La Cascade des Dards, par Pierre Fort 371 m depuis le Lac de Virieu – Virieu-le-Grand

En partant du Lac de Virieu pour suivre l'arête rocheuse de Pierre Fort et traverser le vignoble de Manicle, la randonnée atteint Cheignieu-la Balme pour visiter le site exceptionnel de la Cascade des Dards sur le cours du Furans. Le retour devait suivre la rive gauche de la rivière en traversant l'ancienne ferme de la Mère jusqu'à l'Ancien Moulin de Martinet. L'interdiction sévère de passer par la propriété oblige à rejoindre la D1504 pour la suivre sur 1 kilomètre. Le point de stationnement est rejoint par la D904 et le chemin du départ.

Arête de Pierre Fort

Pugieu et le petit lac de la Grande Blachère depuis un ressaut de l'arête de Pierre Fort (Bas Bugey, Pugieu, Ain – 13/02/19)

Le Lac de Virieu est longé à l'Ouest par la D904 entre Virieu-le-Grand au Nord et Pugieu au Sud, un vaste parking est aménagé avant l'entrée du Camping de Virieu accessible par le Nord du lac [ 31T 705302 5078576 – N 45.83017° E 5.64333° ]. Par le Sud des blocs de pierre interdisent l'accès aux voitures. Sur le chemin non revêtu du départ de la randonnée, après l'entrée du camping, un large espace herbeux permettrait le stationnement avant les blocs de pierre placés en travers [ 31T 705463 5078442 ] – une économie de 400 mètres pour l'aller et retour…

Pierre Fort 371 m

Le sommet de Pierre Fort n'est plus très loin. Les buis moins drus laissent le passage libre ou presque (Bas Bugey, Pugieu, Ain – 13/02/19)

Le chemin du camping rejoint la D904, il faudra la suivre sur moins de 250 mètres pour trouver côté montagne un sentier qui part en sens inverse dans le virage de l'ancien tracé de la route [ 31T 705229 5078089 ]. Arrivé en lisière de la forêt, un court raidillon dépose sur un autre mentionné sur des éditions IGN anciennes. D'abord orienté au Nord jusqu'à une biffurcation, c'est à gauche que l'on grimpe une trentaine de mètres par un raidillon pour déboucher dans une pente plus douce claire boisée. Le chemin continue sur la droite. De vagues traces conduisent à gauche pour franchir un enclos de pierres [ 31T 0705055 5078072 ].

Manicle, le vignoble

Au-dessus du vignoble de Manicle face au Molard de Don et à la Cra (Innimond) (Bas Bugey, Cheignieu-la-Balme, Ain – 13/02/19)

Les traces se poursuivent en direction de l'arête de Pierre Fort pour buter sur un ressaut de grosses pierres, visiblement fréquenté tant il est débarrassé d'une végétation qui ne tardera pas à se monter envahissante et agressive. Ce premier pas sur l'arête offre déjà un beau point de vue sur le paysage environnant. Insistant vers l'Ouest pour garder le fil de la crête, le passage bien marqué au sol se faufile entre les buis serrés, ravagés par la pyrale. La progression se fait sécateur en main et, j'espère que mes suiveurs profiteront pleinement de l'ascension ludique. Arrivé sur une terrasse rocheuse et pierreuse, le ressaut sommital est maintenant en vue.

Passage à niveau

La maison du garde-barrière et le passage à niveau réservé aux piétons (Bas Bugey, Cheignieu-la-Balme, Ain – 13/02/19)

Mieux tracé dans les buis, le pied du rocher est atteint sans plus de difficultés. Les premiers pas d'une escalade facile conduisent à un genre de vire. L'empruntant à gauche sur 2 mètres environ, déboucher au sommet est très facile. Après une pause contemplative, je m'engage dans la descente, décidé à traverser la crête. D'abord évidente, par une autre jolie terrasse pierreuse, un cheminement se dessine vers la gauche. Une courte cheminée, permet se sortir du ressaut [ 31T 0704959 5078081 ]. La descente se poursuit plutôt évidente à travers des buis couverts de mousse – le sécateur entre de nouveau en action… Sans grand étonnement, de vieux câbles? finissent de rouiller [ 31T 704951 5078082 ]. Encore une cinquantaine de mètres d'un parcours aventureux et le chemin balisé est retrouvé.

Cascade des Dards

Au bord de la falaise haute de 32 mètres d'où le Furans se jette dans le vide au fond du cirque (Bas Bugey, Cheignieu-la-Balme, Ain – 13/02/19)

Il débouche sur une vaste plateforme nivelée, débarrassée de toutes sa végétation – un champ de terre et de cailloux. Il faudra un peu de temps pour comprendre : il s'agit des travaux d'agrandissement de la surface du vignoble de Manicle en respectant la zone d'AOC Vins du Bugey. Seuls les murets en remblai des vieux chemins ont été conservés.

Le Pont des Fées

Le pont romain des Fées franchit le Furans en amont de la cascade principale (Bas Bugey, Cheignieu-la-Balme, Ain – 13/02/19)

La traversée du vignoble au pied des falaises des Rochers de Manicle est tranquille et agréable. La petite route goudronnée est quittée sous le Château de Montville, pour traverser la ligne de chemin de fers par un passage à niveau réservé aux piétons. Il était possible de traverser le village pittoresque de Chaignieu-la-Balme, aujourd'hui je regrette un peu cette négligence.

Cascade des Dards

Cinq superbes chutes d'eau d'environ 32 mètres constituent la Cascade des Dards (Bas Bugey, Cheignieu-la-Balme, Ain – 13/02/19)

Le chemin monte trouver la D1504 que l'on va suivre par son accotement puis en restant du côté extérieur du rail de sécurité jusqu'à retrouver la sérénité du chemin de terre, laissant filer la départementale à droite. Une maison marque une bifurcation et prenant à gauche sur 250 mètres environ, après une disgracieuse ruine de parpaings, on peut descendre au bord de la falaise voir la chute du Furans. Le vide impressionnant est chargé du brouillard de la cascade. Le Pont des Fées ne laisse pas indifférent. Un sentier le traverse encore pour descendre au-dessus de la cascade la plus orientale. L'eau omniprésente, en mouvement sous les buis couverts de mousse, est du plus bel effet.

Cascade orientale des Dards

Accès au pied de la chute d'eau la plus orientale – celle, derrière laquelle, passera le cheminement (Bas Bugey, Cheignieu-la-Balme, Ain – 13/02/19)

Une remarque avant de poursuivre : Sur IGN le lieu-dit est Cascade de Dard. Sur Internet, les sites des Offices de Tourisme, et de passionnés écrivent : Cascade des Dards et il y a plusieurs cascades. Comment s'y retrouver entre singulier et pluriel ? Selon Lieux en mémoire de l'alpe : « le toponyme Dard apparaît régulièrement en domaine francoprovençal alpin pour dénommer une cascade (Cascade du Dard) ou un lieu-dit situé au voisinage. On peut s'interroger pour savoir si le d final est étymologique ou si le mot a subi l'attraction paronymique de dard « aiguillon » et du verbe darder ». Ainsi contrairement à mes habitudes qui respectent les toponymes IGN, après l'observation du site, le pluriel des Dards m'apparaît plus adapté et plus employé.

Passage sous la cascade orientale des Dards

L'encorbellement permet de passer derrière la cascade orientale des Dards pour retrouver un sentier (Bas Bugey, Cheignieu-la-Balme, Ain – 13/02/19)

Le site de la Cascade des Dards n'est ni aménagé, ni sécurisé, ni balisé… Soyez prudents ! Pour poursuivre la visite, il faut trouver le sentier discret qui descend au fond du cirque… Il entre dans le bois avant un talus de pierres à une soixantaine de mètres du Pont des Fées. D'abord tranquille, il plonge littéralement dans la pente. Très raide et terreux, voire boueux de l'humidité ambiante, il dévale une trentaine de mètres. Aujourd'hui, une corde installée en main courante sécurise toute la descente. Je ne parlerai pas de la beauté remarquable du lieu, mais on ne pourra que s'émerveiller. Traverser un fatras de grosses branches mortes, d'arbres couchés en travers, le tout verglacé, est prenant. Le débit est tellement important qu'après quelques hésitations, le seul cheminent possible est le haut d'un mur étroit, ouvert comme un pont pour laisser passer la rivière. Le faîte de dalles de pierre est verglacé ! Pas à pas, chacun assuré, j'avance au-dessus de l'eau tumultueuse… Soulagé au-delà, plusieurs sentes parcourues ne font que visiter l'endroit. De l'eau coule partout. Rien d'évident pour poursuivre le cheminement, quand le vague relief d'un sentier se dessine en face dans le versant. Mais il y a le jet puissant de la cascade la plus orientale. Sans plus réfléchir, un contour de la vasque au pied de la cascade, conduit à l'abri sous l'encorbellement des rochers. Un ressaut boueux et une bonne sente terreuse font suite, puis un sentier. Dire ma satisfaction et mon soulagement ne serait pas vain… La falaise ruisselle de partout, prévoir un parapluie ne serait pas inutile…

Ruissellement sur le chemin

Ce mois de février, l'eau de fonte ruisselle en abondance sur le chemin (Bas Bugey, Cheignieu-la-Balme, Ain – 13/02/19)

Le sentier devient un chemin bientôt inondé des ruissellements et cascatelles… Et bientôt c'est la maison et le pont de la Mère. Il y a encore quatre ou cinq années le bon itinéraire traversait la propriété privée pour garder la rive gauche du Furans. Depuis, la propriété a été vendue et le nouveau propriétaire a installé des barrières suffisamment haute à chaque extrémité pour interdire complètement le passage. À l'amont une vague sente se dessine pour se perdre dans une végétation dense de buis et de branches inextricable… Il faut se résoudre à suivre le bon chemin qui débouche sur l'ancienne nationale… Un kilomètre seulement, mais par le bord de route, et il faudra cette fois longer le rail de sécurité par l'intérieur. La tranquillité du chemin du camping est vite retrouvée et par là, le point de départ.

Au retour, un échange avec JL. Macon, apporte des solutions pour éviter la route dangereuse. Je cite : « De la D1504, il faut longer la route sur 6 à 700 mètres et prendre le chemin à droite direction ancien moulin Descotte puis Pugieu. Autre solution pour ceux qui ne rechignent pas à faire du "hors piste", on peut traverser le pâturage à droite en direction d'Isernan puis prendre la route D32b en direction de Pugieu (c'est une route peu fréquentée). Attention quand même aux bovins qui peuvent se trouver dans ces pâturages. »

Documentation et topos

Un topo, un livre dans le sac à dos
Données topographiques
Données pour le massif

Avertissement !

Attention, l'accès à la cascade est difficile et non sécurisé, ni aménagé. Elle est notamment déconseillée aux familles avec enfants. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons