Un retour temporaire sur les sentiers…

« Et ton pied ? » Et bien, pour tout dire, la date de l'opération de mon Quintus Varus a été fixée au 04 décembre prochain. Dans plus de deux mois, c'est long, très long ! Et aujourd'hui, portant les chaussures de montagne, l'orthoplastie de décharge, qui rendent la marche vite insupportable, arrêter la montagne semblait être la seule solution. Alors, la podologue qui me suit m'a parlé des chaussures de la marque allemande Bar distribuée en France par JB Rodde. Au catalogue, quelques modèles dits montagne pouvaient retenir l'attention.

TREVISO BRUN/NOIR - Chaussures confort de randonnée pour la montagne, sept. 2020

Chaussures confort de randonnée pour la montagne, de la marque allemande Bar distribuée en France par JB Rodde. Ces chaussures sont conçues et fabriquées pour répondre au besoin d'une clientèle à la recherche d’un vrai confort des pieds (Chaussures Treviso, photo extraite du catalogue JB Rodde sur Internet)

La date d'opération fixée, un aller-retour à la boutique de Lyon, dès le lendemain, permettait d'essayer les Treviso qui avaient de suite retenu mon attention. Sans autres artifices que les semelles orthopédiques, c'est la sensation d'un doux confort qui retient de suite l'attention en les enfilant la première fois. Quelques allées et venues dans le magasin, finissaient de me convaincre de passer à la caisse – bien que le prix soit élevé, comparé aux chaussures de montagnes classiques habituelles : Lowa, Scarpa, etc.

De retour à la maison, il restait à patienter dans l'attente d'une météo clémente pour une première sortie. Depuis, entre les averses, quatre petites randonnées de 2 à 3 heures à travers l'Avant-pays savoyard – Mont Tournier, Pic et Bois de Glaize, Montagne du Tournier – ont permis de rédiger un court retour d'expérience partagé ici.

Retour d'expérience sur les chaussures Treviso

Très confortables, la fabrication des chaussures est soignée et les matières premières sont de qualité.

Une grande attention devra être apportée à l'entretien des chaussures : graisse ou autre polish pour le cuir, imperméabilisant pour les parties en nubuck, le pare-pierre tout particulièrement. À propos de l'imperméabilité, on regrettera une membrane Gore Tex (ou autre marque) qui garantirait l'étanchéité et la respirabilité. Le laçage qui commence assez haut sur le coup de pied semble interdire la fixation des guêtres habituelles. Par ailleurs, l'épaisseur de la semelle Vibram est très insuffisante pour ne pas percevoir les pierres du sentier sous le pied. Enfin le "grip" de la semelle de ce modèle est quand même médiocre sur un sol humide et glissant. Et pour le ressemelage, huit à dix semaines sont à prévoir pour un retour chez le fabricant, c'est un peu long, un peu cher aussi !

Globalement, les chaussures semblent fragiles, et dévaler un pierrier sera impossible au risque de les "massacrer". La souplesse de la chaussure interdit aussi les passages rocailleux "un peu fins". On peut s'interroger pour la traversée des névés…

En résumé, l'usage du modèle Treviso est à recommander pour la petite randonnée sur de bons chemins. Ma satisfaction est pourtant bien réelle car les chaussures me permettent de marcher sans souffrance avant l'opération. Elles seront aussi certainement utiles pour la reprise, avant de pouvoir rechausser de véritables chaussures de randonnée en montagne.

Le billet est publié à titre d'information, en dehors de toute démarche commerciale ou/et publicitaire.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons