Chamechaude 2082 m, depuis le Col de Porte – Sarcenas

Retour sur une randonnée qui traverse Chamechaude, le sommet emblématique de la Chartreuse. Du Col de Porte, l'itinéraire retenu n'emprunte pas la voie normale. pour suivre les crêtes du plateau Sud, par le Pas de l'Arche et la Rampe des Écureuils. Par le bord des falaises, le sentier habituel est rejoint pour monter franchir le passage câblé sous la croix sommitale de Chamechaude. La descente emprunte la raide et caillouteuse Cheminée Ouest, puis dévale le sentier du monolithe de la Folatière. Le retour retrouve la piste de ski du départ, par des raccourcis et variantes agréables.

L'arche-tunnel de Chamechaude, mai 2021

Située au-dessus du chemin du tour de Chamechaude, au pied des falaises Sud-Ouest, l'arche-tunnel est une curiosité de la montagne emblématique du Massif de la Chartreuse (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

Une bonne météo ensoleillée, sèche et fraîche, est prévue pour accompagner l'ascension de Chamechaude qui marque enfin, un retour en Chartreuse. Avec Noël P., la voiture est garée au Col de Porte sur le parking encore vide de bon matin [ 31T 717029 5018829 – N 45.28942° E 5.76762° ]. Vite prêts, remontant l'aval de la piste de ski, c'est par le grand lacet de la piste forestière et celui du sentier, que la Cabane du Bachasson est atteinte.

Attaque de la fissure du Pas de l'Arche, mai 2021

Noël engagé dans la fissure du Pas de l'Arche. Le passage permet de franchir la première barre rocheuse du plateau Sud de Chamechaude (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

En direction du Sapey-en-Chartreuse, le Tour de Chamechaude conduit à la clôture qui marque la bifurcation à ne pas manquer pour atteindre l'arche-tunnel et le Pas de l'Arche. La végétation encombre le départ de la sente au pied des falaises. Poursuivant le chemin, nous sommes bientôt à l'aplomb des curiosités. Hors sentier, une courte écharpe dans la pente nous y dépose.

Pas du Lapin ou Rampe des Écureuils, mai 2021

Noël engagé dans l'escalade du mur qui donne accès à la rampe naturelle du sentier de sortie du Pas du Lapin ou Rampe des Écureuils (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

Le temps est pris pour visiter l'ensemble arche-tunnel. Au pied des falaises, l'endroit est à la fois magique et sauvage. Avec Noël, nous sommes prêts à forcer le passage de la fissure du Pas de l'Arche. Le premier pas n'est pas évident, faire une opposition pied-dos pour s'élever en profitant d'un gratton pour la chaussure permet de se hisser sur une bonne marche. La sortie par la gauche est facile avec de bonnes prises. Curieusement, je n'ai pas le souvenir d'une difficulté pour gravir le Pas de l'Arche.

Paysage du Taillefer, mai 2021

Au loin, le paysage du Taillefer, du Grand Serre, du Tabor et plus loin à l'horizon, le Dévoluy. La crête du Saint-Eynard au premier plan (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

La sente suit vers le Nord, le pied d'une barre rocheuse qui bientôt s'abaisse. Elle est franchie sans difficulté alors que la sente amorce une descente. Partant à droite en écharpe dans la pente, la clôture maintenant équipée d'une portelle est atteinte [ 31T 717881 5018008 ]. De là, un sentier descend rejoindre celui du pied des falaises – il reste à découvrir.

Pilier des falaises de Chamechaude, mai 2021

La prairie de l'Emeindras-du-dessus devant Belledonne et le Grand Pic, les Grandes Rousses en arrière plan (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

Suivant le bord de la falaise Sud-Ouest de Chamechaude, c'est en revenant vers le Nord, que le Pas du Lapin, faiblesse dans le mur rocheux, est atteint. Un cairn marque l'attaque approximativement. Une escalade facile sur du bon rocher, dépose au pied de la rampe qui se poursuit à gauche par un bon sentier.

Grenoble devant le Vercors, mai 2021

La cuvette Grenobloise devant la barrière Est du Vercors, en commençant par le Moucherotte et au loin : le Mont Aiguille. Au premier plan : le Sappey-en-Chartreuse entre le Saint-Eynard et l'Écoutoux, plus loin le Mont Rachais (Chartreuse Sud, le Sappey-en-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

La bonne sente conduit par le bord des falaises, autour du plateau Sud de Chamechaude et réserve de nombreux points de vue exceptionnels vers le Vercors, le Taillefer et le Dévoluy, Belledonne. La Barre des Écrins même se profile à l'horizon. Ainsi, traversant quelques névés qui finissent de fondre, nous passons la sortie de la Brèche Arnaud avant de bientôt retrouver le sentier de la voie normale.

Chamechaude après la sortie de la Brèche Arnaud, mai 2021

Face aux escarpements Sud de Chamechaude, le sentier des crêtes continue la traversée ascendante pour retrouver la voie normale sous la crête (Chartreuse Sud, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

Le temps a tourné, et de nombreux randonneurs montent en contrebas, d'autres descendent déjà du sommet. L'érosion du sentier est maintenant ralentie par de nombreux rondins de bois, fixés en travers du passage. Les marches ainsi faites, sont parfois hautes et il est plus facile de passer à côté… Sur la crête, bientôt face au passage clé de l'ascension de Chamechaude, Noël passera cette fois devant, pressé d'en découdre.

Le plateau Sud de Chamechaude, mai 2021

L'itinéraire suivi au bord du plateau Sud depuis la sortie de la Rampe des Écureuils se devine, face au paysage du Néron et du Vercors (Chartreuse Sud, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

Sans s'attarder pour une pause au sommet, nous filons sur la crête trouver de quoi installer un pique-nique confortable. Revoir de nombreux chocards est un grand plaisir, et ceux là, n'ont peur de rien. Ils attendent quelques miettes et bouchées, s'impatientent, volettent pour se rapprocher de la boite à sandwich. Il est plus prudent de la refermer…

Le Grand Som  et le Col de la Ruchère, mai 2021

Dans l'axe de la crête sommitale de Chamechaude fréquentée aujourd'hui, le Grand Som et le Col de la Ruchère, le Mont Granier à droite (Chartreuse Sud, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

Noël s'en remet à mes choix, mais j'appréhende un rien. Ou le retour par le câble, ou la descente par la cheminée Ouest initialement prévu ? Reste t-il de la neige dans le corridor pentu ? L'observation depuis le Col de Porte ne révélait pas de trace de névé, et d'ici, sur la crête, la rupture de pente cache le passage…

Un chocard à bec jaune, mai 2021

Le chocard mendie une pâte de la salade de Noël… Ils sont nombreux à virevolter aujourd'hui autour du sommet de Chamechaude. Un plaisir d'en revoir autant (Chartreuse Sud, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

Depuis la crête, quelques cairns sont visibles dans la pente – ceux de la descente par la cheminée. Sans retrouver la foule du sommet, un rien préoccupés, nous perdons rapidement de l'altitude par la sente gravillonnée et pierreuse. L'enchainement de passages demande un peu d'attention pour ne pas déraper. Finalement mieux tracée que dans mon souvenir, la sente nous dépose dans la brèche en haut du couloir.

Chamechaude - la cheminée Ouest, mai 2021

La descente de la raide cheminée Ouest de Chamechaude est pierreuse. À son pied, le sentier retrouve sans difficulté le chemin de la voie normale au niveau du monolithe de la Folatière (Chartreuse Sud, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Isère – 26/05/21)

Le coude du corridor, passé nos découvrons la suite. Un névé recouvre la rive gauche du couloir au pied de son débouché dans la pente. C'est comme un soulagement : le passage du sentier qui atteint une crête secondaire pour descendre à la Folatière est sec. La neige nécessite encore de prendre pied sur le rocher. Sur la crête entre les arbres, le sentier confortable nous attend.

Le Monolithe de la Folatière, mai 2021

Le beau monolithe de la Folatière n'est pas un bloc éboulé, il appartient à la dalle urgonienne qui s'élève jusqu'au sommet de la montagne. Remarquer l'angle des couches (Chartreuse Sud, Sarcenas, Isère – 26/05/21)

Le monolithe passé, un repos appréciable est pris au bord du sentier normal retrouvé. Sous la Cabane du Bachasson, par le raccourci marqué d'une croix jaune, la piste de ski du Col de Porte est rejointe. Descendus vers 1480 mètres, un cairn discret indique un sentier bien tentant, qui descend par la forêt jusqu'au captage de Fontfroide. Un large chemin ramène sur la piste et par là, au point de départ. Une superbe randonnée réussie par une belle journée de fin mai qu'il ne fallait pas manquer.

Carte, documentation et topos

Données topographiques et relevés GPS
Donnéesrelevées pour le massif

Avertissement !

Certains passages de cet itinéraire de montagne sont escarpés et/ou exposés, il est déconseillé aux enfants non accompagnés et aux personnes sujettes au vertige. Pour votre sécurité, nous vous invitons à respecter les règles suivantes : être bien chaussé, ne pas s'engager par mauvais temps, ne pas s'écarter de l'itinéraire ni des sentiers. Pour assurer les moins expérimentés, une corde d'une vingtaine de mètres peut être utile.

Annexes

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

Sentiers de randonnée en pleine nature par Gérard Barré © 2006-2021 Tous droits réservés

Propulsé par Dotclear le contenu de sentier-nature.com est sous licence Creative Commons