Le Balcon Sud de Chamechaude, depuis le Sappey-en-Chartreuse

Cette boucle n’a surement pas le prestige du Tour de Chamechaude passant par son Jardin, mais offre toutefois de belles perspectives sur les parois calcaires élancées ceinturant le point culminant du massif. La montée au Habert de Chamechaude par le Sappey-en-Chartreuse est on ne peut plus classique, avant d’attaquer une traversée plus alpine se terminant en beauté par une Arche-Tunnel, aujourd’hui bien connue des amateurs de randonnées insolites du massif. Puis, non loin du Belvédère de Roche Rousse, une rapide descente sauvage et forestière permet de retrouver le GR9™ sur les hauteurs de Montjalat.

Chamechaude et Roche Rousse

Vue sur le Balcon Sud de Chamechaude devancé par Roche Rousse, depuis les prairies du Bruchet (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 30/05/2019)

Afin d’éviter une marche d’approche trop longue depuis le village du Sappey-en-Chartreuse, il est possible de se garer au lieu-dit "le Bruchet", le long d’une piste dans les environs du point 1129 m [ 31T 718470 5016211 – N 45.26544° E 5.78482° ].

La montée au Habert de Chamechaude est très clairement indiquée par des panneaux indicateurs et le balisage du GR9™. Après une marche un poil rébarbative le long d’une piste forestière, la situation s’arrange après la traversée du torrent de Croze où un tranquille sentier traverse différents stigmates liés à des allées de débardage.

Habert de Chamechaude

Vue sur le Habert de Chamechaude depuis la croupe grimpant vers la brèche Arnaud (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 30/05/2019)

L’arrivée lumineuse à l’alpage à 1580 m est toujours aussi jouissive… et très prisée par les randonneurs profitant de cet espace verdoyant facilement atteint. Heureusement, la suite de l’ascension se veut plus tranquille car plus escarpé et dépourvu de balisage. Une bonne sente est toutefois présente pour grimper une croupe significative direction Nord-Ouest, dans l’axe de la Brèche Arnaud.

Dent de Crolles

La Dent de Crolles se dévoile depuis la croupe herbeuse dominant le Habert de Chamechaude (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 30/05/2019)

Vers 1820 m, un petit cairn indique une bonne sente partant à l’Ouest et traversant sans souci particulier de belles ravines. Arrivé ainsi non loin du pied des falaises, les traces de chamois finissent par se multiplier à différents niveaux. L’objectif est alors de ne pas trop descendre, de bien rester au-dessus de la pinède.

Balcon de Chamechaude

Ce sentier qui se dessine parmi les ravines marque le début de la traversée en balcon sous les belles falaises de Chamechaude (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 30/05/2019)

Arrivé à l'angle d’une paroi, un bon sentier descendant apparait de nouveau, avec comme ligne de mire la Pinéa et les Rochers de Chalves. Mais cherchant à rester au plus près du rocher et voulant arriver le plus rapidement possible à une fameuse arche-tunnel (triple de surcroit) je continue à suivre une vague trace au-dessus, finissant par buter sur un court escarpement rocheux. Sa désescalade s’avère délicate vue le manque de prises. Le bon sens est plutôt donc de poursuivre le sentier en contrebas pour contourner facilement cette échine rocheuse. De là, il suffit de grimper une pente herbeuse pour retrouver la base des falaises, tout en passant d’ailleurs devant la Petite Arche de Chamechaude.

Balcon de Chamechaude

La dernière partie de la traversée en balcon s'amorce ici, avec dans le fond la Pinéa se confondant avec les Rochers de Chalves. Le sentier contourne un peu plus loin un éperon où une courte remontée amène près de l'arche-tunnel de Chamechaude (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 30/05/2019)

La triple arche, bien plus originale, n’est alors plus très loin, accessible par une vire plutôt discrète, tout comme cette formation géologique. Après sa traversée, quelques gradins herbeux ramènent en contrebas au dernier sentier rencontré, se terminant à un portail pour bestiaux.

Un étroit belvédère

Terrasse somptueuse et discrète située une centaine de mètres au-dessus de la triple arche de Chamechaude. La tranquillité est assurée pour contempler l'extrême Sud de la Chartreuse et bien au-delà (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 30/05/2019)

Un chemin de ronde balisé jaune se présente alors, reliant la cabane du Bachasson au Habert de Chamechaude. En le suivant à gauche, il passe par le Pré Boiteux où un détour au belvédère de Roche Rousse rappelle une bien belle sortie raquettes quatre mois auparavant.

Triple arche de Chamechaude

Point de vue sur la triple arche de Chamechaude après sa traversée. A chaque recoin, elle se fait timide et ne se laisse finalement contempler qu’en son cœur (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 30/05/2019)

Sur cette croupe boisée, la tentation est alors grande pour une descente alternative, histoire de ne pas revenir par le Habert de Chamechaude et son GR… et surtout de raccourcir le trajet, du moins si je ne me fourvoie pas sur un éventuel terrain scabreux, pénible ou paumatoire. Ainsi à 1580 m, avant la courte remontée au Pré Boiteux, une pente côté Est, bien austère et garnie de pins, se dévale finalement facilement avant d’espérer rattraper l’éventuel sentier marqué sur la carte IGN. Le flair "montagnard" me pousse à tirer sur la gauche, avec un bon coup de pouce de l’altimètre, et m’amène rapidement à un énigmatique replat vers 1520 m [ N 45.27694° E 5.78222° ].

Plateforme au milieu de nulle part

Cette plateforme marque la fin de la courte descente hors-sentier depuis la croupe de Roche Rousse pour ensuite revenir rapidement sur le GR 9 par de vieux chemins. Taillé par l'homme, cet emplacement est-il le témoignage d'une ancienne charbonnière, d'une ancienne cabane, … ? (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 30/05/2019)

Un vieux chemin se dessine alors, descendant dans une goulotte obstruée de branches. Le plus agréable est donc de le longer sur l'une des deux rives, pour en retrouver un autre qui ramène au GR9™ vers 1300 m. Mais avant d'y arriver, cela aurait été dommage de ne pas faire un court détour à l'ancienne cabane de bûcheron de Velouse, aujourd'hui chouchoutée par les randonneurs de passage.

Enfin, le retour au Bruchet se déroule comme à l'aller, avec un court détour agréable parmi les belles prairies de Montjalat.

Remarque : Il est tout à fait possible de rejoindre le village du Sappey-en-Chartreuse par les transports en commun, plus précisément par la ligne TAG n°62. Cela oblige toutefois à faire un peu plus de dénivelé.

Documentation et topos

Données topographiques
Données pour le massif

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons