La Pointe de Bois Brûlé 1262 m, les Grottes de Bange – Allèves

La randonnée qui culmine à la Pointe de Bois Brûlé monte d'Allèves par le chemin dallé de la Figlia pour descendre l'arête Sud de la Montagne du Semnoz par le Trou de la Poteresse. Du chalet 1253 jusqu'à la pointe, l'itinéraire hors sentier parcourt un relief complexe difficile à imaginer à la simple lecture de la carte. La descente de la crête Sud, d'abord tranquille par un bon sentier, visite le Site d'escalade du Semnoz et après le Trou de la Poteresse se contentera de vagues traces et petites sentes peu passantes, avant un retour sans autres difficultés au point de départ. La randonnée est l'occasion de visiter le site des Grottes de Bange et de reconnaître l'accès exposé aux Ruines du Cengle.

Le chemin "pavé" de la Figlia, fév. 2020

Le Chemin du Perchet (de la Figlia) est fait de pierres de calcaire posées au XIXème siècle par des ouvriers italiens et des habitants d'Allèves pour facilter l'accès aux alpages de la Montagne du Semnoz. Ainsi, le foin entreposé dans les nombreuses granges faites de troncs d'arbres empilés, réparties le long du chemin, pouvait être descendu sur des luges plus facilement (Bauges occidentales, Allèves, Haute-Savoie – 24/02/20)

Allèves à l'écart de la D6, est accessible par la D911 entre Cusy et Lescheraines. Le stationnement est possible Place des Cyclamens [ 32T 272831 5070660 – N 45.75215° E 6.07921° ]. D'autres parking sont prévus : le long du cimetière en particulier. Le haut du village est atteint par la Route à Boffe pour prendre le Chemin du Perchet qui monte à la Figlia.

Granges à l'architecture typique, fév. 2020

Le foin était entreposé dans de nombreuses granges pour être descendu sur des luges. Les granges faites de troncs d'arbres empilés étaient réparties au bord du long du chemin (Bauges occidentales, Allèves, Haute-Savoie – 24/02/20)

Passé l'antenne du point 734, le chemin dallé et bordé d'une sorte de plinthe de pierres est remarquable et cela, toute la longue montée jusqu'aux chalets de la Figlia. Un lacet de 2 kilomètres qui contourne la barre rocheuse des Hires. Le ressenti un rien fastidieux de la pente soutenue et régulière, est heureusement distrait par quelques belles échappées sur le paysage et surtout les granges à foin à l'architecture typique pour enfin, déboucher à la Figlia.

Face au Mont Colombier, fév. 2020

Du collet sauvage sous la Pointe de Bois Brûlé, le passage exposé mais facile, se devine à gauche sur l'image (Bauges occidentales, Allèves, Haute-Savoie – 24/02/20)

Prenant le chemin à droite qui passe encore par de beaux chalets, celui coté 1253 – point clé de l'itinéraire – est rapidement atteint. La carte IGN ne mentionne aucun sentier qui traverserait jusqu'à la Pointe de Bois Brûlé. Et si la lecture de la 1/25000e laisse penser à un relief peu accidenté, la réalité très complexe du terrain à traverser, dépasse l'imagination.

La vallée de Lescheraine, fév. 2020

Lescheraines au cœur de l'image devant le Mont Colombier et la Dent de Rossanaz, la Dent d'Arclusaz et très loin : les Aiguilles d'Arves se dessinent à l'horizon (Bauges occidentales, Allèves, Haute-Savoie – 24/02/20)

En partie encore enneigé dans cette deuxième quinzaine de février, la prudence est de mise car des pièges peuvent être caché à l'approche d'un gouffre [ 32T 274561 5070981 ] au fond d'une petite combe. Décrire l'itinéraire suivi n'est pas facile, on se reportera à la carte dynamique de la documentation. Le fond du vallonnet semble pratiqué, une sente conduit au bord du plateau pour dominer l'à-pic des falaises, au pied de la Pointe de Bois Brûlé. Un moment, je crains le cul de sac, mais un passage se dessine pour passer dans le versant Sud de la pointe.

Descente vers le Trou de la Poteresse, fév. 2020

Le chemin de l'arête Sud est facile à suivre jusqu'au Trou de la Poteresse. La suite fidèle au bord de l'arête Sud, emprunte des sentes et des traces, souvent peu évidentes à suivre (Bauges occidentales, Bellecombe-en-Bauges, Haute-Savoie – 24/02/20)

Est-il fréquentable ? Oui, le cheminement se dessine facile dans le versant pour monter en écharpe à gauche jusqu'au sommet – herbe pierreuse et petits gradins rocailleux. Après avoir trouvé la borne qui marque la Pointe de Bois Brûlé, je m'abandonne à la lecture du paysage, contemplation et inventaire sur 180°. Un vague cheminement se dessine vers le Nord, et quelques points de peinture jaune attirent l'attention. Mais de retour dans l'environnement du gouffre, je perds le balisage pour rejoindre hors sentier le chemin du site d'escalade.

Allèves et les Tours Saint-Jacques, fév. 2020

La descente de l'arête Sud de la Pointe de Bois Brûlé réserve de beaux points de vue sur Allèves et les Tours Saint-Jacques – la Montagne du Grand Colombier à l'horizon (Bauges occidentales, Bellecombe-en-Bauges, Haute-Savoie – 24/02/20)

La situation du Site naturel d'escalade du Semnoz étonne un peu à 20 minutes de la route [ 32T 274596 5070693 ]. Le spot est propret et les voies sont bien indiquées par des plaques qui précisent la cotation du passage. Une table de pique-nique complète l'équipement. Le descente se poursuit sur un sentier bien marqué et laissant descendre à droite celui de Grapigny, il apparaît de suite moins fréquenté pour suivre le bord des falaises avec de beaux points de vue sur la vallée du Chéran – mais l'empreinte de son relief n'est évidente que jusqu'au niveau du Trou de la Poteresse. Plus bas, il faudra se satisfaire de vagues traces et petites sentes peu fréquentées, délaissant les amorces de sentier du versant Est. Le terrain pierreux sous les feuilles mortes et les parties herbeuses, est plutôt éprouvant. Je suis content d'atteindre le chemin, variante du Tour des Bauges. En direction de Chez Martinod, la descente passe par la bifurcation du chemin des Grottes de Bange vers 670 mètres d'altitude [ 32T 274495 5068862 ]. De retour de la visite, la descente se poursuit, laisse à gauche le chemin qui monte de Chez Martinod sur la route D911. Le chemin communal ramène vers le point de départ par la Route de la Godette, en passant par le parking du cimetière, qui offre une alternative de stationnement – la table de pique-nique ombragée est à retenir.

Les Grottes de Bange et le Château du Cengle

Porche de la Grotte de Bange (Sud), fév. 2020

Au pied des falaises, s'ouvre l'entrée principale du réseau souterrain des Grottes de Bange (Bauges occidentales, Allèves, Haute-Savoie – 24/02/20)

Si l'on choisit une excursion au départ de Chez Martinod au bord de la D911, le chemin d'accès aux Grottes de Bange monte à gauche jusqu'au pied des falaises. La bifurcation est située vers 670 mètres d'altitude [ 32T 274495 5068862 ]. Le chemin bien marqué monte raide jusqu'au superbe encorbellement dans lequel s'ouvre l'entrée principale du réseau souterrain des Grottes de Bange.

Porche de la Grotte de Bange (Sud), fév. 2020

Sous l'encorbellement des falaises, s'ouvre l'entrée principale du réseau souterrain des Grottes de Bange (Bauges occidentales, Allèves, Haute-Savoie – 24/02/20)

Des panneaux préviennent du danger de la visite des grottes pendant les tirs de mine de la proche Carrière de Bellecombe :

  • AVIS AUX PROMENEURS ET VISITEURS DES GROTTES DE BANGE
  • POUR VOTRE SÉCURITÉ lors d'excursions OU de visites des grottes de Bange durant la semaine, veuillez vous renseigner sur les jours et horaires des tirs de mines de la Carrière de Bellecombe. Merci.
  • Renseignements au 04 79 63 38 29

L'avertissement ne le précise pas, mais en cas de tir de mine, des chutes de pierres pourraient être aussi à redouter au pied des falaises…

Porche de la Grotte de Bange (Nord), fév. 2020

Seul ouvrage observé à l'extérieur des Grottes de Bange, le muret de pierre devant le porche de la grotte Nord interroge sur son usage (Bauges occidentales, Allèves, Haute-Savoie – 24/02/20)

Seul, j'avoue appréhender une incursion dans le réseau souterrain, et le Lac des Touristes n'aura pas ma visite aujourd'hui. La vidéo d'Antoine reste une bonne description de la visite de la grotte, accessibles aux simples randonneurs.

Éboulement de la vire des Ruines du Cengle, fév. 2020

La visite de l'ancien ermitage ne sera pas pour cette fois. La progression s'arrêtera quelques dizaines de mètres après le passage éboulé et exposé sous l'encorbellement (Bauges occidentales, Allèves, Haute-Savoie – 24/02/20)

On s'engagera dans la reconnaissance des Ruines du Cengle avec la prudence et l'expérience des sentes étroites en pentes raides et des passages en vires, exposés. Après l'entrée Nord des Grottes de Bange, le sentier franchit un éboulement pour cheminer au pied des falaises bientôt fermé par un ressaut rocheux qui semble praticable pour donner accès au sangle. Une sente étroite court sous les falaises dominant les pentes raides de la forêt. Après une centaine de mètres au delà du point GPS des ruines du Château du Cengle, le demi-tour est décidé. La petite sente se poursuit probablement jusqu'au passage du Trou de la Poteresse – faiblesse de la falaise.

Au retour, je prends la rampe remarquée à l'aller. Elle débouche sur le sentier du sangle. À droite en direction du ressaut rocheux, à gauche vers les ruines, très certainement. Le sentier suit une vire plutôt étroite au-dessus de l'à-pic. Des coups de sécateur seraient nécessaires pour rendre la progression agréable. Il en va ainsi sur 80 mètres et il en reste encore une centaine jusqu'à la croix et aux ruines… Un éboulement de la vire sous l'encorbellement du rocher gêne la progression et de l'autre côté, un arbuste repousse franchement au-dessus du vide. Encore une dizaine de mètres, la végétation qui devient pénible sur le terrain déjà délicat, vient à bout de la motivation – plus forte que la curiosité. Au retour, le passage éboulé n'est vraiment pas évident avec le haut du sac à dos qui ripe sur le rocher…

La vidéo d'Antoine

Grotte de Bange – Allèves (19/03/14)
Une vidéo réalisée par Antoine Salvi

  • Une ancienne légende des grottes toujours racontée et, le récit détaillé de l'exploration du réseau souterrain des Grottes de Bange Légende et exploration des Grottes de Bange
  • Le Château du Cengle, une tour troglodytique, dont l'origine remonterait au Xe siècle sur Wikipédia.
  • Le Château et la seigneurerie du Cengle, extraits des Mémoires & documents publiés par l'Académie salésienne éditées en 1929.
  • L'Ermite du Cengle, l'histoire de Guillaume d'Orlye et du chateau du Cengle – texte d'Antony Dessaix chez Aimé Perrissin et Cie, Imprimeurs et éditeurs - Annecy 1875, édition originale – sur le site Internet de la famille Dagand d'Allèves. L'ouvrage a été réédité aux Éditions du Régionalisme - collection AU VIU LEUPARD - le 05 décembre 2013, sous le titre Legendes et Traditions Populaires de la Haute-Savoie par Antony Dessaix. Ouvrage aussi disponible au format Kindle.

Carte, documentation et topos

Données topographiques et relevés GPS
Données relevées pour le massif

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons