Le Tchatcho, passage 2340 m par la Combe des Plans depuis les Gonthiers – la Léchère

Depuis le pont des Gonthiers sur la route du Col de la Madeleine, le projet de randonnée était plus ambitieux. En résumé, passant par le Chalet des Plans, l'itinéraire remonte la rive gauche de la Combe des Plans pour sortir sur un replat dit Sous la Roche du Pays au-dessus du Tchatcho sur l'arête de la Roche Noire. La tentative de traversée vers le Branlay s'arrêtera dans la descente d'un raide couloir enneigé au-dessus de le Lay. Le retour vers le point de départ se fera par le même itinéraire.

Les Moutons du Chalet des Plans

Sous le Chalet des Plans, le troupeau sort du brouillard mené par son berger, deux patous et deux borders collies (Lauzière, la Léchère, Savoie – 10/07/19)

Le secteur visité appelle plusieurs remarques sur la localisation des toponymes mentionnés sur IGN. Le Rocher du Pays devrait être attaché au point 2576. Placé trop au Nord, le Col de Montartier est la dépression qui domine le vallon des lacs éponymes. Le Tchacho, toponyme pour le moins curieux, remplace le Grand Château logiquement rattaché aujourd'hui, à la crête du Petit Château, plus au Sud. De même, le Col des Aiguillons devient le Col de la Valette pour se rattacher au Pas de la Balme. La comparaison est faite entre l'édition 1998 et l'actuel Géoportail.

Le Rocher du Pays (sur la droite)

À travers la zone humide de la Combe des Plans, un nuage occupe le Col François. Les Aiguilles de la Balme à gauche, le Rocher du Pays à droite (Lauzière, la Léchère, Savoie – 10/07/19)

La randonnée prévue devait traverser le Rocher du Pays du Col François jusqu'au Col de Montartier, mais arrivé sur place sur un replat vers 2100 mètres – la zone humide de la Combe des Plans – les névés du versant sous le Col François et surtout le raide couloir de descente du Col de Montartier toujours enneigé, décourageait l'entreprise. Sur bivouak.net un topo qui décrit une traversée du Rocher du Pays inspirait le projet de sortie.

Nuages sur la Roche Noire

Les nuages soulignent le relief du versant Sud de la Roche Noire, en rive gauche de l'amont de la Combe du Plan (Lauzière, la Léchère, Savoie – 10/07/19)

Mais comme à chaque fois qu'un doute apparaît lors de la préparation d'une sortie, un plan B est aussi prévu. Il imaginait d'emprunter le passage de la dépression qui sépare le Rocher du Pays, de la Roche Noire, pour traverser vers le Branlay dans la vallée du Bridan par le Lay. Le retour se faisant par le Quelgey et la Pesse pour retrouver les Gonthiers. Mais la réalité du terrain parcouru et les prévisions…

Sur la crête du Tchatcho 2340 m

De gauche à droite : le Grand Pic de la Lauzière, les Aiguilles de la Balme, Roche Noire, le Rocher du Pays et le Col de Montartier. Remarquer le raide couloir de descente encore enneigé (Lauzière, la Léchère, Savoie – 10/07/19)

Le pont des Gonthiers est situé sur la route du Col de la Madeleine, 2,2 kilomètres au dessus du lacet de Celliers-Dessus. Pour une voiture, le stationnement est possible à droite, à l'aval du pont, au départ du sentier des Gonthiers. Autrement la banquette à l'amont du pont, du côté aval de la route, est propre, débroussaillée sur quelques dizaines de mètres [ 32T 296799 5038436 – N 45.46987° E 6.40045°].

Le Grand Pic de la Lauzière

Derrière le Col de la Valette, le Grand Pic de la Lauzière, les Aiguilles de la Balme à droite (Lauzière, la Léchère, Savoie – 10/07/19)

Le sentier peu visible démarre en rive gauche du Ruisseau des Plans dans le voisinage d'un passage d'eau souterrain [ 32T 296869 5038481 ]. Une petite dizaine de mètres au-dessus, le sentier franchit la clôture d'un parc à moutons par une portelle. Herbeux, plutôt délaissé, ses bons lacets gravissent une raide pente pour rattraper le GR™ du tour de la Lauzière qui monte jusqu'au Col de la Madeleine. Le poteau indicateur du PDIPR est marqué : Les Gonthiers. Le chemin balisé sera lâché plus haut pour suivre le chemin du Chalet des Plans.

Remarque : Il était possible de monter une piste en rive droite du Ruisseau des Plans jusqu'au point 1851 du Plan des Masures, avant de le traverser pour atteindre le Chalet du Plan. Le débit d'eau impressionnant du torrent, observé quand il s'engouffre sous le pont, décourageait le choix de cette option.

Lac temporaire

Les nuages couvrent le massif de la Vanoise, arrière plan d'un petit lac temporaire (Lauzière, la Léchère, Savoie – 10/07/19)

La montée sur le sentier bien tracé débarrassé de ses hautes herbes par le passage d'une débroussailleuse, est agréable. Et la pente régulière contraste agréablement avec quelques raides sentiers rocailleux parcourus ces derniers temps. Une bonne partie de l'ascension se fait dans le brouillard qui ne se lèvera que vers 2000 mètres. Débouchant sous les chalets, la clôture d'un parc à moutons confirme la présence d'un troupeau. Les sonnailles percent le silence de la montagne embrumée depuis quelques temps. Une pancarte invite à enjamber la clôture, elle précise qu'elle n'est pas électrifiée. Le troupeau apparaît, la silhouette du berger se dessine plus loin. Deux patous viennent à ma rencontre. Ils aboient pour la forme et me tournent autour. L'un des deux cherche ma main, comme pour réclamer une caresse… Mais restons en là. Salutations échangées avec le berger qui ne prolonge pas la conversation.

Le Pic de Lachat

Le Pic de Lachat domine le haut de la vallée du Bridan et le Branlay. Au loin : la Pointe de Freydon et la Grande Muraille (Lauzière, la Léchère, Savoie – 10/07/19)

L'ascension se poursuit par le sentier toujours bien tracé pour passer par une première ruine de chalet [ 32T 295875 5039267 ]. Il continue à s'élever au Nord-Est. Vers 2120 mètres, il laisse à droite celui du Chalet de Prarian, pour passer par une autre ruine vers 2130 mètres [ 32 T 295899 5039423 ]. Le bon sentier laisse la place à une sente, parfois une vague trace dans l'herbe, pour atteindre le replat de la zone humide caractéristique dans une dépression peu marquée entre deux bosses.

Le névé du Lay

La descente du raide couloir encombrée d'une neige sans consistance dans laquelle le pied s'enfonce sans accroche pour les crampons : demi-tour prudent, alors que la pente s'accentue encore (Lauzière, la Léchère, Savoie – 10/07/19)

La vue du Rocher du Pays et de la Roche Noire dévoile la réalité des itinéraires à parcourir quand les nuages ne les cachent pas. Les névés sous le Col François sont vastes, ils transformeraient la randonnée en une probable course de neige. Si la traversée du Rocher du Pays reste une inconnue vue d'ici, le raide couloir de la descente du Col de Montartier toujours enneigé, justifie le choix du plan B. Alors, c'est parti pour rejoindre la crête du Tchatcho.

La Grande Casse

Les nuages s'ouvrent sur la Grande Casse, la Roche Noire au premier plan (Lauzière, la Léchère, Savoie – 10/07/19)

La logique du terrain conduit à progresser en rive gauche de la Combe des Plans, en s'élevant progressivement en direction d'un ressaut rocheux pour aller chercher la petite combe issue de la dépression de la crête. Vers 2275 mètres, une sente est rejointe [ 32T 295441 5039819 ]. C'est le reste des lacets d'un vieux chemin qui gravissent la raide pente en douceur. La large dépression invite à une visite des points de vues ouverts un peu de tous cotés.

Ruine de la Combe des Plans

La belle ruine d'un chalet d'alpage dans la Combe des Plans (Lauzière, la Léchère, Savoie – 10/07/19)

Sur le plateau en creux remplis de neige et en bosses, un itinéraire se dessine pour descendre vers le Lay. Sur le Portail Cartographique des Pays de Savoie le lieu est appelé Sous la Roche du Pays. Quelques cairns confirment la bonne orientation malgré la neige qu'il faut maintenant traverser. Le plat du Lay se dessine complètement enneigé en contrebas, et là, cela se complique. La seule faiblesse est un très raide couloir enneigé qui donne naissance au doute sur la bonne poursuite de la randonnée. D'abord, chausser les crampons pour aller voir le passage de plus près. Les pieds s'enfoncent dans la neige sans grande consistance. Quand la pente s'accentue, les talons s'enfoncent et les crampons ne s'accrochent toujours pas, la pente augmente encore. Un pas, deux puis trois… le passage est trop incertain ! Demi-tour, et les pointes avant des crampons ne trouvent pas d'appui… De retour à la sortie, je me pose pour un moment de repos et de contemplation au soleil, histoire d'imaginer le retour. Il se fera finalement par le même itinéraire après un pique-nique confortable, assis sur un bon rocher.

Documentation et topos

Données topographiques
Données pour le massif

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de pleine nature par Gérard Barré © 2006-2019 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons