Autour du Col de l'Alpe, sur la frontière Dauphiné-Savoie

La randonnée qui commence aux Varvats, est motivée par la recherche exhaustive des bornes de l'ancienne frontière Dauphiné-Savoie qui ceinture le Vallon de Pratcel. Monter par là, pour franchir le Pas de l'Échelle permet de gagner le Col de l'Alpe par la crête en rive droite du vallon. De là, après un détour par le haut du Chamille, les crêtes de la Rousse et du Fourneau conduisent au sommet de l'Alpette de la Dame, pour descendre la croupe herbeuse trouver le Habert de la Dame. Le Sentier de Tracarta ramène vers le point de départ.

Documentation et topo | Données topographiques | Avertissement

[Franchissement 2/3 ; Exposition 3/3 ; Orientation 1/3 ; Pénibilité 2/3]

Autour du Vallon de Pratcel, quatre points pourraient définir le territoire concerné : la Roche de Fitta, la Croix de l'Alpe, le sommet de l'Alpette de la Dame et le Habert de la Dame. La ligne frontière Dauphiné-Savoie suit ici, les crêtes pour en définir le périmètre. La ligne est matérialisée par les falaises ou par des bornes gravées dans les alpages. Enclave dans le Dauphiné, cette zone a fait l'objet d'un échange. Le roi de Sardaigne a gardé ce territoire en compensation de l'Entre-Deux-Guiers, rattaché à la France par François 1er en 1537.

Dauphiné-Savoie, zone du Vallon de Pratcel

Enclave Sarde du Vallon de Pratcel en Dauphiné, définie par la Roche de Fitta, la Croix de l'Alpe, le sommet de l'Alpette de la Dame et le Habert de la Dame

En partant des Varvats, la randonnée agrémentée de variantes, reprend l'itinéraire des crêtes, du Col de l'Alpe jusqu'au Fourneau, parcouru fin septembre 2008. La magnifique borne 35 gravée dans une dalle rocheuse du Pas de l'Échelle, marque la fin de l'itinéraire classique par le Habert de Saint-Vincent.

Brume sur le Pré de Pratcel

Brume matinale, au débouché dans le Pré de Pratcel (Chartreuse orientale, Saint-Pierre-d'Entremont, Savoie – 11/09/14)

Avant de s'engager sur le lapiaz, on quitte le GR9 pour une petite sente qui s'engage vers l'Est dans une combe herbeuse que l'on quittera pour découvrir au bord d'un lapiaz la borne 34. La suite est facile. En suivant la limite des départements de l'Isère et de la Savoie, toujours confondue avec l'ancienne frontière, le cheminement passera naturellement par les bornes 33, 32, 31 et la 30 voisine de la Croix de l'Alpe.

Canyon du Vallon de Pratcel

Quand le Vallon de Pratcel devient canyon… (Chartreuse orientale, Saint-Pierre-d'Entremont, Savoie – 11/09/14)

La borne 31, déchaussée et couchée à terre demandera plus d'attention pour ne pas être négligée. C'est l'occasion d'aller visiter le point 1821 de la 1/25000e IGN ou est mentionnée la Croix de l'Alpe [ 31T 0728978 5033595 ]. En réalité, la croix actuelle est située 80 mètres au Sud Sud-Est, près de la borne 29 [ 31T 0729012 5033522]. À l'imprécision du récepteur GPS près, le point est une petite bosse herbeuse marquée d'un creux en son centre qui se distingue à peine de l'alentour plutôt uniforme. Si une croix a été dressée à cet endroit, elle concernait probablement les Haberts de Barraux d'où elle était visible. La croix actuelle, concernant le versant du Col de l'Alpe et le Habert de Val Froide à l'amont du Vallon de Pratcel.

Sous le Pas de l'Échelle

Feuilles d'automne sous le Pas de l'Échelle, face à la crête Rousse-Fourneau (Chartreuse orientale, Saint-Pierre-d'Entremont, Savoie – 11/09/14)

Traversant le Col de l'Alpe vers le Sud, sur un rocher affleurant sous la falaise, est gravée la borne 27 qui présente à côté des gravures de 1822, celles de 1761. Les fleurs de lys semblent avoir été bouchardées – pendant la révolution, probablement. Plutôt que de prendre en courbe de niveau pour rattraper la brèche habituelle qui dépose dans la dépression du point 1766, un court raidillon m'invite à m'engager à travers le versant Charmille, que je ne connais pas. Un vieux sentier parcourt ce versant et conduit comme prévu au pied de la borne 26, gravée dans un rocher au-dessus du point coté.

-

La belle borne 35 gravée sur un ranc rocheux du Pas de l'Échelle (Chartreuse orientale, Saint-Pierre-d'Entremont, Savoie – 11/09/14)

Par le sentier de la dernière fois, je rejoins le replat herbeux de la borne 25 et prend le sentier de la Rousse pour le quitter rapidement et grimper vers l'Ouest en direction des Prés de la Rousse. Très vite, c'est une sente qui devient sentier pour déboucher dans une superbe doline herbeuse bien à l'écart du chemin classique du Pas de la Rousse – un lieu de bivouac idéal à l'écart de la fréquentation.

-

Devant le Pinet au loin, la borne 34 – le toit du Chalet de l'Alpe est visible sur la droite (Chartreuse orientale, Saint-Pierre-d'Entremont, Savoie – 11/09/14)

La borne 24 devrait se trouver à proximité. Mon information sur sa situation est succincte : Le rocher gravé 24, au sommet du mamelon dominant la dalle 25, est aussi orienté au Nord ; du sommet de la falaise, il faut se pencher pour apercevoir les gravures situées un mètre en contrebas – extrait du livre de Michel Jaillard. Comment a t'elle été gravée ? est la première question et je fouille les moindres failles et recoins du mamelon au relief finalement très complexe.

Vers la borne 24

La belle doline herbeuse au Nord-Ouest du Pré de la Rousse (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 11/09/14)

Facilement, j'ai trouvé la borne 33 dans son petit bosquet. Aidé par les lignes directionnelles gravée sur son faîte, et par la fonction Viser et rallier du GPS, par deux fois je retournerai à la recherche de la gravure. J'ai passé 1h30 à explorer les failles, passer sur des vires terreuses, descendre de raides couloirs herbeux... Et bredouille, je ronchonne.

Les Pins brûlés

Lumière surprenante sur les pins brûlés de la Rousse (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 11/09/14)

Repassant par la borne 23, je m'aide à nouveau des lignes directionnelles et du GPS pour trouver sans difficulté la borne 22, au bord de la prairie de la Rousse, à l'Est du sentier. De là, je retournerai encore une fois chercher la 24… Mais le temps à tourné, le brouillard encombre toujours les crêtes. Traversant par la sortie du Pas de la Rousse, je gagne le sommet de la Rousse pour casser la croûte en attendant que ça se lève… Peine perdue, le brouillard se déchire de courts instants, de temps à autres.

Escalade sur le chemin du Fourneau

Le passage clé du Founeau demande une petite escalade qui peut impressionner (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 11/09/14)

Confiant dans mon sens du terrain et de l'orientation, je m'engage dans la traversée des crêtes en direction du Fourneau. Trouver le bon passage pour descendre le lapiaz de la Rousse, n'est pas évident. Mais bientôt par une vague trace je traverse la pente herbeuse pour passer dans le versant Est, par un passage très exposé au dessus d'un couloir vertigineux [ 31T 0728447 5032206 ]. En contrebas de la crête, arbres et lapiaz compliquent la progression, même si parfois une vague sente confirme le bon itinéraire. Après un cheminement aventureux qui semble bien long, l'approche de la sortie du Passage du Fourneau, la sente devenue sentier, est plus facile. Arrivé à la borne 21, j'oublierai de photographier la croix de Savoie du côté Ouest du chemin…

Crête de l'Alpette

Un instant trop bref, le brouillard s'est déchiré, offrant le paysage des sommets ennuagés et du Grésivaudan (Chartreuse orientale, Sainte-Marie-du-Mont, Isère – 11/09/14)

Jusqu'au passage d'escalade, clé pour l'accès à la crête du Fourneau, le cheminement est agréable, après aussi, jusqu'à la brèche 1799 qui marque la fin des difficultés. Un petit effort me dépose sur la dalle de la borne 20 au sommet de l'Alpette de la Dame. Une pause et dans le brouillard parfois épais, croisant toutes sortes de vaches, je descends de borne en borne jusqu'à la n°15, qui marque le changement de direction vers le Habert de la Dame. Un long retour peut commencer par la descente du lapiaz boueux, très glissant ce soir, qui rejoint le beau Sentier de Tracarta. Il ramène vers l'itinéraire du matin, la Fontaine de Rigne Bâton, et le point de départ.

Le recensement de 20 bornes de l'ancienne frontière Dauphiné-Savoie, géolocalisés et photographiées, a permis l'organisation d'un fichier au format kmz pour Google Earth. La plupart des bornes sont documentées et illustrées. Les données seront enrichies des bornes déjà localisées et au fil de mes randonnées – il y a de quoi faire, la frontière descend jusqu'à Nice…

Documentation et topos

Aujourd'hui épuisé, Frontière Dauphiné-Savoie, À la découverte des bornes de 1822 et 1823, est la source d'informations incontournable sur la frontière qui séparait au XVIIIe siècle, les royaumes de France et de Sardaigne. Le livre signé de Michel Jaillard, Jean Marconnet, Andrée et Jacques Verdun, a été édité par Pontcharra Patrimoine et Histoire, déposé au 2e trimestre 2006.

Données topographiques

Carte 1/25000e IGN Top25 3333 OT

Trace autour du Col de l'Alpe, sur la frontière Dauphiné-Savoie (format GPX)

Relevé des bornes de 1822 et 1823 de la frontière Dauphiné-Savoie

Données pour le massif

Waypoints et points caractéristiques de la Chartreuse Orientale (format GPX)

Trace de la Chartreuse Orientale (format Google Earth – KMZ)

Trace de la Chartreuse Orientale (format Google Earth et Google Map – KML)

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Pour assurer les moins expérimentés, une corde d'une vingtaine de mètres peut être utile.

Cet itinéraire ce déroule tout ou partie dans la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse qui a pour mission d'étudier et de gérer ce territoire afin que les diverses activités qui s'y exercent (élevage, exploitation forestière, randonnée, etc.) soient compatibles avec la préservation de la faune, de la flore et du paysage. Participez à la protection de cet espace en respectant la réglementation.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons