Le Petit Parpaillon 2881 m, par le Col de Girabeau

Grand Bérard. Le Petit Parpaillon peut évidement s'atteindre depuis la route du Tunnel du Parpaillon. L'itinéraire proposé permet de profiter de l'environnement du Grand et Petit Vallon de la Vachère. Le départ est fixé au Serre de l'Orivette sur la piste du Grand Vallon, depuis les Ribes – hameau des Orres. Le sentier du Col de Girabeau, en passant par la cabane éponyme débouche au pied de l'arête presque Nord du Petit Parpaillon qui offre hors sentier un cheminement évident, jalonné de quelques cairns. La descente du Col du Parpaillon passe par l'entrée Nord du tunnel. Le retour emprunte parfois les traces d'un vieux sentier pour retrouver le Col de Girabeau, et par là retrouver le point de départ.

Flore observée | Documentation et topo | Données topographiques | Avertissement

[Franchissement 1/3 ; Exposition 1/3 ; Orientation 1/3]

Le Petit Parpaillon

Le Petit Parpaillon sur la gauche et à droite, la pointe 2649 (Grand Bérard, Crévoux, Hautes-Alpes – 21/09/15)

Un poteau du PDIPR indique le Serre de l'Orivette, point de départ de la randonnée. Après le village des Orres, dans un lacet de la route de la station des Orres, prendre à gauche de suite après le pont sur le Torrent de la Vachère, une route non revêtue. Après 5 kilomètres, on atteint le départ du sentier. Le stationnement est possible sur la banquette avale de la route [ 32T 0310354 4930339 – N 44.50146° E 6.61440° ].

La définition des massifs sur sentier-nature, s'appuie sur le découpage méthodique proposé par Henri Widmer dans ses guides du relief, des Alpes du Nord, des Alpes du Sud et Provence. Ainsi par exemple, le Massif du Grand Bérard bordé par la Durance et l'Ubaye, est mitoyen du Queyras et du Massif de Chambeyron, à l'Est.

Au sommet du Petit Parpaillon

Petit cairn élégant à la cime du Petit Parpaillon (Grand Bérard, Crévoux, Hautes-Alpes – 21/09/15)

Dans la forêt clairsemée de mélèzes en train de prendre la couleur chaude de l'automne, les lacets du sentier sont bien agréables. La gelée blanche est bien présente par une température à peine positive. Débouchant dans l'alpage, la modeste Cabane de Girabeau n'est plus très loin. Au-delà, dans un bel environnement sauvage, l’ascension se fait plus rude. Des clarines rompent le silence de la montagne, des vaches apparaissent loin sur la crête. Cette vision pourtant habituelle en montagne me surprend un peu ici. Sans explication à cet étonnement, le col est franchi.

Le Grand Parpaillon

Sous cet angle, l'itinéraire d'ascension du Grand Parpaillon semble envisageable, même s'il présentera des passages exposés (Grand Bérard, Crévoux, Hautes-Alpes – 21/09/15)

Au loin, un pick-up blanc suivi d'une moto descend la route du Tunnel du Parpaillon. Elle est donc toujours carrossable depuis les balades familiales dans les années 60… Sans prendre de suite le fil de la crête, j'approche du pied du point 2649. Une traversée conduit sur le fil de la large arête à l'attaque du raide ressaut. Ensuite, la traversée est agréable et sans difficultés. L'itinéraire à suivre se dessine jusqu'au sommet du Petit Parpaillon.

Le Mont Pelvoux

Le massif des Écrins, plus particulièrement le Mont Pelvoux depuis le sommet du Petit Parpaillon (Grand Bérard, Crévoux, Hautes-Alpes – 21/09/15)

Le Grand Parpaillon, seigneur des lieux occupe le paysage et mes pensées. Le sommet convoité n'est pas au programme. Voir à quoi pouvait ressembler l'itinéraire par l'arête plutôt Sud est l'objet de la randonnée d'aujourd'hui.

Tunel du Parpaillon

Entrée Nord du Tunnel du Parpaillon (Grand Bérard, Crévoux, Hautes-Alpes – 21/09/15)

La grimpette se poursuit sur l'arête pour atteindre une sorte d'antécime cotée 2795. La crête plus effilée, dans une ambiance minérale délitée, conduit au sommet occupé par un petit cairn élégant et un muret de pierre en arc de cercle pour se protéger du vent du Nord. Le temps, clair et sans nuage est splendide dans toutes les directions. Après avoir pris le temps de la contemplation, je m'engage sur la crête du Col du Parpaillon. Vers 2820 mètres, le sac à dos posé à terre, le pique nique est installé. Le bruits de motos qui montent le versant Sud du col troublent le silence. Avec quelques voitures, ceux là s'ajoutent à une fréquentation du site, quand même importante. Je n'ose imaginer la haute saison…

Au Col de Girabeau

Le Lac de Serre-Ponçon au loin, dans le paysage du Col de Girabeau (Grand Bérard, Crévoux, Hautes-Alpes – 21/09/15)

La descente du Col du Parpaillon est raide et le sentier érodé dans la pierraille, plutôt mauvais. Un peu surpris par ce constat, j'arrive sur le remblai à l'entrée du tunnel. Souvenirs ! Pour retrouver le Col de Girabeau, hors sentier, l'alpage est traversé jusqu'au pylône d'une balise Météosat [ 32T 0312073 4929603]. Pour contourner un troupeau de vaches, aller chercher le bord du plateau et le suivre jusqu'au de Girabeau, est bien plaisant. Quel plaisir de faire son chemin ? Au col, je m'octroie une longue pose, avant de dévaler le sentier de ce matin pour retrouver le point de départ. Si l'envie se manifeste, le Grand Parpaillon sera tenté depuis la route du tunnel…

Flore observée

Gentiane printanière

L'automne est là, les Gentianes printanières sont nombreuses, précoces ou tardives ? (Grand Bérard, Crévoux, Hautes-Alpes – 21/09/15)

Documentation et topos

Données topographiques

Carte 1/25000e IGN Top25 3538 ET

Trace du Petit Parpaillon 2881 m, par le Col de Girabeau (format GPX)

Données pour les massifs du Queyras et du Grand Bérard

Waypoints et points caractéristiques du Queyras (format GPX)

Traces du Queyras (format Google Earth – KMZ)

Traces du Queyras (format Google Earth et Google Map – KML)

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons