Balme Rousse 2093 m, par le Grand Bachas et le Bois Durat

Balme Rousse, barre rocheuse sous la Crête de Catinat, offre l'opportunité d'une randonnée variée dans un paysage où Mont-Dauphin, la place forte édifiée par Vauban, est toujours présente. En quittant la Route Forestière du Bois Durat par la piste de la Forêt Domaniale de Mont-Dauphin, le sentier du Grand Bachas monte au pied de la barre rocheuse de Balme Rousse. De là, une vague sente mène à un promontoire herbeux, superbe belvédère sur le Guillestrois – court aller et retour à ne pas manquer. Le retour poursuit la traversée sous la crête, point culminant Prachaval, pour dévaler le Bois Durat par un superbe sentier qui retrouve la route forestière à proximité de la Cabane du Bois Durat.

Facile, le sentier du Grand Bachas, souvent étroit et érodé disparaît parfois à travers des pentes raides, présente quelques passages par des vires exposées. En conséquence, le circuit de Balme Rousse est réservé à des randonneurs avertis – pied sûr et insensible au vertige.

Source dans la Forêt de Mont-Dauphin

Une belle source et son bacha au bord de la piste dans la Forêt Domaniale de Mont-Dauphin peu avant le départ du sentier de Balme Rousse (Queyras, Eygliers, Hautes Alpes – 03/06/16)

D'Eygliers-Gare sur la N94, prendre la D37 jusqu’à Eygliers. Continuer en direction de Gros par la route D37L, passant par les hameaux de la Rua d’Amont et du Coin. Après la traversée du Torrent du Bachas, prendre à gauche la Route Forestière de Bois Durat et stationner au croisement du point 1308 [ 32T 313331 4950943 – N 44.68756° E 6.64435°]. La piste forestière de la Forêt Domaniale de Mont-Dauphin rapidement mauvaise, est à réserver aux véhicules 4x4 dans les lacets au-dessus du point 1412.

La Crête de Catinat doit son nom au Maréchal de France, militaire du XVIIe siècle. Nicolas Catinat de La Fauconnerie a conseillé à Vauban de fortifier la position destinée à verrouiller la vallée du Guil, la place forte remarquable de Mont-Dauphin. Il serait monter sur la crête, aujourd'hui éponyme, observer l'avancée des travaux.

Enclos du Grand Bachas

Enclos certainement très ancien dans la Forêt Domaniale de Mont-Dauphin vers 1760 mètres (Queyras, Eygliers, Hautes Alpes – 03/06/16)

Un tracé ancien permet de couper deux épingles de la piste de la Forêt Domaniale de Mont-Dauphin pour raccourcir un peu. Un chemin passe par la citerne DFCI et son captage, avant de traverser le Torrent du Bachas. Peu après, la source mentionnée sur IGN annonce le départ discret du sentier de Balme Rousse.

Sentier de Balme Rousse

Soutenu en remblai par un muret de pierre le sentier de Balme Rousse a été certainement important autrefois (Queyras., Eygliers, Hautes Alpes – 03/06/16)

Le sentier, un chemin important autrefois, monte régulièrement en longs lacets. Vers 1740 mètres, il abandonne le tracé de la carte pour traversée un replat plein de charme, parsemé de gros rochers et marqué des vestiges d'un enclos très ancien, certainement. Le sentier dessiné sur IGN a probablement été grignoté dans les ravins du Grand Bachas. Raide pour quitter l'endroit magique, il rejoint maintenant vers 1810 mètres un vieux chemin en courbe de niveau pour retrouver l'itinéraire original.

Vallée de la Durance

Comme Mont-Dauphin, la Durance est presque de tous les points de vue du sentier de Balme Rousse (Queyras, Eygliers, Hautes Alpes – 03/06/16)

Toujours étroit, le sentier monte traverser le Torrent du Bachas. Bientôt taillé en remblai sur un solide muret de pierre, le passage témoigne de l'ancienneté du chemin, probablement muletier autrefois. Et, il quitte le ravin du torrent par une vire rocheuse. Un muret cimenté facilite le passage et l'érosion a endommagé la traversée. Un pierrier précède l'arrivée au pied de Balme Rousse – le point 2093.

Sentier de Balme Rousse

Le passage de la vire rocheuse, probablement le plus exposé de la randonnée (Queyras, Eygliers, Hautes Alpes – 03/06/16)

Le projet de randonnée plus ambitieux est contrarié par une averse subite. Les nuages cachent les sommets environnants. Il était prévu de monter à Prachaval, le sommet de la Crête de Catinat par l'itinéraire proposé par Bernard Mazas sur son blog.

Balme Rousse

La barre rocheuse colorée de Balme Rousse (Queyras, Eygliers, Hautes Alpes – 03/06/16)

La carte montre toujours le chemin des Ourgières, antécime Sud de la Crête de Catinat. Le pierrier de Balme Rousse en conserve à peine une trace à peine visible qui se poursuit par une sente. Elle se perd dans un petit bois de mélèzes. L'épaule herbeuse bien dégagée qui fait suite, marque le départ de l’ascension de Prachaval. Le large point de vue offert depuis ce point mérite à lui seul l'aller et retour. Après avoir cherché un moment l'empreinte du vieux chemin en vain, revenant sur mes pas, je poursuis la traversée sous la Crête de Catinat.

Vers le Torrent Guillermin

Du sentier érodé, il ne reste que la trace d'une vague sente dans la pente raide (Queyras, Eygliers, Hautes Alpes – 03/06/16)

Encore une vire étroite, le sentier se perd, érodé dans la pente. Il apparaît évident que le retailler garantirait sa pérennité. Le balisage jaune rappelle pourtant son inscription au PDIPR. Quelques signes et vestiges rappellent le pastoralisme, mais l'estive des troupeaux est-elle toujours d'actualité ?

Mont-Dauphin

Le versant Ouest de la Crête de Catinat domine Mont-Dauphin. La place forte édifiée par Vauban est visible tout le long du parcours ou presque (Queyras, Eygliers, Hautes Alpes – 03/06/16)

Laissant monter à droite le sentier des Crouzats, je descends traverser le Torrent de Guillermin au point 2103 pour suivre la direction du Bois Durat. La pente garde l'empreinte du passage des troupeaux, et suivre le sentier n'est guère évident. Arrivé sur croupe herbeuse qui n'a pas gardé le relief du chemin, en descendant plein Ouest, deux cairns indiquent le bon passage qui dévale la forêt par de nombreux lacets astucieux. La raide pente herbeuse a préservé le relief du vieux chemin. Et c'est quand il est évident que les marque jaune du balisage abondent…