murs de pierres sèches forment une belle bergerie : habitation, capitelle, enclos (Cheiron, Caussols, Alpes Maritimes – 21/05/13)

Au point 1017, un sentier descend retrouver les réservoirs au dessus du point 849. De nouveau, le copain a disparu de ma vue en suivant la piste, probablement. Plus près de Cipières, il aura filé chez lui directement. Mais non ! Il est remonté pour me rattraper sur le raccourci. Descendant le village par le sentier du matin, il m'attend assis à l'ombre à chaque carrefour et je m'interroge sur le devenir de cette relation fidèle. Débouchant sur la place du village, il m'attend assis près de la fontaine. Je descends la rue à droite, il traverse la place à gauche. Un dernier regard est échangé. Bientôt, la voiture est rejointe. Un vague sentiment d'abandon m'envahit…

Documentation et topos

44 balades dans les Alpes Maritimes par Michel Bricola. Le P'tit Crapahut propose une sélection de balades dans les Alpes-Maritimes, une invitation à la découverte de la Côte d'azur, mais aussi de ce qu'il est convenu d'appeler l'arrière-pays.

Sur Internet, RandOxygène, le site officiel du Conseil général des Alpes Maritimes, facilite la découverte d'un territoire fascinant entre mer et montagne, par la mise en place et l'entretien de circuits de randonnées sous les formes les plus variées.

Données topographiques

Carte 1/25000e IGN Top25 3543 ET, 3542 ET & 3642 ET

Trace du Sommet de Calern 1458 m, depuis Cipières (format GPX)

Données pour le massif

Waypoints et points caractéristiques du Cheiron (format GPX)

Trace du Cheiron (format Google Earth – KMZ)

Trace du Cheiron (format Google Earth et Google Map – KML)

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons