La Roche Parstire 2108 m, tentative de traversée du Mont Coin

La Roche de Parstire est le prétexte au projet d'une randonnée plus ambitieuse qui devrait aller par les crêtes, traverser le Mont Coin. Peu ou pas décrit, le versant qui domine le Lac de Roselend offre des itinéraires plus sauvages et délaissés. Depuis la Barme sur la route pastorale de Treicol, un vieux chemin muletier monte retrouver une piste pastorale sous la Roche Parstire atteinte facilement depuis les Grands Plans. D'abord sentier, sente, puis trace sur le fil de la crête, le cheminement parfois exposé et délicat par temps humide, traverse le Passage de la Charmette, le Mont des Acrays, le Passage de Miraillet, le Col du Couvercle, le Passage des Embouchus. Une descente dangereuse pour atteindre le Col des Meudes, met fin à la longue traversée. Une descente hors sentier, improvisée jusqu'au chalet des Meudes permet de rejoindre la piste pastorale à Treicol et de là, le point de départ.

Documentation et topo | Données topographiques | Avertissement

[Franchissement 2/3 ; Exposition 2/3 ; Orientation 2/3]

Attention : la traversée du gué du Ruisseau de Treicol pourrait être périlleuse après une période de fortes pluies ou en période de fonte des neiges.

Sous Roche Parstire

Le sentier de la Roche Parstire suit le bord de ses falaises Est (Beaufortain, Beaufort, Savoie – 17/06/15)

Depuis Beaufort, on quittera la D925, au Col de Méraillet pour traverser le barrage du Lac de Roselend. La route goudronnée sera abandonnée dans le lacet du point 1692, pour prendre la piste pastorale qui conduit à Treicol. Après moins de 1,5 kilomètres, peu avant la Barme, lieu-dit de Beaufort, un large remblai du côté de l'aval permet de stationner. L'endroit se situe avant un rocher caractéristique, un peu avant les chalets du hameau. Le gros rocher marque aussi le départ d'un vague chemin qui se dessine dans le versant derrière la clôture électrique [ 32T 0314126 5060103 – N 45.66955° E 6.61368° ].

Sur le sentier de Roche parstire

À travers les croupes herbeuses qui font suite à la Roche Parstire (Beaufortain, Beaufort, Savoie – 17/06/15)

La montre marque 6h30, les crêtes sont prises par les nuages dans toutes les directions et l'air est humide. La randonnée est partagée avec Joëlle T. et Michel Rousseau. Si quelques randonnées proposées par Antoine Salvi, ont déjà été partagées avec Joëlle, c'est le premier contact avec Michel, rencontre suscitée aussi par Antoine.

Éclaircie, passage de la Charmette

Courte éclaircie après le Passage de la Charmette (Beaufortain, Beaufort, Savoie – 17/06/15)

Imaginant le départ du sentier plus loin, son début au niveau du gros rocher caractéristique est manqué. Il sera rejoint dans son premier lacet. Le sol est bien grassouillet. Bientôt nous essorons l'herbe haute chargée de rosée, après la clôture qui ferme l'alpage.

Sur la crête

Sur la crête au Sud du Passage des Embouchus – Photo © Michel Rousseau, tous droits réservés (Beaufortain, Beaufort, Savoie – 17/06/15)

Le relief du vieux chemin est quand même facile à suivre, même si visiblement, il est peu fréquenté. Parfois, le GPS aide à ne pas le perdre dans les taillis de vernes et, passés pas très loin du chalet des Rapins, nous débouchons vers 1900 mètres sur la piste pastorale. Quittée aux Grands Plans, un chemin mène à un bassin d'alpage [ 32T 0313346 5061253 ]. Le point 1961 de la Roche Parstire sera rejoint hors sentier pour éviter une perte d'altitude bien inutile.

Descente vers les Meudes

Traversée d'un névé au-dessus du point 2299 en direction des Meudes (Beaufortain, Beaufort, Savoie – 17/06/15)

Débouchant au bord de l'à pic du versant Est dans le brouillard, le vide est insondable. Il en sera ainsi ou presque, tout au long du parcours de crête. Jamais le paysage ne s'ouvrira sur le Lac de Saint-Guérin, le Grand Mont. La Pierra Menta, la Pointe de Presset, l'Aiguille du Grand Fond et sa majesté le Mont Blanc, resteront dans la crasse toute la journée. Optimistes, les prévisions annonçaient la disparition de la masse nuageuse dès la mi-journée…

Le Mont Coin

Le Mont Coin derrière la dépression du Col des Meudes. De part et d'autres de la cascade, les falaises et ressauts évités lors de la descente improvisée (Beaufortain, Beaufort, Savoie – 17/06/15)

D'abord facile, le cheminement traverse des croupes herbeuses fleuries de milles fleurs, trolles d'Europe, pulsatilles soufrées, anémones à fleurs de narcisse, gentianes et tant d'autres. Elles distraient l'attention pour ne pas perdre le sentier qu'elles éclairent de couleurs. Les toponymes ponctuent la progression en même temps que l'arête s'effile.

Le chalet des Meudes

Le chalet des Meudes (Beaufortain, Beaufort, Savoie – 17/06/15)

La visibilité réduite, évaluée à une cinquantaine de mètres, cache les nombreuses bosses que le cheminement traverse par le fil parfois très étroit. Le terrain gras nécessite une attention continue – l'issue de la moindre glissade serait probablement fatale. Quelques passages très étroits font penser à la progression du funambule sur sa corde raide. Et la tension du petit groupe est maximale quand dans le versant Nord Est de raides névés se dessinent dans le brouillard.

Barage et lac de Roselend

Le Lac de Roselend sous la couverture nuageuse (Beaufortain, Beaufort, Savoie – 17/06/15)

La traversée du Pas des Embouchus précède encore une bosse, puis celle cotée 2491 qui précède le Col des Meudes, dernière dépression avant le Mont Coin. Son ascension escarpée débouche sur un petit plat herbeux. L'arête plonge dans la dépression, et le cheminement devra s'inventer par une une courte descente sur le fil avant de négocier la raide pente Est, terreuse avec seulement quelques mottes d'herbes. Chacun va voir, se penche pour mieux apprécier la difficulté et ensemble, décidons le demi-tour. Avec une grande attention, la descente du point 2491, se passe finalement bien pour rejoindre une petite dépression de l'arête.

Source ferrugineuse

La magnifique source ferrugineuse qui précède la descente de la rive gauche du Ruisseau de Treicol (Beaufortain, Beaufort, Savoie – 17/06/15)

La carte sortie à l'abri du vent, permet d'imaginer un itinéraire de descente pour rejoindre le chalet des Meudes par le point 2299. Elle montre aussi des barres rocheuses et autres ressauts, qu'il faudra négocier. C'est parti en commençant par descendre un névé qui conduit à dévaler un raide goulet. En suivant les drailles des vaches, la suite devient évidente, après avoir quand même buté sur des à-pics infranchissables, bien contournés. Une ruine voisine du chalet des Meudes accueille un pique-nique tardif mais sympathique qui permet de faire davantage connaissance.

Plusieurs lagopèdes alpins ont été observés à proximité du point 2299. D'autres belles rencontres ont jalonné la randonnée, lapin vers les Grands Plans, biches sous la Roche Parstire, chamois dans le versant Ouest du Col du Couvercle, etc.

Traversée du ruisseau de Treicol

Joëlle engagée dans la traversée rafraîchissante du Ruisseau de Treicol… (Beaufortain, Beaufort, Savoie – 17/06/15)

La carte montre le chemin muletier certainement, qui de Treicol montait aux Meudes. Après l'avoir manqué une première fois, caché dans la végétation, il sera finalement facile à suivre. Sa fréquentation ancestrale a creusé le passage et les vestiges de ce relief guide nos pas. Parfois, repris par les arbustes, on le quitte pour le retrouver quelques mètres plus bas. Il en va ainsi jusqu'à la magnifique source ferrugineuse qui précède la descente de la rive gauche du Ruisseau de Treicol. Le flot du torrent que l'on pourrait presque qualifier de crue est impressionnant. Pas de passerelle et le gué du chemin ne laisse pas de pierres apparentes qui permettraient une traversée à pied sec. D'abord, tentant de rallier le chalet du Vâ, un ravin terreux coupe le cheminement déjà sanglier – demi-tour. La traversée du gué est décidée… Michel traversera pieds nus – demain, il a besoin de ses chaussures sèches ou presque. Joëlle et moi restons chaussés. La force du courant surprend, les bâtons contribuent à l'équilibre… Un rocher nous accueille sur l'autre rive. Il reste à vider les chaussures, essorer les chaussettes… Content de retrouver la piste, les pantalons sécheront avant de retrouver le point de départ.

Documentation et topos

Un topo, un livre dans le sac à dos

Randonnées en Beaufortain - Val d'Arly - Val Montjoie par Pierre Millon.

Données topographiques

Carte 1/25000e IGN Top25 3532 OT

Trace de Roche Parstire 2108 m, tentative de traversée du Mont Coin (format GPX)

Copiez l'adresse du lien du fichier de trace pour le visualiser sur un fond de carte IGN par exemple, et l'imprimer avec JGN

Données pour le massif

Waypoints et points caractéristiques du Beaufortain (format GPX)

Traces du Beaufortain (format Google Earth – KMZ)

Trace du Beaufortain (format Google Earth et Google Map – KML)

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Il apparaît souhaitable de réaliser cette course par temps sec.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons