La Grotte de Jean Gonet 680 m, par le Chemin de la Boissière – Saint-Maurice-de-Rotherens

Une reprise de la reconnaissance du Chemin de la Boissière depuis les Cingles, permettra d'aller jusqu'à son terme pour déboucher au Vernay sous les Sérus sur l'itinéraire classique du Mont Tournier. Mais cette fois, la visite de la Grotte de Jean Gonet renforcera la satisfaction d'une reconnaissance réussie. Les chemins autour du Mont Tournier pour revenir par Nattage jusqu'au point de départ compléteront la randonnée autour de Saint-Maurice-de-Rotherens.

Chemin de la Boissière

Depuis les Cingles (localement appelé Sangles) le sentier d'abord au bord des falaises qui dominent Champagneux traverse la Boissière pour déboucher au Vernay, pas très loin du chemin des Sérus – vue vers le Sud (Avant-pays savoyard, Saint-Maurice-de-Rotherens, Savoie – 19/01/19)

Sur la carte IGN le lieu-dit la Boissière domine les falaises au Nord du Belvédère des Fils. Une confusion des toponymes est ainsi mise en évidence pour les lieux-dits : la Gouvatière et le Mollard Rocher localisés à cet endroit. La Boissière est la raide pente boisée délimitée par les falaises qui dominent la vaste carrière de Leschaux – le 2ème étage entre 550 et 680 mètres. Absent de la 1/25000e, le sentier qui part des Cingles pour suivre le bord des falaises qui dominent Champagneux est avec pertinence, nommé : le Chemin de la Boissière par les locaux. D'après les informations recueillies à la lecture du Portail cartographique des Pays de Savoie.

La Grotte Jean Gonet

Située au pied de la barre rocheuse qui domine la Boissière, la grotte abritait un prêtre réfractaire pendant la Révolution (Avant-pays savoyard, Saint-Maurice-de-Rotherens, Savoie – 19/01/19)

En partant du parking du Belvédère des Fils comme mardi dernier, cette fois c'est le chemin normal par Cupied qui est suivi pour descendre au plus logique vers le Terrailler et prendre la direction des prés des Cingles. La neige couvre un peu le chemin, et des traces de pas se dirigent à travers, dans la direction du chemin de la Boissière. J'ai l'espoir de croiser quelqu'un, peut-être pour partager le plaisir d'être là, ou seulement tromper ma solitude en cet endroit, là où je ressens à chaque fois un bien-être serein. Passé la clôture, les traces filent sur le sentier vers le Nord. Je crois les perdre avant le Trou de la Mule. La trace d'un sentier envahi par la végétation remonte le versant – où monte t'elle ?

Chemin de la Boissière

Depuis les Cingles (ou localement Sangles) le sentier d'abord au bord des falaises qui dominent Champagneux traverse la Boissière pour déboucher au Vernay, pas très loin du chemin des Sérus (Avant-pays savoyard, Saint-Maurice-de-Rotherens, Savoie – 19/01/19)

Ne pas s'engager par temps humide ! Je l'ai écrit. Faites ce que je dis, pas ce que je fais – où l'inverse. La petite couche de neige couvre le sol plus ou moins gelé, et le terrain n'est pas glissant. Les crampons forestiers alourdissent le sac à dos. Le bord des falaises qui domine Champagneux et le Rhône qui se dessine au travers des buis morts, appelle cependant à la prudence. Des pentes raides succèdent à l'à-pic, puis bientôt un replat. La lumière au travers des branches nues, sans feuilles, dessine les falaises – et là sans trop savoir pourquoi, je quitte le sentier pour m'enfoncer dans le versant. Le sécateur coupe des branches de buis un rien gênantes ; un dièdre-recoin se dessine dans la falaise. J'y suis. La Grotte Jean Gonet s'ouvre sous des surplombs [ 31T 709654 5057029 ]. Le sol de la grotte propre et nivelé semble avoir été débarrassé de ce qui l'encombrait. Difficile ! Les photos ne savent pas rendre compte de l'endroit au pied de la falaise, pas si haute cependant.

Il reste à découvrir le passage de la falaise équipé par les chasseurs d'une corde fixe. Le débouché sur le chemin parcouru il y a quelques temps reste à trouver.

Le Bornet, hameau de Saint-Maurice-de-Rotherens

Coucher de soleil sur le hameau à travers une coupe forestière de Nattage (Avant-pays savoyard, Saint-Maurice-de-Rotherens, Savoie – 19/01/19)

La progression se poursuit, retrouve la source aménagée, et bientôt le bloc descendu de là-haut. La sente se poursuit, descend, alors qu'une traversée de niveau paraissait évidente, pour passer par une ancienne plateforme de charbonnage [ 31T 709855 5057348 ]. Et le sentier monte à travers le versant, passe par un bachat entretenu par les chasseurs, dessine un lacet et au-dessus, la piste débouche au-dessus des rochers dans les prés du Vernay. Le chemin des Sérus est retrouvé à travers champs sans difficulté. Et j'enchaîne un tour du Mont Tournier.

Cette fois encore, le hasard étonne ! En-haut des Sérus, je croise le marcheur-informateur ? Les échanges deviennent chaleureux, comme ceux qui se partagent entre amateurs de lieux sauvages. Jusqu'au Col du Mont Tournier, le même chemin est partagé. Il descend vers le Collet, je file vers Nattage pour descendre sur le Bornet, et par là retrouver le point de départ. Le soleil se couche à l'horizon.

Documentation et topos

Un topo, un livre dans le sac à dos
Données topographiques
Données pour le massif

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Merci de respecter les clôtures des grands prés des Cingles et de la Boissière.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons