Le Lac d'Armaille 335 m, par la roche percée de Corne-Bœuf – Colomieu

En partant de Colomieu, le Lac d'Armaille est le but d'une randonnée pittoresque et bucolique au printemps, plus particulièrement quand l'eau abondante inonde les marais. Du village empruntant d'abord le Chemin de la Couille, l'itinéraire traverse Maubois, Poing-Bœuf pour traverser l'étonnant tunnel naturel de Corne-Bœuf. En direction du Nord, on descendra suivre le bord du Marais de la Cense pour traverser les Gaules et atteindre la rive du Lac d'Armaille par un gué infranchissable en période de crue. Un peu de goudron sur la D41 précède un retour agréable vers le point de départ, par les Tessonnières et la Craz.

Le Chemin de la Couille

La randonnée commence par suivre le Chemin de la Couille – Cela ne s'invente pas ! (Bas Bugey, Colomieu, Ain – 31/03/19)

Pour la voiture, le parking du jeu de boules au centre du village, est tout indiqué. Situé en rive droite de l'Agnin, le stationnement est aisé [ 31T 703991 5067696 – N 45.73273° E 5.62187° ]. Empruntant vers l'Est la route de Belley, on quitte le village en prenant à gauche le Chemin de la Couille pour suivre un bon chemin d'exploitation qui traverse les champs de Maubois.

La roche percée de Corne-Boeuf

Le sentier pittoresque emprunte la roche percée – "tunnel" naturel – de Corne-Bœuf (Bas Bugey, Colomieu, Ain – 31/03/19)

La prochaine bifurcation se caractérise par une grande dalle de roche affleurante sur la gauche. Le sentier de Corne-Bœuf n'est pas dessiné sur IGN, mais en suivant la direction du point 380, on ne peut manquer les deux barres rocheuses parallèles de la carte et, le passage de la roche percée – sorte de tunnel naturel – qui les traverse [ 31T 0704926 5069061 ].

Le Lac de Corne-Bœuf ou Marais de la Cense

À la fin de l'hiver ou en période de crue, le Marais de la Cense, aussi appelé Lac de Corne-Bœuf est un véritable lac (Bas Bugey, Colomieu, Ain – 31/03/19)

Bientôt le Marais de la Cense inondé, se devine à travers les arbres. Une bifurcation se présente, on descendra évidement vers le lac. Il faudrait le vérifier, mais le chemin qui continue à travers la pente pourrait bien rejoindre la rive gauche du Lac d'Armaille en évitant le gué. Le paysage du Marais de la Cense inondé forme un vrai lac – on parle parfois du Lac de Corne-Bœuf. De beaux arbres, des bosquets, ont les pieds dans l'eau – surprenant ?

Gué du Ruisseau d'Armaille

En période de crue, le gué sur le ruisseau d'Armaille est difficile à franchir. Deux troncs d'arbre et deux palettes aident au passage en équilibre précaire entre les palettes… (Bas Bugey, Saint-Germain-les-Paroisses, Ain – 31/03/19)

Plus classique maintenant, le cheminement emprunte le large vallon des Gaules et s'oriente bientôt au Nord-Est en direction du gué. L'eau du ruisseau qui s'écoule du Lac d'Armaille est bien profonde d'une cinquantaine de centimètres ou plus… Et s'engager, un pied sur chaque arbre, jusqu'à atteindre la première palette, demande de vaincre une appréhension bien légitime. J'y suis et la palette très instable bascule d'un équilibre à un autre. Un grand pas pour atteindre la seconde, un autre pour retrouver la sécurité de la berge, enfin ! La petite aventure se termine bien pour reprendre serein, la randonnée.

Le Lac d'Armaille

Beaucoup d'eau aujourd'hui, le Lac d'Armaille devant le paysage ouvert de la Cra et du Mont Pela, la crête dite d'Innimond (Bas Bugey, Saint-Germain-les-Paroisses, Ain – 31/03/19)

Le bord du Lac d'Armaille offre un beau point de vue sur la Cra et le Mont Pela – la crête dite d'Innimond. Le chemin passe bientôt par une grange bâtie au bord du lac – que pourrait justifier cette situation. Sans trop comprendre pourquoi, le chemin suivi s'écarte du bord du lac pour trouver bientôt la route D41. Bien qu'agréable, la piste du retour qui passe sous les falaises des Tessonnières est un rien fastidieuse. Et quand le balisage indique à droite le sentier qui gardera la lisière des bois, je n'hésite pas longtemps. Peut-être aurais-dû suivre le topo d'Yves Ray ? Pas de réponse, l'itinéraire suivi est agréable jusqu'à retrouver le Chemin de la Couille…

Documentation et topos

Un topo, un livre dans le sac à dos
Données topographiques
Données pour le massif

Avertissement !

Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons