Les Chenevières 747 m, deux circuits depuis le Belvédère des Chenevières – Gerbaix

Depuis le Belvédère des Chenevières, sur la route du Col de la Crusille en montant de Sainte-Marie-d'Alvey, la visite du point de vue au-dessus des falaises du point 747 à l'Est des Chenevières ne manque pas d'intérêt pour qui souhaite une courte randonnée plutôt sauvage et tranquille. Les lieux-dits traversés méconnus, sont peu évocateurs. Aussi la lecture des cartes sera préférable à un long descriptif. Deux relevés sont proposés : un long et un court. Chacun présente des alternatives aux sentiers balisés – PDIPR – de Saint-Maurice-de-Rotherens et du Col de la Lattaz.

Le Mont Grelle

Devant le Mont Granier, le Mont Grelle domine le Lac d'Aiguebelette en regardant vers le Sud-Est depuis le point 747 des Chenevières (Avant-pays savoyard, Gerbaix, Savoie – 19/02/19)

Le Belvédère des Chenevières est aménagé dans un virage de l'ancien tracé de la D916 qui monte de Sainte-Marie-d'Alvey au Col de la Crusille [ 31T 712749 5052541 – N 45.59384° E 5.72768° ]. Cela fait longtemps que j'avais l'idée de traverser le point 747 des Chenevières, escarpé et rocheux. Ces derniers temps, la neige décourageait toute tentative, mais le beau temps actuel était une opportunité à ne pas manquer. La lecture du Portail cartographique des Pays-de-Savoie permettrait de nommer le promontoire rocheux : la Pierre des Millères, mais il n'a pas été possible de le vérifier.

Le Montbel sur fond de Chartreuse

Au bord de la falaise du point 747 des Chenevières : le point de vue vers le Sud domine le Col de la Crusille (Avant-pays savoyard, Gerbaix, Savoie – 19/02/19)

Arrivé au pied du petit mont, la courte ascension est aisée en suivant son arête vers l'Est, pour déboucher au point 747 et découvrir le point de vue visiblement fréquenté. Le sécateur est entré en action pour dégager quelques ronces et branches gênantes. Cette première visite n'a pas permis de trouver de sente dans la végétation trop dense, pour poursuivre vers le Nord-Est – cela ne passe peut-être pas. La descente se fait par un curieux système de vires dans les rochers qui dessine un lacet étroit pour retrouver la pente, et par là le chemin [ 31T 712744 5053240 ].

La visite du secteur a permis de suivre de nombreux chemins curieusement parallèles. Un particulièrement, souvent en remblai soutenus par des superbes murs de grosses pierres, taillé en déblai dans la pente, débouche sur un petit replat au bord de l'à-pic [ 31T 712640 5052803 ]. À son aval, il offre certainement une alternative à celui suivi – visiblement le plus emprunté – en prenant le chemin du pylône au point de départ. Autrement, les quelques passages visités qui semblent s'ouvrir dans les falaises et barres rocheuses, sont raisonnablement infranchissables envahis de végétation – l'ont-ils été un jour ? L'endroit soulève beaucoup de questions. À propos de Gerbaix dans l'Histoire des communes savoyardes de 1982, on peut lire : « Entre St-Maurice-de-Rotherens et La Crusille, la commune était traversée par le chemin celte de crête et de surveillance. Au col de la Crusille se détachait l'antenne qui descendait vers le Flon pour joindre Meyrieux (D35 actuelle). La commune était surtout traversée par la voie romaine secondaire de la rive gauche de la vallée du Flon de Yenne à Novalaise, par Loisieux et St-Pierre-d'Alvey (D.40 actuelle). C'est dans le quadrillage de ces anciens chemins que l'on retrouve l'archéologie et l'histoire de la paroisse de Gerbaix. »

Documentation et topos

Les Chenevières - circuit court
Les Chenevières - circuit long

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons