Autour du Pré de la Rousse, sur la frontière Dauphiné-Savoie

La randonnée tranquille a permis la découverte de lieux pittoresques à l'écart des sentiers habituels entre le Col de l'Alpe et la Rousse. Partant du Pré Orcel pour suivre le chemin du Col de l'Alpe. Il devient superbe après la Cabane de l'Allier. La suite plus aventureuse, rejoint la dépression du Charmille pour trouver le vieux sentier qui monte au Pré de la Rousse. Le tour des prés par l'Ouest ramène sur le sentier du Pas de la Rousse suivi jusqu'au sommet. Le retour par le versant Est passe par le départ du Sangle des Pins Brûlés avant de rejoindre le Col de l'Alpe du côté Charmille. Des sentes qui passent, en particulier par l’étonnant gouffre voisin du chemin du Col de l'Alpe et absent d'IGN, ont été visitées à cette occasion.

Documentation et topo | Données topographiques | Avertissement

[Orientation 3/3]

Combe de Savoie, mer de nuage

Sur le chemin du Col de l'Alpe, au-dessus de la mer de nuages, la silhouette du Mont Blanc se devine entre Bauges et Grande Lauzière dans la brume automnale (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/09/14)

Bouleversé par les orages de la nuit, l'humidité est bien présente en arrivant au Pré Orcel [ 31T 0729842 5033905 – N 45.42087° E 5.93782° ]. L'idée de trouver la borne frontière 24 du Pré de la Rousse me poursuivait depuis la randonnée autour du Col de l'Alpe, sur la frontière Dauphiné-Savoie. Née ce jour-là, l'intuition de l'existence d'un vieux chemin suivant l'ancienne frontière pour monter au Pré de la Rousse, restait à vérifier sur le terrain.

Travail de l'érosion sous les Rochers de Belles Ombres

L'érosion a sculpté ce rocher isolé sous les falaises des Roches de Belles Ombres (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/09/14)

Tout cela motivait la randonnée, mais pour compléter la connaissance de l'endroit, l'ascension était prévue par la draye du Charmille, célèbre pour la raideur du passage clé, herbeux. Engagé quelques mètres sur le Sentier des Gardes, l'herbe chargée de rosée, la terre boueuse, les pierres glissantes, m'ont convaincu que ce n'était pas le jour ! La solution de repli a l'avantage de suivre le chemin du Col de l'Alpe qui déroule ses passages dans une ambiance chartrousine et des paysages superbes après la Cabane de l'Allier.

Le collet du Pré de la Rousse depuis la dépression du Charmille

La borne frontière 24 est gravée dans un rocher à gauche du Collet du Pré de la Rousse sur la photo (Chartreuse orientale, Sainte-Pierre-d'Entremont, Isère – 16/09/14)

Arrivé au col, un détour par la borne 27, permet de profiter de la lumière rasante encore matinale, pour photographier la fleur de lys gravée en 1761 alors, mise en valeur. La randonnée se poursuit en suivant le pied de la falaise pour franchir la petite brèche qui donne accès au Col du Charmille [ 31T 0728990 5033168 ].

Le Col de l'Alpe depuis le collet du Pré de la Rousse

Point de vue sur le Col de l'Alpe depuis le Collet du Pré de la Rousse (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/09/14)

Un coup d’œil à la borne 26 et l'arête de la dépression me conduit près de la borne 25 relevée récemment [ 31T 0728910 5032989 ]. La butte qui lui fait face permet d'observer le versant et la falaise qui soutiennent le Pré de la Rousse. Rien d'autre que les dépressions et les rancs de la crête visitée l'autre jour, ne se révèle. Mais cette fois, avec l'objectif de monter par là au Collet du Pré de la Rousse, je m'attarde autour de la borne gravée pour finalement découvrir dans l'herbe haute, le départ d'une sente qui s'avérera être un vieux chemin qui monte franchir le collet – le chemin suit avec quelques lacets l'ancienne frontière [ 31T 0728896 5032973 ]. Sans trace de balisage sauvage, il semble quand même emprunté.

B24

La borne 24 gravée sur un ranc rocheux au Nord du Pré de la Rousse (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/09/14)

Une montée rapide et sans fatigue me dépose dans le Collet du Pré de la Rousse, dans le même état – celui qu'anime la curiosité et l'envie. Où peut-elle être ? Sachant que la gravure fait face au Nord, je remets à plus tard une nouvelle visite du relief complexe de l'Ouest du plateau – moins probable. Alors, je m'engage vers l'Est pour suivre le bord du ranc rocheux. Sans savoir pourquoi, là à cet endroit, je m'approche du bord pour plonger le regard vers le bas… La gravure peinturlurée de rouge apparaît, gravée dans la falaise un mètre ou moins, sous mes pieds ! La semaine dernière, j'ai dû passé là, trois fois au moins [ 31T 0728884 5032896 ].

À travers le Pré de la Rousse

Dans le détour par l'Ouest du Pré de la Rousse, de belles dolines planes se succèdent (Chartreuse orientale, Sainte-Pierre-d'Entremont, Isère – 16/09/14)

Au pied du ranc rocheux, la vire semble praticable. Retournant vers le collet, de solides branches défendent son accès. Quelques mètres prudents, et je suis sous la borne. Deux pas d'escalade évidente, permettent de prendre quelques photos, ¾ face à la gravure. Reste la question du travail du graveur ? Et bien, il apparaît évident qu'une échelle posée sur la vire, permettrait l'ouvrage.

Falaises du Fourneau, Alpette de la Dame

Au sommet de la Rousse, les nuages lèchent les falaises du Fourneau, l'Alpette de la Dame fait une courte apparition (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/09/14)

Pour découvrir un peu plus l'endroit, le tour par l'Ouest du Pré de la Rousse domine le Vallon de Pratcel est bien agréable. Le parcours hors sentier offre de beaux points de vue sur le Habert de Saint-Vincent, la Roche de Fitta et les Rochers du Fouda Blanc, etc.. Un passage en cheminée, vers le Vallon de Pratcel, marqué de traces, retient mon attention. Pour descendre vers la zone herbeuse qu'il domine ? Pour rejoindre le vallon ? En attendant une réponse, le point est relevé [ 31T 0728798 5032811 ].

Brouillard sur la falaise de la Rousse

Descente dans le versant Est, vers le départ du Sangle des Pins Brûlés, face à la falaise rousse, à l'origine de l’appellation (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/09/14)

Comme parfois, ici et ailleurs en montagne, un sentiment de bien être m'envahit. Plénitude et sérénité, tranquillité, pourquoi sur des sites particuliers ? Mon cheminement passe par plusieurs de ces dolines herbeuses au fond plat. Bientôt, le sentier du Pas de la Rousse est rejoint, que faire ? Le temps a passé, je vais casser la croûte au sommet de la Rousse – la borne 1830. Des brumes vont et viennent dans le cirque du Pas de la Rousse. La vue ne sera pas pour aujourd'hui non plus, bien que quelques éclaircies autorisent un inventaire du paysage, côté Chartreuse.

Cumulus sur Belledonne à travers les nuages

Le brouillard qui se déchire laisse apparaître les cumulus qui emprisonnent les sommets de Belledonne (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/09/14)

Gardant le bord de la crête, après une brèche, une sente descend dans le versant Est. Étroite au-dessus d'une falaise, elle passe par le cairn qui marque la descente vers le Sangle des Pins Brûlés avant de retrouver le sentier. Le détour offre des vues intéressantes sur les falaises, et cela vaut la peine de descendre une crête herbeuse vers l'Est, la vue est saisissante sur le sangle. Pour changer, en contournant le plateau du Pré de la Rousse par le bord Est, une descente agréable rejoint la dépression du Col du Charmille.

Gouffre de la faille voisine du Col de l'Alpe

L'impressionnante faille creusée d'un gouffre, voisine du chemin du Col de l'Alpe (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/09/14)

Restant dans le côté Est pour passer sous la grotte caractéristique, il ne faut pas manquer le passage clé du versant. Le cheminement se faufile dans une faille pour traverser un lapiaz [ 31T 0729125 5033152 ]. Une courte montée ramène vers le Col de l'Alpe rejoint plus loin, toujours par l'Est – détour à travers l'alpage agréable, clairsemé de beaux pins en bouquet.

Éclaircie sur le chemin du Col de l'Alpe

En descendant du Col de l'Alpe une belle éclaircie laisse voir la vallée et la Chaîne de Belledonne (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/09/14)

Le matin, une sente montant vers une faille, m'avait laissé imaginer la possibilité de descendre vers la bande herbeuse, le sangle sous les Rochers de Belles Ombres, qui rejoint le col éponyme [ 31 T 729267 5033522 ]. Mais après quelques mètres un ressaut interdit la descente. Remontant pour suivre une petite sente, après quelques allées et venues, une sente descend vers une large faille, et un gouffre se dessine dans l'herbe haute, humide et donc glissante – je n'irai pas plus bas. À moins d'une cinquantaine de mètres du chemin du Col de l'Alpe, le relief caractéristique n'est pas dessiné sur IGN

Cartouche du bornage forestier de 1850

Cartouche du bornage forestier gravé sur une dalle au bord du sentier du Col de l'Alpe : BORNAGE G AL - 1850 - INSPECTEUR GARDE GENERAL - CHABERT - ARPENTEUR - FORESTIER (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 16/09/14)

Reprenant la descente, une autre sente attirante, conduit à un passage escarpé praticable pour descendre sur la pente herbeuse [ 31T 0729297 5033532 ]. Face au Nord, le passage rocheux exposé est humide et je ne m'engage pas. La tentative est remise à une autre fois. Le sentier retrouvé ramène tranquillement vers le point de départ.

Documentation et topos

Aujourd'hui épuisé, Frontière Dauphiné-Savoie, À la découverte des bornes de 1822 et 1823, est la source d'informations incontournable sur la frontière qui séparait au XVIIIe siècle, les royaumes de France et de Sardaigne. Le livre signé de Michel Jaillard, Jean Marconnet, Andrée et Jacques Verdun, a été édité par Pontcharra Patrimoine et Histoire, déposé au 2e trimestre 2006.

Données topographiques

Carte 1/25000e IGN Top25 3333 OT

Trace autour du Pré de la Rousse, sur la frontière Dauphiné-Savoie (format GPX)

Relevé des bornes de 1822 et 1823 de la frontière Dauphiné-Savoie

Données pour le massif

Waypoints et points caractéristiques de la Chartreuse Orientale (format GPX)

Trace de la Chartreuse Orientale (format Google Earth – KMZ)

Trace de la Chartreuse Orientale (format Google Earth et Google Map – KML)

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Cet itinéraire ce déroule tout ou partie dans la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse qui a pour mission d'étudier et de gérer ce territoire afin que les diverses activités qui s'y exercent (élevage, exploitation forestière, randonnée, etc.) soient compatibles avec la préservation de la faune, de la flore et du paysage. Participez à la protection de cet espace en respectant la réglementation.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons