La Griffe du Diable 1427 m, l'Hergues 1426 m, par le Chalet d'Arvière – Lochieu

Au cœur du Bugey, les crêtes de la Griffe du Diable et de L'Hergues, proposent de superbes points de vue ouverts sur les Alpes du Nord. En partant du Pré du Forestel – lieu-dit de Virieu-le-Petit –, la randonnée plutôt exceptionnelle, rejoint le Col de Charbemènes, traverse la Griffe du Diable et les crêtes de Sur Lyand pour passer par le Refuge de la Grange d'en Haut. Tout aussi intéressant, L'Hergues offre un parcours aérien pour descendre par l'ancienne Chartreuse et le Chalet d'Arvière. Sentiers et pistes forestières déposent rapidement sur la route D120 à 300 mètres du point de départ.

Le Mont Blanc et la Tournette, oct. 2020

Le paysage du Mont Blanc encore voilé ce matin. Le vent du Sud est toujours fort sur les crêtes du Col de Charbemènes (Bugey, Brénaz, Ain – 25/10/20)

Le départ de la randonnée est fixé à l'embranchement de la piste d'exploitation d'Arvière, au niveau du Pré du Forestel sur la D120 du Col du Colombier, qui va de la Selle de Fromentel à Lochieu [ 31T 713633 5089761 – N 45.92637° E 5.75413° ].

qqq

Le chemin bordé d'un muret, suit la crête entre le Col de Charbemènes et la Griffe du Diable (Bugey, Brénaz, Ain – 25/10/20)

Presque parallèle à la piste, le chemin forestier monte à droite en direction de la Novelle. À travers le versant Nord, les pluies récentes ont détrempé le terrain et la montée semble rude dans l'humidité. S'orientant au Sud dans le vallon du Ruisseau de la Malatra, après 300 mètres au lieu-dit la Novelle, le torrent est traversé pour trouver la piste du Sapin Daubrée qui donne accès au Col de Charbemènes par un sentier.

La Croix et les Granges du Colombier, oct. 2020

Se retourner permet au regard d'embrasser le Grand Colombier : la Croix et les Granges (Bugey, Brénaz, Ain – 25/10/20)

Pour l'hiver, les fils des clôtures sont à terre depuis peu de temps. Une aubaine pour suivre la crête librement par les pelouses de l'alpage ou par le sentier en lisière – il faut en profiter. Attention cependant à ne pas se prendre le pied dans le fil caché dans l'herbe !

Nuage sur le Val de Fier, oct. 2020

Entre la Montagne des Princes et la Montagne du Gros Foug, les nuages occupent le Val de Fier. Les Dents du Midi à gauche de l'image à l'horizon, le Mont Blanc à droite (Bugey, Brénaz, Ain – 25/10/20)

Le profil de la crête s'accentue et le chemin suit un vieux muret qui marque peut-être la limite de propriété de l'ancienne Chartreuse d'Arvière. Le panorama étendu s'ouvre progressivement sur 360°. Sur les Alpes du Nord, la vue remarquable s'étend du Chablais au Mont Blanc en passant par les Aravis. On pourra remarquer les Cornettes de Bise, le Roc d'Enfer pour le Chablais, les Dents du Midi, les Diablerets et tant d'autres, la Pointe Percée aide à localiser les Aravis et bien évidemment : le Mont Blanc qui semble régner sur tous ces sommets. Au loin vers le Sud : les Aiguilles d'Arves et la Meije sont facilement reconnaissables.

La Griffe du Diable, 1419, oct. 2020

Toujours fidèle à la crête de la Griffe du Diable, le sentier traverse le point 1419. En face, l'Hergues domine la combe de la Grange de Falavier (Bugey, Brénaz, Ain – 25/10/20)

La descente commence face au plateau de Sur Lyand, piqué d'arbres aux chaudes couleurs d'automne. Le sentier qui a quitté la crête évanouie dans les combes du plateau, rejoint bientôt la D123. Sans prendre pied sur le goudron de la route, s'engageant dans la pente Ouest, un beau chemin traverse le versant le long de la Réserve biologique intégrale de la Griffe du Diable coupe un lacet et la retrouve à proximité de la Grange d'en Bas.

Sur Lyand, oct. 2020

Le doux paysage du plateau Sur Lyand, vu dans la direction de la Croix de Famban – les Monts du Jura au loin, en commençant par le Grand Crêt d'Eau (Bugey, Brénaz, Ain – 25/10/20)

La route monte vers le Golet de la Biche sur 230 mètres environ, pour trouver dans son virage, la piste du Refuge de la Grange d'en Haut. Paysage bucolique qui déjà, rappelle la douceur des combes du Jura, enrichi des arbres désormais aux couleurs chatoyantes, qui contrastent avec le vert sombre des résineux.

Chemin du Refuge de la Grange d'en Haut, oct. 2020

Couleurs d'automne en quittant le Refuge de la Grange d'en Haut vers le Nord, en direction des Esserts (Bugey, Brénaz, Ain – 25/10/20)

Au fronton de la Grange d'en Haut, une plaque gravée commémore les actions du maquis durant l'hiver 1943-1944. La piste traverse les Esserts pour trouver à gauche la direction de la Grange d'Aimoz. Le chemin d'exploitation forestière conduit à un carrefour où de nombreuses grumes débardées récemment, sont stockées en tas.

Stockage de grumes sous le Molard de la Biche, oct. 2020

Au carrefour du chemin du Molard de la Biche qui passe par le Golet de la Biche sur l'itinéraire de la crête de l'Hergues (Bugey, Brénaz, Ain – 25/10/20)

Dès lors, chaque pas rapprochera du point de départ. Aussi, le retour qui s'avérera magnifique, commence par prendre la direction du Golet de la Biche. La D123 traversée, le chemin traverse le versant Ouest de l'Hergues. Un peu d'attention sera nécessaire pour ne pas manquer le sentier qui monte raide pour rejoindre la crête de l'Hergues. La bifurcation est toutefois bien indiquée par le balisage du PDIPR [ 31T 713026 5092094 ].

Sur la crête de l'Hergues, oct. 2020

Face au paysage du Mont Blanc toujours voilé, Sur Lyand et la Montagne des Princes (Bugey, Brénaz, Ain – 25/10/20)

La courte mais rude montée est récompensée en débouchant sur le bord herbeux du plateau : les Alpes du Nord dominées par le Mont Blanc, occupent l'horizon.

Descente face au Grand Colombier, oct. 2020

La pelouse de l'Hergues descend face au Grand Colombier : la route du col, la croix, le signal, se devinent sur les crêtes lointaines (Bugey, Brénaz, Ain – 25/10/20)

Au bord des pentes raides du côté Est, le sentier traverse bientôt de belles pelouses face au Grand Colombier. Sur la carte, une centaine de mètres après le sommet de l'Hergues, le sentier descend à travers pré retrouver la lisière des pentes Ouest. Mais, suivre le bord du plateau sera plus agréable proposant une vue dominante sur les ruines de l'ancienne Chartreuse et le Chalet d'Arvière.

La Griffe du Diable, oct. 2020

La zone d'éboulis, "balafre" du versant en rive gauche du Vallon d'Arvière est-elle à l'origine du toponyme "la Griffe du Diable" ? Le point 1419 est sur la gauche (Bugey, Lochieu, Ain – 25/10/20)

Garder le bord du plateau offre aussi l'opportunité d'observer la Griffe du Diable, cette ''balafre" dans le versant en rive gauche du Vallon d'Arvière. Mes connaissances en géologie sont insuffisantes pour trouver une bonne explication à la coulée d'éboulis entrecoupée de ressauts rocheux, un rien étonnante dans la forêt.

Le Chalet d'Arvière en contrebas, oct. 2020

Construit à l'emplacement de l'ancienne Chartreuse qui "disparaîtra", devenue carrière de pierres à la fin du XVIIIe siècle. Le Chalet d'Arvière est une ancienne maison forestière. Aujourd'hui, gîte d'étape proche de la GTJ (Bugey, Lochieu, Ain – 25/10/20)

Descendu vers 1350 mètres, un chemin d'exploitation pierreux, orienté Nord-Est dévale le versant. La Grange de Falavier, nichée au sein vallon Sur Hergues, ajoute du charme à la grande variété des paysages traversés par la randonnée. La piste carrossable conduit au Chalet d'Arvière.

Le Chalet d'Arvière, oct. 2020

Le Chalet d'Arvière, lieu accueillant qui offre une restauration et un hébergement apprécié d'après les nombreux avis laissés sur Google Map. Beaucoup de monde aujourd'hui, je passe mon chemin mais reviendrai en famille (Bugey, Lochieu, Ain – 25/10/20)

La Chartreuse d’Arvières a été construite au XIIe siècle à 1170 m d’altitude. Un jardin ''ethnobotanique'' créé et entretenu par l'association des Amis du Jardin d'Arvière présente des plantes potagères, céréales, textiles, tinctoriales, médicinales, mellifères et ornementales, cultivées depuis le Néolithique jusqu’au Moyen-Age. Mais pour tout cela, il est préférable de venir à la belle saison…

Passerelle sur le sentier, oct. 2020

Après un raide passage, étroit et glissant, le sentier emprunte la passerelle jetée en travers d'un ruisseau affluent anonyme de l'Arvière avant de retrouver la route D120 qui descend vers Lochieu (Bugey, Lochieu, Ain – 25/10/20)

Le chemin descend à l'Ouest, sous le mur de soutènement du remblai avant le Chalet d'Arvière. Quelques lacets bien tracés déposent sur une ancienne piste d'exploitation pour descendre le versant des Rochers Blancs. Vers 1020 mètres, un embranchement ramène à gauche sur environ 300 mètres, pour débouler un raide passage, étroit et glissant. Les pieds se cramponnent dans les chaussures…

Le sentier dévale le long d'un ruisseau affluent anonyme de l'Arvière. Il le traverse par une passerelle jetée en travers et débouche sur la route D120 à 300 mètres du point de départ. On notera à droite un vieux panneau de l'ONF. Il indique le Sapin Janicot, encore un arbre remarquable qui mériterait certainement, que l'on prenne le temps d'aller lui rendre visite.

Carte, documentation et topos

Un topo, un livre dans le sac à dos
Données topographiques et relevés GPS
Données relevées pour le massif

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2020 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons